Welcome to the United Nations. It's your world.

Secretary-General Ban Ki-moon

Latest Statements

New York, 18 June 2013 - Statement attributable to the Spokesperson for the Secretary-General on the signing of Mali Peace Agreement [Scroll down for the French version]

The Secretary-General welcomes the signing of an agreement between the Government of Mali, the National Movement for the Liberation of Azawad and the High Council for the Unity of Azawad on 18 June in Ouagadougou, Burkina Faso. The agreement provides for an immediate ceasefire, paves the way for the holding of presidential elections nationwide and commits the parties to discussing sustainable peace in Mali through an inclusive dialogue that will take place after the election.

The Secretary-General is encouraged by the parties’ commitment to national reconciliation and the resolution of differences through dialogue. He urges them to begin implementation of the agreement at once.

The Secretary-General is grateful to the Economic Community of West African States (ECOWAS) for its mediation efforts, led by President Blaise Compaoré of Burkina Faso and President Goodluck Jonathan of Nigeria, with the support of the African Union and the United Nations. He reiterates that the United Nations stands ready to support the implementation of the agreement through the United Nations Multidimensional Integrated Stabilisation Mission in Mali (MINUSMA) and other members of the United Nations system, in cooperation with the African-led International Support Mission in Mali (AFISMA), the African Union and ECOWAS.

===

Le Secrétaire général salue la signature ce mardi 18 juin à Ouagadougou, Burkina Faso, d’un accord entre le Gouvernement du Mali, le Mouvement national pour la libération de l’Azawad et le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad. Cet accord prévoit un cessez-le-feu immédiat, ouvre la voie à la tenue de l’élection présidentielle sur l’ensemble du territoire malien et engage les parties à discuter d’une paix durable au Mali à travers un dialogue inclusif qui aura lieu après l’élection.
Le Secrétaire général est encouragé par l’engagement des parties en faveur de la réconciliation nationale et de la résolution des différends par le dialogue. Il les exhorte à s’atteler dès aujourd’hui à la mise en œuvre de l’accord.

Le Secrétaire général salue la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour ses efforts de médiation, qui ont été menés par le Président Blaise Compaoré du Burkina Faso et le Président Goodluck Jonathan du Nigeria, avec l'appui de l’Union africaine et des Nations Unies. Il  réitère la disponibilité des Nations Unies à appuyer la mise en œuvre de l’accord à travers la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et le système des Nations Unies, en coopération avec ses partenaires de la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA), de l’Union africaine et de la CEDEAO.


Statements on 18 June 2013