Port-au-Prince, le 16 juin 1999





COMMUNIQUE DE PRESSE




La Mission Civile Internationale en Haïti OEA/ONU (MICIVIH) informe que, compte tenu de sérieuses difficultés financières suite à la baisse des contributions volontaires des pays membres et des pays observateurs permanents, l'Organisation des Etats Américains se voit dans l'obligation de réduire l'envergure de sa participation dans la mission conjointe.

Pendant plus de six ans, L'OEA et les Nations Unies ont travaillé de concert à travers la Mission Civile Internationale pour appuyer le gouvernement et le peuple haïtiens dans leurs efforts visant au renforcement des institutions démocratiques, ainsi qu'à la promotion et la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

La réduction de la composante OEA de la mission conjointe à partir du premier juillet 1999 aura comme conséquence la fermeture de cinq bureaux régionaux. Malgré la compression de ses effectifs nationaux et internationaux, la Mission Civile Internationale en Haïti OEA/ONU (MICIVIH) compte poursuivre ses activités. Ainsi, bien qu'à une échelle réduite, la MICIVIH continuera à travailler dans les domaines du renforcement institutionnel, de la vérification, du plaidoyer et de la promotion des droits de l'homme. Elle le fera à partir de son siège et des bureaux régionaux restant de Cap Haïtien, Gonaïves, les Cayes et Port-au-Prince en appui aux autorités haïtiennes et à ses partenaires haïtiens de la société civile.

(Réf: CP12/99)