Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Assumez-le. Exprimez-vous. Soyez solidaires des femmes et des filles. " #WithHer 

Recevez l'e-newsletter mensuelle

Assumez-le. Exprimez-vous. Soyez solidaires des femmes et des filles. " #WithHer 

22 Juin 2020
Deputy Secretary-General Amina J Mohammed
Deputy Secretary-General Amina J Mohammed

  - Amina J. Mohammed, SGA de l'ONU, à propos de la violence contre les femmes "

Dans le monde entier, la violence contre les femmes et les filles, y compris le viol, monte en flèche.

De nombreux incidents ont déclenché une indignation générale.

Pourtant, certains continuent à essayer de jouer le plus vieux jeu du monde : celui du reproche.

Blâmer la pandémie de COVID-19. Blâmer le stress social et économique. Blâmer l'incertitude.

Et même, de façon scandaleuse, blâmer la victime, généralement une femme ou, pire encore, une fille.

Blâmez n'importe quoi, tout, sauf l'auteur.

Soyons clairs : la violence sexuelle - toute forme de violence - est tout simplement de la violence.

Deputy Secretary-General condemns pervasive gender rights violation, calls on men and boys to stand up.

Il n'y a pas d'excuse. Il n'y a pas de justification. Et il doit y avoir une tolérance zéro.

Chacun d'entre nous doit se dresser et s'exprimer.

Je suis la fière mère de quatre filles. Mais les voix les plus fortes qui me poussent à parler viennent de mes fils.

Ils ont dit : "C'est un problème mortellement grave. C'est dans tous nos espaces de discussion. Vous devez faire quelque chose pour y remédier. Les gens vont écouter".

Lorsque j'ai demandé ce qu'ils entendaient, ils ont dit que cela variait : certains disent que la violence n'est pas juste. Mais d'autres disent, de façon effroyable, que les femmes l'ont cherché !

Vraiment?!

Les hommes et les garçons qui commettent des actes de violence contre les femmes ou les filles ne sont tout simplement pas des hommes.

Ils sont faibles. Ils sont honteux.

Ils sont la définition classique d'un lâche.

Et pour ceux qui ferment les yeux ou font la sourde oreille en disant que c'est une affaire privée, sachez que vous êtes complices de la violence.

En raison de ces attitudes, des millions de femmes et de filles sont confrontées chaque jour au danger manifeste et actuel de la menace de la violence - à la maison, à l'école, en ligne.

Hommes et garçons, c'est à vous que je m'adresse : C'est à vous de jouer.

Prenez vos responsabilités. Parlez. Soutenez les femmes et les filles.

Joignez-vous à l'appel du Secrétaire-Général des Nations Unies, António Guterres, en faveur de la paix partout, dans les zones de guerre et dans les foyers.

Soutenez l'initiative Spotlight qui appelle les hommes à mettre fin à la violence contre les femmes et les filles.

Joignons nos mains à celles des survivantes de la violence, y compris du viol. Écoutons leur histoire. Appelons les victimes à dénoncer les coupables.

Souvenons-nous que sans une femme et ses 9 mois de travail, vous, les hommes, ne seriez pas là.

Restons aux côtés de nos mères, de nos sœurs, de nos filles, de nos partenaires.

Et, ensemble, déclarons d'une seule voix : je suis #WithHer.

More from this author