Welcome to the United Nations. It's your world.

Secretary-General Ban Ki-moon

Latest Statements

Port au Prince, Haiti, 10 January 2014 - Secretary-General's message for Staff Commemoration of the Fourth Anniversary of the Earthquake in Haiti [Delivered by Ms. Sandra Honoré, Special Representative of the Secretary-General for Haiti] (Scroll down for French version)

Today, for the fourth consecutive year, the UN family comes together to remember and honour the victims of the earthquake that struck Haiti on the afternoon of 12 January, 2010. I join you in grief and solidarity – with the people of Haiti, with one another, with all who lost their loved ones on that tragic day.  I will never forget my own visit shortly after the disaster.  The personal stories of heroism, courage and dedication that I saw and heard moved me deeply and showed the United Nations at its best.
I pay tribute to all UN colleagues who have strived through the years to keep alive the memory of our fallen colleagues and friends and serve the people of Haiti. This includes those who remained after the earthquake to deliver life-saving support and consolation to the other victims.  It also includes those who arrived later to carry on the worthy cause of helping Haiti rebuild its future.
Your commitment, combined with the resilience of the Haitian people, has made much progress possible. Health systems are being strengthened, more children are in school, close to 90% of the displaced population have left the camps and  economic activities have resumed allowing Haiti to start moving from crisis to long-term development.
At the same time, Haiti remains extremely vulnerable on many fronts. 145,000 people continue to live in make-shift camps.  The country is structurally exposed to recurrent food crises.   Haiti has the lowest level of water and sanitation coverage in the Americas.
I continue to call on the international community to stand with Haiti at its time of dire need.  We must intensify our efforts to help Haiti build a more stable and prosperous future for the all its people.  Let us renew today our pledge to follow our fallen colleagues’ dream of a life of dignity for all the people of Haiti.

*****

Message prononcé à l’occasion de la commémoration du quatrième anniversaire du tremblement de terre en Haïti à Port-au-Prince, le 10 janvier 2014

[Message lu par Mme Sandra Honoré, Représentante spéciale du Secrétaire général pour Haïti]

Aujourd’hui, pour la quatrième année consécutive, l’ONU et les organismes qui lui sont reliés se réunissent pour rappeler et honorer les victimes du tremblement de terre qui a secoué Haïti dans l’après-midi du 12 janvier 2010. Je me joins à vous dans la souffrance et la solidarité avec le peuple haïtien, avec les uns et les autres, avec tous ceux qui ont perdu leurs proches en ce jour tragique.
Je rends hommage à tous les collègues de l’ONU qui se sont employés au fil des ans à garder vivant le souvenir de nos collègues et amis disparus et à servir le peuple haïtien. Je pense aussi à ceux qui sont restés après le tremblement de terre pour fournir une aide vitale et offrir une consolation aux autres victimes. Je pense à ceux qui sont arrivés plus tard pour servir la noble cause qui consiste à aider Haïti à reconstruire son avenir.
Votre engagement, allié à la résilience du peuple haïtien, a permis l’accomplissement de nombreux progrès. Des améliorations sont actuellement apportées au système de santé, davantage d’enfants sont scolarisés, près de 90 % des déplacés ont quitté les camps et l’activité économique a repris, ce qui permet à Haïti de commencer à sortir de la crise pour s’acheminer vers un développement à long terme.
Ce faisant, Haïti demeure très vulnérable sur de nombreux fronts. Cent quarante cinq mille personnes continuent de vivre dans des camps de fortune. Le pays est structurellement exposé à des crises alimentaires chroniques. Haïti est le pays qui connaît les niveaux les plus faibles pour ce qui est de l’approvisionnement en eau et de la couverture sanitaire dans les Amériques.
Je continue d’en appeler à la communauté internationale pour qu’elle se tienne aux côtés d’Haïti à un moment où le pays en a cruellement besoin. Nous devons redoubler d’efforts pour aider Haïti à bâtir un avenir plus stable et plus prospère pour tous les Haïtiens. Renouvelons aujourd’hui notre engagement à poursuivre le rêve de nos collègues disparus pour faire en sorte que tous les Haïtiens vivent dans la dignité.