Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple
Annonce

L'initiative "Women Rise for All’’ vise à influencer la réponse et le recouvrement post COVID-19

Get monthly
e-newsletter

L'initiative "Women Rise for All’’ vise à influencer la réponse et le recouvrement post COVID-19

Des femmes de renommée mondiale veulent faire profiter leur leadership à tous
UN News
Afrique Renouveau: 
14 Juillet 2020
Auteur: 
ONU Photos
UN Deputy Secretary-General Amina Mohammed (file photo).
Amina Mohammed, Vice-Secrétaire générale de l'ONU
Photo: ECA

La COVID-19 a généré une crise sanitaire, humanitaire et de développement mondiale sans précédent. Elle a également révélé le pouvoir du leadership des femmes, selon la vice-Secrétaire générale de l'ONU.

"Au cours des derniers mois, les gens du monde entier se sont rendu compte de ce que beaucoup d'entre nous savaient déjà : le leadership des femmes fait une très grande différence", a déclaré Amina Mohammed mardi.

"Les faits ont montré - dans un pays après l'autre - comment les gouvernements dirigés par des femmes sont plus aptes à aplatir la courbe et à anticiper la reprise économique".

Mme Mohammed s’adressait à "Women Rise for All", une rencontre virtuelle de femmes influentes de différentes régions, secteurs et générations, pour examiner comment leur leadership façonne la réponse à la pandémie et une reprise qui profiterait à tous.

"Nous voulons façonner la manière dont nous définissons le leadership. Et faire en sorte que nous sortions de cette pandémie avec des femmes leaders, en nombre égal, et en partenariat égal", a-t-elle expliqué.

La solidarité pour tous

L'initiative "Women Rise for All" a été lancée sur les médias sociaux en avril, pour soutenir l'appel du Secrétaire général des Nations Unies à la solidarité et à une action urgente pendant la pandémie.

A la date de mardi, il y a eu plus de 12,9 millions de cas de COVID-19 dans le monde et plus de 560 000 décès, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Même au milieu de cette "crise dévastatrice", il existe une opportunité de construire un monde meilleur qui fonctionne pour tous, selon Mme Mohammed.

"Cela ne sera possible que lorsque nous reconnaîtrons la valeur des femmes au premier plan, qui ensemble montrent la voie et s'élèvent pour tous", a-t-elle déclaré

Le "bon côté" de la crise

Le leadership avéré des femmes est apparu comme un "point positif" dans la pandémie, a déclaré l'un des principaux défenseurs mondiaux des droits des femmes et des enfants lors de la réunion.

Graça Machel estime que ce n'est pas un hasard si des pays ayant des femmes à leur tête, comme la Nouvelle-Zélande, l'Allemagne, la Finlande et Taïwan, ont réussi à faire reculer le nouveau coronavirus.

"Cette crise a mis en lumière une vérité indéniable : le leadership des femmes est essentiel pour que nous puissions recréer efficacement un monde... plus centré sur l'homme, plus égalitaire ; un monde dans lequel une telle justice sociale est l'objectif", a-t-elle déclaré dans son discours d'ouverture.

Pour l'ancienne ministre mozambicaine, Mme Machel, la pandémie doit également conduire à un réexamen des systèmes de valeurs dominants, car le monde ne peut pas revenir à ce qu'il était avant la crise.

"Nous devons vivre sur une planète où le matérialisme, l'avidité, les inégalités ne divisent plus la famille humaine", a-t-elle déclaré.

Thèmes: