Rôle du Département des affaires politiques

Le Département des affaires politiques joue un rôle central dans les efforts déployés par l’ONU pour prévenir et régler les conflits meurtriers dans le monde entier.

Le Département des affaires politiques surveille et évalue l’évolution de la situation politique à l’échelle mondiale en vue de détecter les crises potentielles avant qu’elles n’éclatent et d’élaborer des interventions efficaces. Il fournit un appui au Secrétaire général et à ses envoyés, ainsi qu’aux missions politiques de l’ONU déployées dans diverses régions du monde afin de contribuer à désamorcer les situations de crise ou de promouvoir l’adoption de solutions durables susceptibles de remédier à des conflits.

Avec le soutien des États Membres des Nations Unies, le Département des affaires politiques est en passe de devenir une plateforme plus mobile et plus souple pour répondre aux crises, avec les capacités nécessaires pour déployer rapidement des médiateurs et d’autres experts en rétablissement de la paix sur le terrain, et pour coopérer plus étroitement avec les organisations régionales sur les lignes de front des conflits.

Par ailleurs, le Département contribue directement à des actions engagées par l’ONU pour promouvoir la paix et prévenir les conflits en coordonnant les activités d’assistance électorale menées par l’Organisation, de même que celles qu’elle entreprend pour prévenir les actes de terrorisme et les violences perpétrées par des extrémistes, et fournir un appui en personnel au Conseil de sécurité et à d’autres organes de l’ONU.

 

Rétablissement de la paix et diplomatie préventive

Partout où les « bons offices » du Secrétaire général sont utilisés dans le cadre des mesures diplomatiques entreprises pour contribuer à ramener les parties à un conflit vers la paix ou pour empêcher des conflits politiques et armés de s’aggraver, le Département des affaires politiques est généralement en train d’œuvrer dans les coulisses pour définir et planifier les missions qu’il juge nécessaires et fournir des conseils et un appui aux médiateurs. Alors que l’ONU est aujourd’hui l’un des nombreux acteurs intervenant dans le domaine diversifié de la médiation des conflits internationaux, le Département des affaires politiques est un centre de connaissances spécialisées sur la diplomatie préventive, la médiation et le rétablissement de la paix dont les services sont mis à la disposition des envoyés de l’ONU et d’autres entités.

Analyse politique

Pour pouvoir entreprendre une intervention politique efficace, il faut tout d’abord disposer en temps utile de renseignements et analyses fiables, de façon à être en prise directe sur les événements à mesure qu’ils se déroulent. C’est principalement grâce aux activités de ses divisions régionales que le Département des affaires politiques suit l’évolution des situations qui l’intéressent et fournit au Secrétaire général des rapports d’analyse et des notes de synthèse pour éclairer ses décisions et l’aider à définir les démarches diplomatiques qu’il entreprend sans relâche auprès des États Membres de l’ONU, des organisations régionales et non gouvernementales et d’autres acteurs. De hauts fonctionnaires du Département des affaires politiques sont fréquemment invités à présenter devant le Conseil de sécurité des exposés sur l’évolution de la situation politique à l’échelle mondiale, l’état des efforts entrepris par l’ONU dans le domaine du rétablissement de la paix et les activités des missions politiques sur le terrain.

Assistance électorale

Le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques et chef du Département des affaires politiques est également le coordonnateur des activités d’assistance électorale entreprises par l’ONU; à ce titre, il évalue les demandes émanant des États Membres et veille à ce que la fourniture de l’assistance octroyée par les divers organismes et départements de l’ONU chargés d’intervenir soit cohérente. Étant donné que les élections jouent un rôle important dans les processus de paix et les transitions politiques ayant pour objet de mettre un terme aux effusions de sang, ou d’établir ou de rétablir des systèmes de gouvernance démocratique, l’assistance électorale est un domaine d’activité en pleine expansion compte tenu des responsabilités en jeu et des connaissances spécialisées qui y sont accumulées.

Action préventive et lutte contre le terrorisme

Le Département des affaires politiques participe activement aux travaux de l’Équipe spéciale des Nations Unies de lutte contre le terrorisme depuis la création de cet organe en 2005. Le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques est le Président de cette équipe et Directeur exécutif du Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme. L’Équipe spéciale a pour mandat d’améliorer la coordination et la cohérence des efforts déployés par le système des Nations Unies dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. L’Équipe spéciale se compose de 34 entités internationales qui, compte tenu des tâches qui leur sont confiées, s’intéressent aux efforts multilatéraux entrepris dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Services fournis au Conseil de sécurité et à d’autres organes de l’ONU

Dans l’exécution des fonctions cruciales qui lui sont confiées, le Conseil de sécurité de l’ONU compte sur le personnel du Département des affaires politiques pour obtenir le soutien technique et les services de secrétariat dont il a besoin. Le Département fournit un appui en personnel, selon des modalités identiques, à deux comités permanents créés par l’Assemblée générale en ce qui concerne les droits de l’homme du peuple palestinien et la décolonisation. Depuis 2009, le Département accueille également le Secrétariat de l’Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme, qui coordonne les activités entreprises par l’ONU pour appliquer la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies.

Rôle du Secrétaire général adjoint

Le Secrétaire général adjoint gère le Département, conseille le Secrétaire général sur les questions touchant la paix et la sécurité à l’échelle mondiale, effectue des missions diplomatiques de haut niveau et fournit des directives aux émissaires de paix et aux missions politiques sur le terrain. Il est également membre du Comité d’orientation du Secrétaire général, la plus haute instance décisionnelle au sein du Secrétariat de l’ONU, et préside le Comité exécutif pour la paix et la sécurité, organe de haut niveau chargé de la coordination interinstitutions et interdépartementale. Dans les cas où des crises complexes exigent des contributions de la part d’un certain nombre d’entités des Nations Unies, le Département peut être appelé à mettre en place un cadre politique général dans lequel sont organisées les mesures à caractère politique et celles qui concernent le développement et l’action humanitaire.

Collaborateurs dans le monde

Outre les services qui sont fournis par plus de 250 fonctionnaires (administrateurs et agents des services généraux) en poste au Siège de l’ONU à New York, le Département des affaires politiques s’appuie sur les travaux des missions politiques et de consolidation de la paix qui relèvent de lui et emploient plus de 1 700 fonctionnaires recrutés sur le plan national et international en Afrique, en Asie, en Europe et au Moyen-Orient. Cette présence sur le terrain permet au Département d’affiner les analyses politiques qu’il effectue et constitue pour lui une plateforme avancée pour les missions de bons offices et d’autres initiatives de prévention. Il collabore étroitement avec les États Membres pour mettre en place des bureaux régionaux de l’ONU dotés des capacités nécessaires pour fournir un appui et des conseils, s’il y a lieu, en vue de prévenir et de régler des conflits.