Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Les dirigeants communautaires luttent contre la COVID-19 aux côtés du PNUD au Soudan

Get monthly
e-newsletter

Les dirigeants communautaires luttent contre la COVID-19 aux côtés du PNUD au Soudan

UNDP
9 Juin 2020
Auteur: 
Volunteers have provided briefings, along with masks, gloves, and sanitizing products
UNDP
Les volontaires ont organisé des séances d'information, ainsi que des masques, des gants et des produits d'assainissement

"Tout enfant est l'enfant de tous", dit un proverbe soudanais. "Aucun de nous n'est en sécurité tant que nous ne le sommes pas tous" pourrait être une interprétation opportune.

Au Soudan, le PNUD travaille avec des partenaires locaux de confiance pour mieux répondre et reconstruire alors que la pandémie actuelle menace d'annuler des décennies de progrès dans la lutte contre la pauvreté et les inégalités.

En coordination avec les autorités sanitaires et autres, les groupes et réseaux communautaires soudanais - opérant en huit langues - s'associent au PNUD pour veiller à ce que les groupes à risque, notamment les personnes déplacées à l'intérieur du pays (PDI), les réfugiés et les migrants, qui ont des compétences inexploitées et d'énormes besoins fondamentaux non satisfaits, ne soient pas laissés encore plus loin derrière.

Nous avons une grande responsabilité envers notre communauté, en particulier en matière de santé", Fadlalla Mohamed Gabriel, responsable d'un réseau communautaire dans l'État du Nil blanc, au sud du Soudan.

Même avant la COVID-19, l'économie soudanaise était déjà sous pression et en pleine spirale descendante, souffrant de déficits commerciaux et fiscaux structurels, d'une pauvreté généralisée, d'une forte inflation, d'infrastructures et de services de base limités et de taxes régressives. Près de 2 millions de personnes sont toujours déplacées à l'intérieur du pays et vivent dans des conditions désastreuses, tandis que le pays accueille également plus de 1,1 million de réfugiés et de migrants. L'évaluation de l'impact socio-économique du PNUD prévoit une aggravation des difficultés dues à la pandémie, avec des pertes de revenus, une réduction des exportations et une forte baisse des prix du pétrole. 

Une direction locale responsable peut combler le fossé en répondant aux besoins, en atténuant les conflits et en gérant les projets et les ressources. Le soutien des donateurs a permis au PNUD de créer plus de 150 comités de gestion communautaire, comités de paix, groupes de ressources naturelles, réseaux de police, groupes de bénévoles et autres organisations dans 12 États.

Dans le district pauvre de Mayo à Khartoum, 60 000 personnes ont reçu des informations ou des fournitures en toute sécurité, de porte à porte, dans des lieux de rassemblement et dans des installations telles que les postes de police. Au Darfour et ailleurs, des réseaux locaux ont prospecté les centres de distribution - bureaux gouvernementaux, prisons, points de collecte d'eau, tribunaux, marchés, camps de personnes déplacées, et centres de justice et de droits de l'homme.

Cette assistance est possible grâce à la flexibilité de nos partenaires internationaux", a déclaré Selva Ramachandran, représentante résidente du PNUD au Soudan. Cela a permis aux communautés de s'attaquer rapidement à la COVID-19 et de répondre aux besoins sanitaires urgents".

Le soutien de la Suède, de la Norvège, de la Suisse et de l'Italie a permis aux réseaux communautaires d'établir des liens avec les populations urbaines, les établissements ruraux, les camps temporaires de réfugiés et de personnes déplacées et les zones touchées par le conflit.

Le partenariat entre la MINUAD - la Mission des Nations Unies et de l'Union Africaine au Darfour - et les agences des Nations Unies a également permis d'allouer 1,9 million de dollars US de fonds dédiés à l'achat de fournitures sanitaires et d'hygiène, d'équipements médicaux et à l'amélioration du système de santé, afin que les informations indispensables atteignent les communautés à risque.

 

Faits essentiels

- Dans tout le Soudan, le PNUD a créé plus de 150 comités de gestion communautaire, comités de paix, groupes de gestion de l'agriculture et de l'eau, réseaux juridiques et groupes de jeunes et de volontaires de la police.

- Ces groupes travaillent ensemble dans plusieurs États pour répondre à la pandémie de COVID-19. Ensemble, ils ont touché des dizaines de milliers de personnes, distribuant des milliers de prospectus, d'affiches et de fournitures de santé et d'hygiène.

- La sécurité reste la priorité absolue de la sensibilisation des communautés. Les volontaires ont organisé des séances d'information détaillées, et ont distribué des masques, des gants et des produits d'hygiène.

- Le soutien de l'Agence suédoise de coopération internationale au développement (SIDA), des gouvernements de Norvège et des Pays-Bas, de la Coopération suisse au développement et de la Coopération italienne au développement a été réaffecté à la lutte contre la COVID-19. La fonction de liaison avec les États de la MINUAD a également contribué à l'intervention de COVID-19 au Darfour.

Annonce