Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Centrafrique : l'UNICEF annonce la libération de 163 enfants par un groupe armé

Août - Novembre 2019

OBTENEZ NOTRE APP.

Download app from Android Download app from Apple

Centrafrique : l'UNICEF annonce la libération de 163 enfants par un groupe armé

Des enfants enrôlés par une milice anti-Balaka prennent part à une cérémonie de libération à Bambari en République centrafricaine (RCA) en mai 2015. Photo : UNICEF / Donaig Le Du
Des enfants enrôlés par une milice anti-Balaka prennent part à une cérémonie de libération à Bambari en République centrafricaine (RCA) en mai 2015. Photo : UNICEF / Donaig Le Du

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) a annoncé vendredi la libération de 163 enfants par un groupe armé en République centrafricaine, où des milliers de garçons et filles sont encore utilisés comme combattants, cuisiniers et messagers par les milices du pays.

« Cette libération démontre que la mise en œuvre des engagements pris par les chefs de ces groupes [armés] dans le cadre du processus de paix et de réconciliation est en bonne voie », a dit le Représentant de l'UNICEF en République centrafricaine (RCA), Mohamed Malick Fall, dans un communiqué de presse. « Nous nous attendons à la libération d'autres enfants avant la fin de cette année », a-t-il ajouté.

Les 163 enfants, dont cinq filles, ont été libérés par des militants anti-Balaka vendredi lors d'une cérémonie dans la ville de Batangafo, où leur transfert a été facilité par l'UNICEF et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

Les enfants ont reçu des soins médicaux et se sont entretenus avec des travailleurs sociaux avant d'être emmenés dans un centre de transition où ils recevront une assistance pour retourner à l'école ou s'inscrire dans une formation professionnelle. L'UNICEF et ses partenaires s'occuperont également du suivi et de la réunification des enfants avec leurs familles.

« La MINUSCA s'engage avec tous ses partenaires à assurer la protection des enfants. Je réaffirme ici la détermination de la Mission à multiplier les efforts pour identifier et distinguer les enfants qui espèrent retourner à une vie normale », a déclaré le Représentant spécial adjoint de la Mission, Diane Corner.

Selon l'UNICEF, entre 6.000 et 10.000 enfants ont été enrôlés dans des factions armées en République centrafricaine depuis 2013 en tant que combattants, cuisiniers et messagers.

Parallèlement, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a annoncé vendredi qu'il entamera le 1er septembre prochain une visite de quatre jours en République centrafricaine.

Dans un communiqué de presse détaillant le programme de sa visite, M. Zeid a précisé qu'il rencontrera les partenaires de l'UNICEF ainsi que les autorités du pays. Par ailleurs, il prononcera un discours appelant à combattre l'impunité pour les violations des droits de l'homme dans le pays.