Accord historique entre l’Union africaine et l’Organisation des Nations Unies pour prévenir et répondre à la violence sexuelle liée aux conflits

6 Février 2014

(Addis Ababa, Ethiopie) Un accord historique entre l’Union africaine et l’Organisation des Nations Unies visant à prévenir et à répondre aux violences sexuelles en période de conflit en Afrique a été signé le 31 janvier 2014 en marge du 22ème Sommet de l’Union africaine. Cet accord servira de cadre dans l’établissement d’une coopération globale dans des domaines clés, comme la lutte contre l’impunité , le renforcement de la capacité des forces de maintien de la paix, des forces de sécurité, ainsi que la consolidation des politiques nationales, des législations et institutions travaillant sur les questions de violences sexuelles liées au conflit. Cet accord met également un accent sur le rôle vital de l’assistance aux victimes, l’autonomisation des femmes et des filles ainsi que l’importance de combattre la stigmatisation des survivants.

Cet accord a été signé par la Représentante spéciale du Secrétaire Général chargée de la Violence Sexuelle en période de Conflit (RSSG) Zainab Hawa Bangura et l’Ambassadeur Smaïl Chergui, Commissionnaire pour la Paix et la Sécurité de l’Union africaine.

La Représentante spéciale s’est félicitée de l’engagement de l’Union africaine. Elle a particulièrement loué l’initiative et le dévouement du Dr. Nkosazana Dlamini Zuma, Présidente de la Commission de l’Union africaine, et a félicité l’implication et la vision du Commissionnaire Chergui.

“Tous les bons efforts doivent être conjugués afin de combattre cet horrible fléau qu’est la violence sexuelle en période de guerre et de conflit. Avec cet accord, l’Union africaine et les Nations Unies réaffirment leur engagement commun de mettre un terme au plus ancien et le moins sanctionné des crimes.”

SRSG Bangura a également rappelé l’importance du rôle des gouvernements dans la lutte contre les violences sexuelles en période de conflit et après conflit.

‘‘L’appropriation, le leadership et la responsabilité nationales sont absolument essentiels si nous voulons protéger les femmes et les filles, mais également les hommes et les garçons de ces crimes barbares. Je suis convaincu que cet accord de coopération nous aidera dans ce combat. ’’

Elle a également félicité la nomination de Madame Bineta Diop, comme Envoyée spéciale de la Présidente de la Commission de l’Union africaine, chargée des Femmes, Paix et Sécurité.

‘‘Bineta Diop est une championne de la cause des femmes affectées par les conflits sur le continent africain. Elle a mené d’énormes efforts pour l’autonomisation de la femme en Afrique pendant de nombreuses années à travers son travail avec l’ONG Femmes Africa Solidarité. Je me réjouis de la perspective de notre collaboration avec elle et l’Union africaine afin de faire avancer cette cause.’’

Se réjouissant de la signature de l’accord de coopération, l’Ambassadeur Smaïl Chergui a souligné l’engagement de l’Union africaine de mettre un terme au fléau de violences sexuelles dans les conflits.

‘‘Nous sommes convaincus que ce cadre servira de feuille de route pour renforcer l’ensemble de nos efforts dans la prévention et la réponse aux violences sexuelles, apporter un soulagement et la justice aux millions de victimes de violences sexuelles, non seulement dans les conflits, mais aussi dans les situations de post-conflit et au-delà”.