• Le Secrétaire général des Nations Unies et la jeunesse

    Découvrez le travail du Secrétaire Général et son engagement envers la jeunesse

  • Propos lors du troisième Forum international sur le sport pour la paix et le développement

    Le Secrétaire général Ban Ki-moon, siège de l’ONU, 05 Juin 2013

    Bienvenue à la troisième édition du Forum international sur le sport pour la paix et le développement.

    C’est un grand plaisir pour moi d’animer cette importante rencontre.

    Le lien entre le sport, la paix et le développement se renforce chaque année.

    Il remonte à l’époque de la trêve olympique originelle, qui garantit un passage sécurisé aux athlètes et autres voyageurs prenant part aux jeux de l’Antiquité.

    On le trouve dans les conditions d’appel d’offres des villes hôtes des Jeux olympiques modernes, qui sont invitées à fournir un héritage social et environnemental durable.

    Et  c’est évident dans tout le système des Nations Unies, qui a embrassé le sport comme un outil précieux pour atteindre nos objectifs de paix et de développement.

    Le Comité International Olympique est un partenaire clé.

    Le Programme des Nations Unies pour l’environnement travaille en étroite collaboration avec le CIO pour des Jeux plus écologiques.

    Et l’ONUSIDA travaille avec le CIO pour sensibiliser sur et prévenir le SIDA.

    L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime utilise le sport pour les sensibiliser sur l’importance d’un mode de vie sain, sans drogue.

    Les programmes de sport et d’enseignement dispensés par le Haut Commissariat pour les réfugiés donnent de l’espoir aux enfants et aux jeunes réfugiés et promeuvent la tolérance et la compréhension.

    Et les opérations de maintien de la paix des Nations Unies utilisent le sport comme un outil de consolidation de la paix et de la réconciliation.

    Le Fonds des Nations Unies pour la population travaille en collaboration avec des personnalités sportives pour faire en sorte que chaque grossesse soit désirée, chaque accouchement sans danger, chaque fille et chaque femme traitées avec dignité et respect.

    Le Programme des Nations Unies pour le développement s’est entouré d’un large éventail de stars du sport pour sensibiliser sur les objectifs du Millénaire pour le développement.

    Il y a un partenariat de longue date entre le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, l’UNICEF, et le FC Barcelone.

    Y a t-il des fans du Barcelone FC ici?

    Eh bien, j’espère que vous me pardonnerez, car j’ai une petite confession.

    Le mois dernier, j’ai pris part à un match du Real Madrid!

    Je vous assure que c’était pour une bonne cause.

    J’étais à Madrid pour la réunion annuelle du Conseil des chefs de secrétariat de l’ONU.

    La date coïncide avec le jour le 1 000 e jour du compte à rebours pour les Objectifs du Millénaire pour le développement.

    J’ai pris part à la cérémonie d’ouverture pour nous aider à marquer des buts pour le monde.

    Il est essentiel que nous concentrions tous nos efforts durant ces trois années et demi qu’il reste, à ce que tous les pays puissent répondre à tous leurs objectifs sur la pauvreté, la faim, l’éducation et la maladie.

    Cela signifie l’intensification du succès, l’autonomisation des femmes et des filles, et la mobilisation à la base des populations par les gouvernements.

    Le sport a un rôle important à jouer.

    C’est pourquoi j’utilise les grands moyens avec de grandes stars comme le basketteur Shaquille O’Neal.

    Il pèse de tout son poids pour la campagne «Nothing But Nets» pour mettre fin aux décès dus au paludisme en s’assurant que toutes les familles vulnérables dorment sous une moustiquaire traitée à l’insecticide puissant.

    Et c’est pourquoi j’ai développé une relation de travail étroite avec le Dr Rogge.

    Mesdames et Messieurs,

    M. Rogge arrive à la fin de sa présidence, et je tiens à le féliciter pour son engagement envers les idéaux olympiques et les principes de la Charte des Nations Unies.

    Paix. Dignité. Égalité. Justice. Équité.

    Un monde meilleur pour tous.

    C’est ce pour quoi nos deux organisations prennent fait et cause. C’est ce pour quoi nous travaillons.

    Il y a deux ans je me suis adressé lors de ce même Forum à Genève.

    J’ai invité M. Rogge à voyager avec moi en Afrique.

    Je rentre tout juste d’un autre séjour en Afrique, cette fois avec le président de la Banque mondiale, le Dr. Jim Yong Kim.

    Nous voulions mettre en évidence les liens entre la paix et le développement et renforcer les liens entre nos deux organisations.

    La visite conjointe de l’année dernière en Zambie avec le Dr Rogge avait un but similaire, celui de mettre en évidence le lien entre le sport, la paix et le développement et renforcer les liens très étroits entre le CIO et les Nations Unies.

    Nous avons visité l’impressionnant Centre olympique pour le développement des jeunes à Lusaka.

    Nous avons rencontré quelques jeunes athlètes utiliser cet outil et avons vu comment le centre sert la communauté.

    C’est le premier d’une série d’installations multi-sports prévues pour être construites dans les pays en développement dans le cadre du programme Sport pour l’espoir du CIO.

    En Zambie, le Dr Rogge et moi avons visité un projet de l’UNICEF portant sur l’éducation et la santé aux enfants des rues et jeunes pris en charge par International Inspiration, le programme officiel de l’héritage sportif international des Jeux Olympiques et Paralympiques de Londres (2012).

    C’est encore un autre exemple de partenariat et de synergie entre le CIO et l’ONU, et du pouvoir du sport dans la paix et le développement.

    Ces deux projets en Zambie vont bien au-delà de la promotion de l’excellence dans le sport.

    Ils fournissent une ressource communautaire pour sensibiliser les jeunes à la santé, aux modes de vie positifs – l’alphabétisation, les compétences de vie, l’autonomisation des femmes.

    Je félicite le Mouvement olympique pour le travail qu’il accomplit dans le monde pour les jeunes.

    L’autonomisation des jeunes est une priorité pour moi … et pour les Nations Unies.

    C’est pourquoi j’ai nommé le tout premier Envoyé de l’ONU pour la jeunesse, M. Ahmad Alhendawi de Jordanie.

    C’est aussi pourquoi mon Conseiller spécial, M. Lemke et le Bureau pour le sport au service du développement et de la paix, ont créé le Programme de leadership des jeunes, avec le soutien du CIO et de nombreuses fédérations sportives nationales.

    Mesdames et Messieurs,

    Un autre domaine où le sport peut et doit jouer un rôle important est l’autonomisation des femmes.

    À la Commission de cette année sur la condition de la femme, ONU Femmes et l’UNESCO ont souligné le sport comme un outil important pour lutter contre la violence sexiste.

    Il s’agit d’une pandémie mondiale qui doit être éradiquée.

    Nous ne pouvons l’arrêter qu’en faisant évoluer les mentalités – en particulier chez les hommes et les garçons.

    C’est pourquoi j’ai lancé ma campagne Unis pour Mettre Fin aux Violences Contre les Femmes en 2008, et c’est pourquoi j’ai créé un réseau d’hommes leaders.

    Les personnalités sportives sont des modèles. Les jeunes les écoute. Ils ont la responsabilité de donner l’exemple.

    Cela signifie s’élever contre la violence contre les femmes et les filles.

    Cela signifie rejeter le racisme – c’est pourquoi cette année, les Nations Unies commémorent la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale en mettant en évidence la question du racisme dans le sport.

    Et cela veut dire s’indigner lorsque les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les personnes transgenres sont victimes de discrimination.

    Personne ne devrait se faire intimider ou blesser à cause de ce qu’elle est ou de qui elle aime.

    Certains sports et sportifs ont adhéré à ces valeurs – d’autres pas.

    Faisons de nos héros sportifs des leaders qu’il faut.

    Travaillons à faire de nos événements sportifs des tremplins pour les principes de paix, de dignité, d’égalité, de justice et d’équité.

    Je félicite le Mouvement olympique en particulier pour son travail en faveur des personnes handicapées.

    Les Jeux Paralympiques de Londres en ont inspiré des millions à travers le monde.

    Le Comité international paralympique a fait un excellent travail au cours des années pour briser les stéréotypes négatifs et développer des attitudes positives.

    Il est important que nous nous efforcions à bâtir des sociétés où toute personne, quel que soit son handicap, peut bénéficier du droit de faire du sport – et de vivre sa vie – dans des environnements sûrs, inclusifs.

    Enfin, permettez-moi également de remercier le CIO pour son soutien aux Jeux inter-institutions de l’ONU.

    Mesdames et Messieurs,

    Je suis heureux de voir plus de gouvernements se servir du sport et de l’activité physique comme un outil de développement économique et social.

    Les Nations Unies sont prêtes à s’associer avec des organisations telles que le CIO pour promouvoir le sport pour tous, indépendamment de la santé ou de la richesse, de la couleur ou de croyance.

    Servons-nous de ce forum pour partager les expériences et les meilleures pratiques.

    En travaillant en équipe, nous pouvons utiliser le pouvoir du sport pour construire l’avenir pacifique et prospère que nous voulons.

    Je vous remercie.

    Comments are closed.