Welcome to the United Nations. It's your world.

Secretary-General Ban Ki-moon

Latest Statements

Bangui, Central African Republic, 8 December 2011 - Message a la trente troisieme reunion ministerielle du Comite Consultatif Permanent des Nations Unies Charge des Questions de Securite en Afrique Centrale [lar M. Abou Moussa, Représentant spécial du Secrétaire général de l`ONU pour l`Afrique centrale, et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l`Afrique centrale](scroll down for English version)

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ministres, Mesdames et Messieurs,
Je voudrais tout d`abord remercier chaleureusement Son Excellence, Monsieur François Bozizé Yangouvonda, Président de la République centrafricaine, ainsi que le Gouvernement et le peuple centrafricains pour avoir accepté d'abriter cette importante réunion, et pour l'accueil chaleureux et l'hospitalité qui ont été réservés aux participants.

Je voudrais également saluer l'engagement de la République centrafricaine dans la réalisation des objectifs du Comité qui, lors de sa dix-huitième réunion ministérielle ici même à Bangui il y a 10 ans, avait mis un accent particulier sur le renforcement de la coopération intergouvernementale en matière de sécurité en Afrique centrale.

Depuis lors, des avancées significatives ont été enregistrées, au nombre desquelles la Convention de l'Afrique centrale pour le contrôle des armes légères et de petit calibre, adoptée le 30 avril 2010 à Kinshasa au cours de la 30ème réunion ministérielle, et la Déclaration de Sao Tomé définissant une position commune de l'Afrique centrale concernant le Traité sur le commerce des armes, signée le 16 mars 2011 au cours de la 32ème réunion ministérielle du Comité.

Ces avancées ont été possibles grâce à la volonté politique de vos États de relever les défis liés à la paix et à la sécurité dans votre sous-région. Je vous encourage à investir davantage d'efforts pour consolider ces acquis. À cet égard, au moment où vous vous apprêtez à célébrer le vingtième anniversaire du Comité, la ratification et l'entrée en vigueur dans les meilleurs délais de la Convention de Kinshasa constituera une marque importante de crédibilité de l'ensemble de vos initiatives visant à lutter contre la circulation illicite des armes légères en Afrique centrale.

La réduction du flux d'armes dans cette sous-région aidera à mieux faire face aux défis croissants que constituent la piraterie et l'insécurité maritime dans le Golfe de Guinée, l'impact négatif et transfrontalier des activités des groupes armés, notamment l'Armée de Résistance du Seigneur, les violences liées aux processus électoraux, l'insécurité et la criminalité transfrontalières, en particulier le trafic des êtres humains et de drogue, ainsi que les activités terroristes. Je suis résolument engagé dans le combat contre ces menaces, et je vous exhorte à continuer d'examiner au sein du Comité des solutions efficaces pour leur éradication. Ainsi, en ce qui concerne la piraterie qui sévit dans le Golfe de Guinée, j'ai déployé récemment dans la région, une mission d'évaluation qui fera des recommandations sur les dispositions utiles à prendre, pour mettre fin à ce fléau. Le Comité a un rôle légitime à jouer dans la poursuite de cette recherche de réponses collectives à l'insécurité maritime.


Je voudrais enfin vous remercier pour le soutien apporté au Bureau des Nations Unies (UNOCA) par vos gouvernements respectifs en vue de la bonne exécution du mandat politique qui lui a été confié dans le cadre du bureau régional, y compris le rôle de secrétariat du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale. Je suis persuadé qu'en travaillant ensemble en étroite collaboration, les Nations Unies et les gouvernements de l'Afrique centrale apporteront une contribution marquante aux efforts en cours pour la prévention des conflits et la consolidation de la paix dans la sous-région.

Je vous remercie, et vous souhaite plein succès à vos travaux.

 

(UNOFFICIAL TRANSLATION)

THE SECRETARY-GENERAL

MESSAGE TO THE 33RD MINISTERIAL MEETING OF THE UNITED NATIONS STANDING ADVISORY COMMITTEE ON SECURITY QUESTIONS IN CENTRAL AFRICA.

Bangui, 8 December 2011

Read by Mr.Abou Moussa, Special Representative of the Secretary General for Central Africa, and Head of the United Nations Regional Office for Central Africa

Distinguished Ministers,

Ladies and Gentlemen,

I would first of all like to thank His Excellency, Mr. François Bozizé Yangouvonda, President of the Central African Republic, as well as the Government and the people Central African Republic for having accepted to host this important meeting and for the generous hospitality extended to its participants.

I would also like to commend the commitment of the Central African Republic to the achievement of the objectives of this Committee, which had underscored the importance of strengthening interregional cooperation during its 18th Meeting held here in Bangui, ten years ago.

Significant progress has been achieved since then, including the Central Africa Convention on the small arms and light weapons adopted on 30 April 2010, during the 30th Ministerial meeting of the Committee, the Sao Tome Declaration on the Central Africa common position on the process for an Arms Trade Treaty, which was signed on 16 March 2011, during the 32nd Meeting of the Committee.

These achievements were realized thanks to the political will of your countries to address the peace and security challenges facing your subregion. I encourage you make for effort to consolidate these achievements. In this regard, as you prepare to commemorate the 20th anniversary of the Committee, the ratification and early entry into force of the Kinshasa Convention will be an important testament of the credibility of all your initiatives against the illicit circulation of light weapons in Central Africa.

A decrease in the flow of arms in this subregion will facilitate efforts against the growing threat of piracy and maritime insecurity in the Gulf of Guinea, the negative impact of the activities of transborder armed groups, notably the Lord's Resistance Army, elections-related tensions, cross-border insecurity and criminality, as well as terrorist activities. I am firmly engaged in the fight against these threats, and encourage this Committee to continuer to reflect on effective solutions for their eradication. Within the context of increasing piracy in the Gulf of Guinea, I recently deployed an assessment mission to the region, which will make recommendations on the elimination of this threat.

I would finally like to thank you for the support of your respective Governments for UNOCA, to effectively implement the political mandate conferred on it as a regional Office, including the task of serving as Secretariat of this United Nations Standing Advisory Committee on Security Question in Central Africa. I urge you to uphold this collaborative spirit.

I thank you, and wish you full success in your deliberations.

 


Statements on 8 December 2011