Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Le Conseil de sécurité remanie le bureau d''appui de l''ONU en Somalie

Août - Novembre 2019

OBTENEZ NOTRE APP.

Download app from Android Download app from Apple

Le Conseil de sécurité remanie le bureau d''appui de l''ONU en Somalie

Des troupes ougandaises faisant partie de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM).
Des troupes ougandaises faisant partie de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM). Photo ONU/Tobin Jones

Face la démultiplication des tâches dévolues au Bureau d''appui de l''ONU pour la Mission de l''Union africaine en Somalie (AMISOM), le Conseil de sécurité de l''Organisation a adopté lundi une résolution changeant la dénomination du Bureau et élargissant son mandat d''action dans le pays.

Dans cette résolution, le Conseil rappelle que, malgré les ressources allouées au Bureau d''appui de l''ONU pour l''AMISOM, ce dernier n''est pas parvenu à adapter son action au développement spectaculaire de l''appui logistique qui lui est demandé.

Compte tenu de l''élargissement de la mission du Bureau, et afin de combler cet écart entre ressources disponibles et demandes logistiques, le Conseil décide qu''il sera rebaptisé Bureau d''appui des Nations Unies en Somalie (BANUS).

Le BANUS sera chargé de fournir un appui logistique à l''AMISOM (pour un maximum de 22.126 membres du personnel en tenue et 70 membres du personnel civil), à la Mission d''assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM) et à l''armée nationale somalienne, lors des opérations menées conjointement avec l''AMISOM.

Le Conseil décide que cet appui à l''AMISOM inclura la fourniture de rations, de carburant, d''eau, de logement, d''infrastructures et de services d''entretien, y compris un appui médical et tous les équipements essentiels, tels que les véhicules blindés de transport de troupes (VBTT) et les équipements de génie.

Le BANUS aura également à charge le « remboursement du matériel appartenant aux contingents, considéré comme appartenant aux pays fournisseurs de contingents » et le « remboursement des fournitures et services de base et des fournitures et services essentiels dont les contingents de l''AMISOM ont besoin pour fonctionner de façon autonome ».

Le Conseil décide également que le BANUS fournira à la MANUSOM l''ensemble des services d''appui généralement fournis aux missions de l''ONU afin de soutenir l''exécution de son mandat.

Le BANUS fournira par ailleurs, à titre exceptionnel, à l''armée fédérale de sécurité somalienne, un ensemble de mesures d''appui ciblées à 10.900 soldats lors des opérations menées conjointement avec l''AMISOM, notamment des rations alimentaires, de l''eau, des moyens de transport, des tentes, des matériels défensifs et des moyens de communication. Cet appui direct sera financé par un fonds d''affectation spéciale des Nations Unies.

Le Conseil décide enfin de garder à l''examen le mandat du BANUS dans le même esprit que celui de l''AMISOM, et de prendre des mesures en vue de renouveler ou de réviser ce mandat avant le 30 mai 2016.

Dans un discours lu par sa Chef de cabinet, Susana Malcorra, suite à l''adoption de la résolution par le Conseil, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban i-moon, a salué le fait que cette résolution permettra de renforcer plus encore le partenariat fructueux entre l''ONU et l''Union africaine (UA), ainsi que les réalisations de l''ancien Bureau d''appui de l''ONU pour l''AMISOM.

« Nous pouvons faire encore plus avec le nouveau Bureau d''appui des Nations Unies en Somalie. Je suis déterminé à renforcer notre collaboration », a-t-il dit.

Le Secrétaire général a déclaré que l''année à venir sera d''une importance capitale pour la Somalie, engagée dans un une transition constitutionnelle pacifique du pouvoir.

A ce titre, il a demandé instamment au gouvernement fédéral de garantir la participation d''autant de personnes que possible à ce processus, y compris les femmes, les jeunes et les minorités.

« Dans le même temps, la Somalie consolide son système fédéral. J''appelle instamment les dirigeants somaliens à parachever ce processus d''ici la fin 2016. Je leur demande aussi de parvenir à une véritable réconciliation inclusive dans toutes les régions », a appelé M. Ban.

Le chef de l''ONU a par ailleurs exhorté tous les partenaires en Somalie à veiller à ce que leurs stratégies militaires et politiques soient pleinement alignées.

« Nous devons également redoubler d''efforts pour renforcer les forces de sécurité somaliennes afin qu''ils puissent sécuriser le pays pour le long terme », a ajouté M. Ban.

« Les opérations militaires ne suffiront pas à vaincre al-Chabab. Aujourd''hui, je renouvelle mon appel au Conseil de sécurité de soutenir une approche globale centrée sur la menace de al-Chabab, en offrant aux Somaliens une meilleure alternative », a-t-il déclaré, tout en renouvelant son appel à la communauté internationale de soutenir les opérations humanitaires de l''ONU dans le pays, pour l''instant seulement financées à 36%.