You are here

CTITF - Groupe de travail sur le soutien aux victimes du terrorisme et la sensibilisation à leur cause

working-group-page

L’Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme organise son action à travers des et des projets liés à la lutte antiterroriste dans des domaines où la collaboration au sein du système des Nations Unies peut favoriser la mise en œuvre de la Stratégie.

Le groupe de travail sur le soutien aux victimes du terrorisme et la sensibilisation à leur cause tient son mandat des piliers I et IV de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies et s’accorde avec les huit entités participantes ci-après:

  1. La CTITF a été créée par le Secrétaire général en 2005. En 2006, l’Assemblée générale a approuvé la création de l’Équipe spéciale par consensus. La CTITF a pour mandat de renforcer la coordination et la cohérence de la lutte antiterroriste menée par les Nations Unies. Elle est constituée de 31 entités internationales qui, du fait de leur activité propre, ont un rôle à jouer dans la lutte antiterroriste. Chaque entité contribue à cette lutte conformément à son mandat. Voir le site »

  2. Le Département de l’information a été créé en 1946 par la résolution 13 (1) de l’Assemblée générale afin de promouvoir, à l’échelle mondiale, la sensibilisation à l’action des Nations Unies et sa compréhension. Le Département a pour mission de faire connaître au monde entier les idéaux et les activités de l’Organisation des Nations Unies; de dialoguer et de coopérer avec des interlocuteurs divers, dont les États Membres, les médias, les ONG, les jeunes et le public dans son ensemble et de mobiliser un appui en faveur de la paix, du développement et des droits fondamentaux de tous. Le Département réalise et diffuse des produits multimédias sur les activités de l’Organisation, tant au Siège que dans le monde entier, à travers son site Web, la radio, la télévision, des publications, des médias sociaux et des conférences vidéo, mais aussi un réseau de plus de 60 bureaux de pays. Le Département élabore également et met en œuvre des stratégies pour communiquer les messages de l’Organisation sur des questions prioritaires. Voir le site »

  3. L’UNICRI est un organisme des Nations Unies qui a été créé en 1967 pour apporter un appui aux pays du monde entier en matière de prévention du crime et de facilitation de la justice pénale.La criminalité est une préoccupation commune des gouvernements et des citoyens du monde entier. Elle s’internationalise de plus en plus et prend de nouvelles formes, tandis que la criminalité organisée ne cesse de s’étendre. Les interventions nationales et la coopération internationale sont donc des éléments fondamentaux en matière de prévention du crime et de justice pénale. L’UNICRI aide les gouvernements et la communauté internationale dans son ensemble à faire face aux menaces que la criminalité fait peser sur la paix sociale, le développement et la stabilité politique. Voir le site »

  4. L’OACI est un organisme spécialisé de l’Organisation des Nations Unies créé en 1944 avec la signature de la Convention relative à l’aviation civile internationale (Convention de Chicago).L’OACI travaille avec les 191 pays signataires de la Convention ainsi qu’avec l’industrie aéronautique et les organisations de l’aviation civile afin d’élaborer des normes et des pratiques internationales recommandées (SARP) qui sont mises en œuvre par les États lorsqu’ils élaborent leur règlementation juridiquement contraignante relative à l’aviation civile. Voir le site »

  5. Conformément au mandat que lui ont prescrit les résolutions 64/168 (2009) et 66/178 (2011) et les résolutions pertinentes suivantes et en application de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies, le Service de la prévention du terrorisme de l’ONUDC met l’accent sur le rôle clef que les victimes des actes de terrorisme peuvent jouer avant, pendant et après les procédures pénales légales, ainsi que sur l’assistance et l’appui dont elles ont besoin. En savoir plus » Voir le site »

  6. Le HCDH est l’expression de l’engagement pris à l’échelle mondiale en faveur des idéaux universels de dignité humaine. Il est le seul organisme chargé par la communauté internationale de promouvoir et protéger tous les droits de l’homme. En savoir plus » Voir le site »

  7. En avril 2005, la Commission des droits de l’homme décidait, dans la résolution 2005/80, de nommer, pour une période de trois ans, un Rapporteur spécial sur la promotion et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste. Comme pour les autres procédures spéciales, ce mandat a été assumé par le Conseil des droits de l’homme (résolution 60/251 de l’Assemblée générale) et prolongé d’une année sous réserve de l’examen du Conseil (décision 2006/102 du Conseil des droits de l’homme).Le Rapporteur spécial actuel sur la promotion et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste est Ben Emmerson, Q.C. (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord), qui assume son mandat depuis le 1er août 2011. En savoir plus » Voir le site »

  8. Au sein du Secrétariat, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires est chargé de coordonner les interventions des acteurs humanitaires dans les situations d’urgence. Il veille également à ce que chaque acteur dispose d’un cadre pour contribuer à l’action globale. Voir le site »