Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple
Annonce

Dix artistes sénégalais peignent le monde de demain sur les murs de Dakar

Get monthly
e-newsletter

Dix artistes sénégalais peignent le monde de demain sur les murs de Dakar

1 Juillet 2020
Auteur: 
It is the word “Yakaar” (hope in Wolof) that is boldly scrawled in capitals on a concrete wall in the heart of Dakar.
Delphine Buysse
C'est le mot "Yakaar" (espoir en wolof) qui est audacieusement griffonné en majuscules sur un mur de béton au cœur de Dakar.

Alors que le Sénégal poursuit la lutte contre la COVID-19, l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et la délégation de l'Union Européenne au Sénégal se sont associées à dix artistes urbains sénégalais pour peindre le monde après la pandémie sur les murs de Dakar, la capitale du Sénégal, afin de sensibiliser la population, y compris les jeunes, à la COVID-19 et à la solidarité qui doit être démontrée au milieu de la crise.

Sur les murs de l'hôpital Dalal Jamm à Guédiawaye et de l'université Cheikh Anta Diop à Fann, deux des quartiers les plus fréquentés de la ville, des graffitis fraîchement peints le matin rappellent les valeurs de solidarité, de paix et de résilience qui devraient prévaloir au milieu de la pandémie. Les artistes urbains ont décidé de s'associer à la lutte contre le Coronavirus avec une approche différente.

Xibaaru Mbedd (information de rue en wolof) est une campagne de sensibilisation impliquant des artistes visuels et des graffeurs de tout le pays. Dix artistes basés à Dakar - Thiat, Akonga, Beaugraff, Djib Anton, Fifty-Fifty, Freemind, Mad in Pixel, Madzoo, Zeinixx et Diablos - mettent leur talent au service de la communauté en peignant des graffitis sur des thèmes tels que le respect des mesures de protection, la stigmatisation et la lutte contre la désinformation.

Photo: Delphine Buysse
Photo: Delphine Buysse

La campagne, initiée par l'OIM en collaboration avec l'Union Européenne et The Playwall, une plateforme d'échange artistique basée à Dakar, offre une opportunité aux jeunes artistes d'exprimer leur vision concernant la crise actuelle. Pendant deux mois, ils se sont réunis dans des ateliers de réflexion pour travailler ensemble à l'élaboration de messages de sensibilisation. Un défi qu'ils semblent avoir relevé avec succès.

"Mon message aux jeunes est de rester fermes, nous ne devons pas relâcher nos efforts pour respecter les mesures de barrières et nous devons dire que c'est dans notre propre intérêt. Battons-nous jusqu'au bout pour que nous puissions tous nous en sortir ensemble", a déclaré l'un des graphistes du projet Dieynaba Sidibé, également connu sous le nom de Zeinixx.

"Les récentes initiatives de sensibilisation menées par les artistes sénégalais nous ont prouvé une fois de plus que l'art est un puissant outil social de communication et de responsabilisation", déclare Delphine Buysse, coordinatrice du groupe et initiatrice de la plateforme The Playwall utilisée comme espace d'exposition virtuel pour le projet. "Nous avons décidé d'aborder ensemble cette crise sous un angle différent, celui de la rue", ajoute-t-elle.

"Aujourd'hui, nous pouvons agir, nous pouvons le faire avec les jeunes, mais nous devons considérer la période d'après-crise, car demain est un autre jour, "jango jam" (qui signifie littéralement "demain arrive"), oui demain est un autre jour avec des solutions innovantes, de l'inventivité, de la créativité, des couleurs, de l'espoir pour l'Europe, pour l'Afrique, pour les jeunes, et pour tous. "Nio Farr". Niou ande daan coronavirus, "Ensemble, nous pouvons vaincre le coronavirus", a déclaré l'ambassadeur de l'Union Européenne au Sénégal, Irene Mingansson, qui a assisté aux activités.

"La crise de la COVID-19 touche tous les jeunes en Afrique de l'Ouest et du Centre et a un impact sur la dynamique migratoire dans la sous-région", a déclaré Luca Putteman, responsable de la sensibilisation au bureau régional de l'OIM pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. "Les artistes apportent une nouvelle perspective dans la lutte contre la pandémie qui permet aux jeunes de la région d'envisager le monde de demain. Le pouvoir de l'imagination aide à identifier des alternatives viables à la migration irrégulière", a-t-elle ajouté.

Une exposition en ligne est prévue du 15 au 20 juin sur les plateformes de l'OIM Sénégal et de The Playwall.

L'Instagram de Playwall: https://www.instagram.com/the_play_wall/

L'Instagram de l'IOM Sénégal: https://www.instagram.com/oimsenegal/

Le Facebook de l'IOM Sénégal: https://www.facebook.com/OIMSenegal

Le Facebook de Playwall: https://www.facebook.com/theplaywalldkr