Avec l'aide de la FAO, l'Ethiopie se prépare aux éventuelles répercussions de La Niña

Août - Novembre 2019

Get our app.

Download app from Android Download app from Apple

Avec l'aide de la FAO, l'Ethiopie se prépare aux éventuelles répercussions de La Niña

Des agriculteurs en Ethiopie: la Corne de l’Afrique est l’une des régions les plus durement touchées par El Niño. Photo: FAO/Tamiru Legesse
Des agriculteurs en Ethiopie: la Corne de l’Afrique est l’une des régions les plus durement touchées par El Niño. Photo: FAO/Tamiru Legesse

14 août 2016 – L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé vendredi que 45 millions de dollars supplémentaires sont nécessaires de toute urgence pour soutenir l'agriculture éthiopienne.

La sécheresse engendrée par le phénomène climatique El Niño et les inondations saisonnières ont provoqué des mauvaises récoltes dans de nombreuses régions du pays ainsi que des pertes au sein du bétail.

« Si les inondations s'empirent, plus tard cette année, des épidémies de maladies liées aux cultures et au bétail pourraient resurgir, avec pour effet de réduire davantage la production agricole et de compliquer tout effort de relance », a déclaré Amadou Allahoury, représentant de la FAO en Ethiopie.

La récente révision semestrielle du Document sur les besoins humanitaires de l'Ethiopie (HRD) , développée conjointement par le gouvernement d'Ethiopie, les agences de l'ONU, les ONG et autres partenaires du développement, indique que 900.000 ménages supplémentaires ont besoin d'une aide agricole de toute urgence, portant leur nombre total à 2,9 millions en août.

« La situation est à présent critique. Nous devons nous assurer que les agriculteurs seront en mesure de semer entre maintenant et septembre et de produire assez pour nourrir leurs familles afin d'éviter à des millions de personnes de compter sur l'aide alimentaire pour une année supplémentaire. L'Ethiopie a besoin d'un soutien mondial de toute urgence afin de répondre à ses besoins humanitaires, nous n'avons pas le temps de tergiverser », a ajouté M. Allahoury.

La campagne du meher est la principale campagne agricole en Ethiopie. Elle produit jusqu'à 85% des produits alimentaires du pays. Si les agriculteurs ne sèment pas suffisamment, l'Ethiopie pourrait se retrouver confrontée à de graves pénuries alimentaires, ce qui pourrait aggraver l'insécurité alimentaire et nutritionnelle dans le pays.

Selon des rapports météorologiques, il y a 55 fois plus de chances de voir apparaitre le phénomène La Niña entre octobre et novembre avec le risque d'inondations et d'une nouvelle sécheresse. Face à ce risque, la FAO soutient le gouvernement d'Ethiopie dans la préparation d'un plan d'urgence.

Avec les ressources reçues, la FAO a fourni des intrants agricoles à 127.000 ménages (635.000 personnes) dans les régions affectées par la sécheresse. A ce jour, près de 3.700 tonnes métriques de semences et 5,8 millions boutures de patates ont été distribuées aux communautés affectées. D'autres légumes ainsi que des graines destinées à être semées en fin de saison sont en cours d'acquisition et seront distribuées entre août et septembre 2016.

La FAO a également apporté une aide essentielle aux familles possédant du bétail en leurs fournissant de la nourriture pour leurs animaux, des semences fourragères pour renouveler le pâturage et en réparant les points d'eaux pour le bétail. L'organisation a également soutenu la vaccination et le traitement de quelques 1,4 millions d'animaux et envisage d'accroitre cette aide suite aux récentes inondations qui ont pu affaiblir le bétail.