Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Ebola : décès d'un volontaire des Nations Unies infecté au Libéria

Get monthly
e-newsletter

Ebola : décès d'un volontaire des Nations Unies infecté au Libéria

UN News
Auteur: 
Un membre du personnel médical équipé d’une combinaison de protection pour traiter les victimes d’Ebola en Sierra Leone. Photo IRIN/Tommy Trenchard
Photo IRIN/Tommy Trenchard
Un membre du personnel médical équipé d’une combinaison de protection pour traiter les victimes d’Ebola en Sierra Leone. Photo IRIN/Tommy Trenchard

14 octobre 2014 – La chef de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL), Karin Landgren, a annoncé mardi le décès d'un volontaire des Nations Unies qui travaillait au sein de l'équipe médicale de la MINUL et avait été évacué en Allemagne la semaine dernière après avoir contracté le virus Ebola.

Il s'agit du deuxième décès dû à Ebola d'une personne travaillant pour la MINUL, un employé local de la Mission étant décédé le 25 septembre en raison probablement de cette maladie.

« Les collègues de la MINUL sont attristés par cette nouvelle tragique alors qu'ils continuent à servir dans cette période très difficile. Nos pensées vont à la famille et aux amis de la personne décédée », a dit le porte-parole adjoint du Secrétaire général, Farhan Haq, lors d'un point de presse au siège des Nations Unies à New York.

Le chef de la Mission des Nations Unies pour l'action d'urgence contre Ebola (MINUAUCE), Anthony Banbury, a déclaré que ce décès soulignait combien il était important que la communauté internationale soutienne les efforts des professionnels de santé courageux qui se trouvent sur la ligne de front de l'épidémie au Libéria, en Sierra Leone et en Guinée.

A Genève, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé que le nombre total de cas d'Ebola s'élevait désormais à 8.914 et que le nombre de décès était de 4.447.

Mardi après-midi, M. Banbury a fait le point de la situation concernant l'épidémie en Afrique de l'Ouest devant les membres du Conseil de sécurité via vidéoconférence.

De son côté, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a annoncé qu'elle fournirait du matériel spécialisé pour aider la Sierra Leone dans ses efforts pour diagnostiquer rapidement Ebola. Ce soutien sera ensuite étendu au Libéria et à la Guinée. Un diagnostic rapide renforce les chances de survie des personnes infectées et permet de lutter contre la propagation du virus.

Pour sa part, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) organise cette semaine à Kenema, dans le sud-est de la Sierra Leone, une conférence des survivants d'Ebola pour encourager ces survivants à apporter leur aide.

Thèmes: