Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple
Annonce

La gagnante du prix de la femme policière de l'année 2020 : L’inspectrice en chef Doreen Malambo

Get monthly
e-newsletter

La gagnante du prix de la femme policière de l'année 2020 : L’inspectrice en chef Doreen Malambo

- "Je travaille dur pour mettre fin à la violence sexiste."
Africa Renewal
Afrique Renouveau: 
3 Novembre 2020
Chief Inspector Doreen Malambo, serving in the UN Mission in South Sudan (UNMISS) has been selected as the 2020 United Nations Woman Police Officer of the Year.
UNMISS
L’inspectrice en chef Doreen Malambo, servant dans la Mission des Nations Unies au Sud-Soudan (MINUS) a été sélectionnée comme la femme policière de l'année 2020 des Nations Unies.

L’inspectrice en chef Doreen Malambo de Zambie, actuellement en service dans la Mission des Nations Unies au Sud-Soudan (UNMISS), est la femme policière de l'année des Nations Unies, a annoncé le Département des opérations de paix des Nations Unies.

L’inspectrice en chef Malambo est conseillère en matière de genre à Juba, au Sud-Soudan, où, en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), elle a contribué à la mise en place de l'initiative "Stand Up for Rights of Women and Girls", qui a permis de réduire et de prévenir la criminalité sexuelle et sexiste au Sud-Soudan.

Dans le cadre de ce projet, l'inspectrice en chef Malambo a créé un réseau de groupes dirigés par des hommes de la police locale afin d'inciter d'autres hommes de la communauté à diffuser des informations et à promouvoir la protection et la promotion des droits des femmes et des filles.

L'inspectrice en chef Malambo a également contribué aux efforts de la MINUS pour diffuser des informations sur la prévention COVID-19 auprès des communautés vulnérables, y compris celles qui sont handicapées.

Le prix de la femme policier des Nations Unies de l'année a été créé en 2011 pour reconnaître les contributions exceptionnelles des femmes policiers aux opérations de paix des Nations Unies et pour promouvoir l'autonomisation des femmes.

Ce prix revêt une importance particulière cette année, alors que nous célébrons le 20e anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité et les 60 ans du premier déploiement de la police des Nations Unies dans le cadre de l'opération des Nations Unies au Congo.

Une plus grande participation des femmes au maintien de la paix envoie un message fort à nos populations hôtes. Ce message est amplifié lorsque des femmes officiers de police comme l'inspectrice en chef Malambo prennent l'initiative d'habiliter et de protéger les autres, d'autant plus dans un contexte de pandémie.

"Une plus grande participation des femmes au maintien de la paix envoie un message fort à nos populations hôtes. Ce message est amplifié lorsque des femmes officiers de police comme l'inspecteur en chef Malambo prennent l'initiative de donner du pouvoir et de protéger les autres, encore plus dans un contexte de pandémie", a déclaré le secrétaire général adjoint des Nations unies aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, qui lui remettra le prix lors d'une cérémonie virtuelle le 3 novembre 2020. "Par ses idées et ses actions, Doreen Malambo incarne le meilleur de la police des Nations unies".

"Comme beaucoup de soldats de la paix en cette période difficile, l'inspectrice en chef Malambo continue à aller au-delà de l'appel du devoir pour servir nos communautés", a déclaré le conseiller de police des Nations Unies Luis Carrilho.

"La police sensible au genre est une responsabilité partagée par tous, et ses efforts au sein de la mission et dans la communauté pour engager plus d'hommes ont conduit à une plus grande prise de conscience du rôle que chacun de nous peut jouer", a ajouté Carrilho.

Pour sa part, l'inspectrice en chef Malambo a déclaré "Savoir que je fais une différence en travaillant à l'autonomisation des femmes et à la promotion de leur inclusion et de leur participation actives dans la société me motive. L'autonomisation des femmes est la clé pour accroître la visibilité des intérêts, des préoccupations, des besoins et des contributions des femmes alors que nous faisons progresser le programme "Femmes, paix et sécurité"".

Son expérience antérieure aux Nations unies comprend un déploiement avec la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL) de 2008 à 2009, où elle a aidé la police nationale du Liberia à prévenir et à enquêter sur les violences sexuelles et sexistes et les violences domestiques. Son expérience nationale s'étend sur 24 ans au sein du service de police zambien.

Le prix sera remis lors de la 15e semaine de la police des Nations unies qui se déroulera virtuellement du 2 au 6 novembre. Lors de cet événement annuel, les chefs des composantes de la police des Nations unies et les experts de la police des opérations de maintien de la paix, des missions politiques spéciales et des bureaux régionaux ainsi que les hauts responsables des Nations unies discutent des performances, de la conduite et de la discipline, de la protection des civils, de la prévention des conflits, du maintien de la paix et d'autres sujets et priorités touchant la police des Nations unies.

Environ 11 000 policiers des Nations unies, dont 1 300 femmes, sont aujourd'hui déployés dans 16 opérations de paix des Nations unies afin de renforcer la paix et la sécurité internationales en soutenant les pays hôtes dans les situations de conflit, d'après-conflit et autres situations de crise.

L'objectif des Nations unies est de déployer 30 % de femmes parmi les agents de police individuels et 20 % parmi les unités de police constituées d'ici 2028.