Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Des partenariats plus solides sont essentiels pour une mise en œuvre réussie des ODD à la lumière du COVID-19

Get monthly
e-newsletter

Des partenariats plus solides sont essentiels pour une mise en œuvre réussie des ODD à la lumière du COVID-19

13 Avril 2020
Auteur: 
Drawing on Ebola readiness to tackle COVID-19
WHO
S’inspirer du virus Ebola pour combattre le COVID-19

Le Bureau de la sixième session du Forum régional africain pour le développement durable (ARFSD) s’est réuni et a adopté un plan d’action établissant les priorités clés pour la mise en œuvre des messages clés du Forum qui s’est tenu à Victoria Falls, au Zimbabwe, en février.

Présidé par M. Paul Mavima, le Ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale du Zimbabwe, il s’agissait de la première réunion du Bureau depuis l’adoption de la Déclaration de Victoria Falls sur la Décennie d’action pour le développement durable en Afrique.

La Décennie d’action appelle à accélérer les solutions durables à tous les plus grands défis mondiaux, allant de la pauvreté et du genre au changement climatique, aux inégalités et à la réduction du déficit financier.

Avec la pandémie de coronavirus qui fait rage sur le continent, les membres du bureau reconnaissent les défis graves et sans précédent causés par le COVID-19 et font remarquer avec une profonde préoccupation, la perte croissante de vies humaines et les énormes impacts économiques et sociaux négatifs de la crise sur le continent.

Il est probable que l’Afrique soit touchée de manière disproportionnée par la pandémie compte tenu des vulnérabilités sous-jacentes de la région.

L’analyse récente de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) sur l’impact de la pandémie estime que la croissance économique sur le continent passera de 3,2% à 1,8%. En mars 2020, une baisse de 1,4 point de pourcentage est attendue, due aux effets de COVID-19. Les ministres des finances africains appellent à un premier plan de soutien de 100 milliards de dollars américains en 2020 pour protéger leurs pays des effets de la pandémie.

Le bureau convient que la crise de COVID-19 renforce la nécessité d’établir des partenariats mondiaux et régionaux plus solides si les Objectifs de développement durable doivent être pleinement atteints et pour renforcer la résilience aux chocs et calamités sociaux, économiques et environnementaux.

Les États membres et d’autres acteurs sont instamment priés de prendre des mesures urgentes et collectives pour freiner la propagation du COVID-19, fournir le soutien nécessaire aux communautés touchées et faire face aux implications sociales et économiques de la pandémie.

Les membres du Bureau, le Zimbabwe assurant la présidence, la République démocratique du Congo, l’Ouganda, le Libéria et le Maroc, promettent leur plein engagement pour étendre la portée, agir et promouvoir des actions concrètes dans le suivi et la mise en œuvre des résultats du sixième ARFSD.

Le plan d’action, qui sera mis en œuvre avec le soutien de la CEA, des organisations régionales et du reste du système des Nations Unies pour le développement, reconnaît les défis et la nécessité de disposer de données et de statistiques de qualité et opportunes pour une planification, une mise en œuvre, un suivi et des rapports fondés sur des données factuelles de l’Agenda 2030 et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

Le Bureau finalisera d’ici le mois d’août le cadre stratégique du Fonds de solidarité pour le développement statistique en Afrique, comme convenu dans la Déclaration de Marrakech lors de la cinquième session du Forum régional ; et élaborera une stratégie régionale pour opérationnaliser la Déclaration de Victoria Falls sur la Décennie d’action et la mise en œuvre du développement durable et les messages clés du sixième forum régional d’ici novembre 2020.

Les résultats du Forum de Victoria Falls seront communiqués à la réunion de 2020 du Forum politique de haut niveau sur le développement durable qui se tiendra sous les auspices du Conseil économique et social des Nations Unies en juillet.

Le Bureau s’engage à contribuer au renforcement des capacités des États membres et à catalyser des actions concrètes à plusieurs niveaux pour suivre et mettre en œuvre les résultats du forum régional en menant des campagnes de plaidoyer lors de conférences clés et d’autres évènements aux niveaux mondial, régional, sous-régional et niveaux nationaux.

Les membres conviennent également de poursuivre et d’élargir les initiatives visant à renforcer la capacité des autorités infranationales dans certains pays à mener un examen local volontaire pour mieux domestiquer et renforcer l’action locale afin d’accélérer la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et de l’Agenda 2063.

Ils demandent à la CEA, qui a soutenu la réunion virtuelle en tant que secrétariat, et à ses partenaires d’élaborer un outil de suivi et d’évaluation qui permettra de suivre et de comparer les progrès de la mise en œuvre dans les pays de la région.

Le Forum régional africain pour le développement durable est un forum intergouvernemental convoqué par la CEA en collaboration avec la Commission de l’Union africaine, la Banque africaine de développement et les institutions du système des Nations Unies.

 
 
Cliquez ici pour le communiqué (Anglais)