13/9/2011
Secrétaire général
SG/SM/13791
DH/5072

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON TRANSMET AU CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME ET À LA HAUT-COMMISSAIRE NAVI PILLAY LE RAPPORT SUR LES VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME AU SRI LANKA


La déclaration suivante a été communiquée hier par le Porte-parole du Secrétaire général, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général transmet aujourd’hui le rapport de son Groupe d’experts sur les violations des droits de l’homme au Sri Lanka* au Président du Conseil des droits de l’homme et à la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.  Le Gouvernement du Sri Lanka a été informé de la décision du Secrétaire général de partager le rapport avec le Conseil et la Haut-Commissaire. 


Alors que le Secrétaire général a donné au Gouvernement du Sri Lanka le temps de réagir au rapport, ce dernier a décliné l’offre et préféré publier ses propres rapports sur la situation dans le nord du pays, qui seront transmis en même temps que le rapport du Groupe d’experts.


Le Groupe d’experts ayant recommandé aux Nations Unies de réexaminer ses propres actions au Sri Lanka pendant la période en question, le Secrétaire général a demandé à Mme Thoraya Obaid, ancienne Directrice exécutive du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), de mener cet examen qui devrait commencer sous peu.


*Groupe d’experts pour conseiller le Secrétaire général sur la question des responsabilités dans les violations présumées des droits de l’homme et du droit international humanitaire qui auraient été commises lors de la phase finale du conflit au Sri Lanka.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel