Welcome to the United Nations. It's your world.

Secretary-General Ban Ki-moon

Statement

Secretary-General's remarks during visit to the International Olympic Committee “Sports for Hope Centre” [scroll down for French version]

Port-au-Prince, Haiti, 15 July 2014

C’est un immense plaisir pour moi d’être à Haïti et de visiter ces magnifiques installations. Avant tout je voudrais vous remercier pour ce très beau spectacle.

Je suis surtout heureux d’être ici deux jours après le match captivant de la finale de la Coupe du monde, qui a une fois de plus montré à quel point le sport rassemble et inspire.

Il y a deux ans, j’ai visité le premier centre olympique pour le développement de la jeunesse ouvert par le Comitè international olympique, à Lusaka, en Zambie.

Chaque mois, plus de 10 000 jeunes en fréquentent la piscine, les terrains et la salle de sport, ou y suivent des cours sur la gestion forestière, la biodiversité et d’autres questions écologiques d’actualité.

Ladies and gentlemen,

In just a few years, the Lusaka Centre has become a hub of activity that has not only strengthened communities within Zambia but also forged closer ties among several African nations by hosting regional youth games.

Today, I would like to sincerely congratulate and appreciate President Thomas Bach and the international Olympic Family for focusing their attention on Haiti.

This “Sports for Hope” Centre is a welcome addition to the Haitian landscape.

It is a major new piece of infrastructure following the earthquake that devastated the nation four years ago.

It will provide athletes with high-level training conditions, and enable National Federations to improve the level of elite sport in the country.

But above all, the key beneficiaries will be the young people of Haiti, as well as schools and communities.  Youth will have a place to acquire skills and self-confidence that will benefit themselves and their communities.  People on the margins will have a place to belong again.

This Centre will also be an arena for promoting teamwork, fair play and mutual understanding – values that are important far beyond the playing field.

We can see yet again that sport goes beyond competition, beyond events such as the World Cup, and even beyond star athletes.  Sport is often performed by ordinary people from all walks of life, who practice in the streets, or at the beach, by boys and girls alike, young people and old, and by people with disabilities.  Sport is for all.

Ladies and Gentlemen,

President Bach of the IOC and I continue to discuss how to strengthen cooperation between the United Nations and the Olympic Movement.  Our two families are working together more closely than ever. We believe that sport can be a strong driver of social change, and we are determined to use sport to make a difference in the lives of those who need it most.

My hope is that we can create many more places like this one, where communities can improve the level of sport in their country and come together in a spirit of teamwork and shared purpose.

I wish all the best to the athletes of this Center, particularly the young people who will fill these fields and facilities.  My message to you, particularly young people, is this: Dream big.  Remain hopeful.  Be a leader.  Be a global citizen.  Help build a better future for Haiti and the world.

Thank you very much.

*********************************************

C’est un immense plaisir pour moi d’être à Haïti et de visiter ces magnifiques installations. Avant tout je voudrais vous remercier pour ce très beau spectacle.

Je suis surtout heureux d’être ici deux jours après le match captivant de la finale de la Coupe du monde, qui a une fois de plus montré à quel point le sport rassemble et inspire.

Il y a deux ans, j’ai visité le premier centre olympique pour le développement de la jeunesse ouvert par le Comitè international olympique, à Lusaka, en Zambie.

Chaque mois, plus de 10 000 jeunes en fréquentent la piscine, les terrains et la salle de culture physique, ou y suivent des cours sur la gestion forestière, la biodiversité et d’autres questions écologiques d’actualité.

Mesdames et Messieurs,

En quelques années, le centre de Lusaka est devenu un lieu débordant d’activités; il a non seulement dynamisé des groupes de Zambiens, mais également resserré les liens entre plusieurs pays d’Afrique qui y participent à des jeux régionaux pour la jeunesse.

Aujourd’hui, je tiens à féliciter le Président du Comité international olympique, Thomas Bach, et la famille olympique, de l’attention qu’ils accordent à Haïti.

Ce centre « Sport pour l’espoir » est à sa place dans le paysage haïtien.

Après le séisme qui a dévasté le pays il y a quatre ans, les nouvelles infrastructures sont les bienvenues.

Les athlètes pourront s’entraîner dans d’excellentes conditions et les fédérations nationales pourront relever le niveau des sports de compétition pratiqués dans le pays.

Mais les principaux bénéficiaires seront les jeunes d’Haïti, ainsi que les écoles et les collectivités. Les jeunes disposeront d’un lieu où développer leurs capacités et prendre confiance en eux-mêmes, ce qui les aidera, eux, et aidera la société. Ceux qui ont été mis en marge auront de nouveau un lieu où se sentir chez eux.

Ce centre sera également un moyen de promouvoir l’esprit d’équipe, le fair-play et la compréhension mutuelle, valeurs qui comptent bien au-delà de la vie sportive.

Le sport, c’est bien plus que la compétition, bien plus que la Coupe du monde, et même bien plus que les athlètes les plus renommés. Le sport est pratiqué partout, souvent dans la rue ou sur la plage, par les gens les plus ordinaires, garçons et filles, hommes et femmes de toutes origines, jeunes et vieux. Le sport est pratiqué aussi par des personnes handicapées. Le sport est ouvert à tous.

Mesdames et Messieurs,

Thomas Bach et moi-même continuons nos échanges sur les moyens de renforcer la coopération entre l’ONU et le Mouvement olympique. Nos deux familles collaborent plus étroitement que jamais. Nous pensons que le sport peut être un puissant moteur d’évolution sociale et nous sommes déterminés à l’utiliser pour apporter des changements dans la vie des plus défavorisés.

J’espère que nous pourrons créer d’autres lieux comme celui-ci, qui non seulement permettent de relever le niveau sportif d’un pays, mais offre aussi aux gens l’occasion de s’unir autour d’un but commun, mus par l’esprit d’équipe.

Tous mes vœux vont aux athlètes qui s’entraîneront dans ce centre, en particulier les jeunes qui profiteront de ses terrains et salles de sport. Le message que je leur adresse est le suivant : voyez grand. Gardez l’espoir. Montrez la voie. Soyez des citoyens de monde. Aidez à édifier un avenir meilleur pour Haïti et pour le monde.

Je vous remercie.


Statements on 15 July 2014