Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Burkina Faso : Ban Ki-moon réitère son appel aux parties à agir de manière responsable

Le Secrétaire général Ban Ki-moon avec le Président du Burkina Faso, Michel Kafando. Photo ONU/Amanda Voisard
Le Secrétaire général Ban Ki-moon avec le Président du Burkina Faso, Michel Kafando. Photo ONU/Amanda Voisard

Burkina Faso : Ban Ki-moon réitère son appel aux parties à agir de manière responsable

 Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a réitéré lundi son appel à toutes les parties prenantes nationales au Burkina Faso à « agir de manière responsable en gardant à l'esprit l'intérêt supérieur du pays et à faire preuve de retenue » dans le règlement de la crise actuelle.

Selon un compte rendu de cette rencontre publiée par son porte-parole, M. Ban a fait cette déclaration lors d'un échange de vues à New York avec le Président de la Transition au Burkina Faso, Michel Kafando, sur la situation dans ce pays, secoué en septembre par une tentative de coup d'Etat.

M. Ban a réaffirmé la détermination des Nations Unies à soutenir les efforts nationaux, y compris en vue de l'organisation des élections, ajoute le communiqué. A cet égard, il a considéré comme « essentiel d'assurer sans tarder la tenue d'élections présidentielle et législatives pacifiques et crédibles afin de permettre un retour rapide à l'ordre constitutionnel au Burkina Faso ».

Le Secrétaire général a également exprimé ses condoléances et sa sympathie pour les pertes en vies humaines et pour les nombreux blessés lors du coup d'Etat, le 16 septembre.

M. Ban a par ailleurs exprimé sa reconnaissance au Burkina Faso pour « son engagement continu en faveur de la paix et de la stabilité au Mali » voisin, en tant que membre de l'équipe de Médiation internationale et contributeur de troupes à la Mission multidimensionnelle intégrée de l'ONU pour la stabilisation au Mali, la MINUSMA.

Vendredi lors de son discours devant la 70ème Assemblée générale de l'ONU, M. Kafando avait confirmé la tenue prochaine d'élections libres et transparentes au Burkina Faso et remercié la communauté internationale pour son soutien. Après une tentative de coup d'Etat dans le pays, qui avait duré une semaine, M. Kafando et les autorités de transition avaient été rétablis le 24 septembre.