Welcome to the United Nations. It's your world.

Secretary-General Ban Ki-moon

Latest Statements

N’Djamena, Chad, 7 November 2013 - Secretary-General’s remarks during his meeting with Idriss Déby Itno, President of the Republic of Chad [as prepared for delivery]

C’est un honneur pour moi d’être reçu au Tchad avant d’achever cette très importante visite commune au Sahel. 

Comme vous le savez, nous sommes à la dernière étape d’un voyage historique  trois pays dans la région en trois jours.

Je remercie le gouvernement et le peuple tchadiens de leur accueil chaleureux.

Je voudrais vous féliciter à nouveau pour l'élection du Tchad au Conseil de sécurité des Nations Unies.  Je suis sûr que votre pays sera un membre actif de cet important organe de l’ONU et qu'il contribuera à promouvoir la paix et la sécurité.

Au nom des Nations Unies et en mon nom propre, je vous présente nos sincères condoléances suite au décès de deux soldats tchadiens lors d'un attentat suicide à Tessalit.

Cet acte lâche nous attriste mais n'ébranlera pas la volonté de la MINUSMA à accomplir sa mission au Mali. Nous comptons sur la détermination du gouvernement tchadien à poursuivre ses efforts et à maintenir sa contribution à la stabilisation de la situation sécuritaire au Mali. 

Je vous félicite pour votre rôle actif et votre engagement personnel en faveur de la paix et de la stabilité au Sahel et en Afrique centrale.

Le Tchad est la pierre angulaire de la stabilité régionale. Il suffit de regarder une carte pour voir le rôle central que peux jouer votre pays pour faire face aux défis communs à tous les pays du Sahel.

Je me félicite des décisions importantes qui ont été prises par la CEEAC et la CEN-SAD sous votre direction.

J’ai écouté avec grand intérêt les préoccupations et les priorités exprimées le 5 novembre à Bamako par votre Ministre des affaires étrangères sur le renforcement de la coopération régionale.  Je compte sur le Tchad et les autres pays du Sahel pour poursuivre ces discussions.

Les Nations Unies sont déterminées à soutenir la région et à renforcer la coordination avec
ses partenaires sous-régionaux, régionaux et internationaux pour garantir une assistance plus efficace et plus ciblée.

Nous sommes prêts à aider les gouvernements et les peuples du Sahel à faire face aux urgences. Mais nous ne devons pas nous limiter à éteindre les incendies dans la région. Ensemble, nous devons éliminer les obstacles qui pourraient alimenter d’autres feux.

Nous avons travaillé ensemble et nous avons progressé à l’échelle régionale. Mais les problèmes sahéliens ne connaissent pas de frontières. Les solutions que nous y apportons ne doivent pas en connaitre non plus.

C est pour cette raison que nous avons lancé une stratégie pour  connecter nos efforts et nos organisations afin de servir la région dans son ensemble.

La stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel, que le Conseil de sécurité a approuvée, privilégie la gouvernance, la sécurité et la résilience.

Elle met l’accent sur les droits de l’homme, la pleine participation des femmes et la création d’opportunités pour les jeunes.

Les pays de la région se sont exprimés clairement : les plans ambitieux sur le papier doivent se transformer en changements réels sur le terrain.

La visite conjointe de nos cinq institutions symbolise notre engagement. Je remercie la présidente de l’Union africaine pour son leadership. Je salue la banque mondiale et l’Union Européenne pour leur généreuse contribution et je salue la banque africaine de développement pour son engagement.

Alors que nous nous tournons vers l’avenir, vous pouvez compter sur les Nations Unies. Nous soutiendrons la région ainsi que votre pays. 

A cet égard, des élections locales, législatives et présidentielles auront lieu au Tchad entre 2014 et 2016. 

J'espère que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) sera établie dès que possible pour préparer les échéances électorales qui se profilent.  Comme vous le savez, les Nations Unies sont disposées à soutenir le Tchad.
Enfin, je voudrais ajouter deux points. D’abord,

Je salue la volonté de votre gouvernement à continuer à recevoir les réfugiés soudanais, centrafricains et nigérians.

Je salue également votre détermination à éliminer l'utilisation et le recrutement d'enfants soldats au sein des forces armées tchadiennes.

Notre voyage dans le Sahel prend fin aujourd’hui. Mais notre message conjoint est clair.
Nous serons toujours à vos côtés et aux côtés du peuple du Sahel.

Je vous remercie Monsieur le Président.


Statements on 7 November 2013