Examen à mi-parcours du programme d’action d’Istanbul en faveur des pays les moins avancés - Antalya, 27-29 mai 2016

Examen à mi-parcours du programme d’action d’Istanbul en faveur des pays les moins avancés - Antalya, 27-29 mai 2016 1 - 16 de 16
29 mai 2016
DEV/3234

La Conférence d’examen à mi-parcours du Programme d’action d’Istanbul en faveur des pays les moins avancés (PMA) s’est achevée aujourd’hui, à Antalya, en Turquie, par la réaffirmation de la volonté des États Membres d’aider près d’un milliard d’individus à relever les défis considérables de développement auxquels ils sont confrontés et de « ne laisser personne de côté ».

28 mai 2016
DEV/3233

Plusieurs délégations ont, au cours de cette deuxième journée de la Conférence d’examen à mi-parcours du Programme d’action d’Istanbul en faveur des pays les moins avancés (PMA), qui se tient jusqu’au 29 mai à Antalya, en Turquie, lancé un appel aux pays développés pour qu’ils s’acquittent de leurs engagements en matière d’aide publique au développement (APD). 

27 mai 2016
DEV/3231

La Conférence d’examen à mi-parcours du Programme d’action d’Istanbul en faveur des pays les moins avancés (PMA) a ouvert ses portes, aujourd’hui à Antalya, sur la côte méditerranéenne de la Turquie, par un appel de responsables de haut niveau du monde entier pour accélérer les progrès réalisés jusqu’ici par ces pays où près d'un milliard de personnes sont confrontées à des défis de développement considérables.

27 mai 2016
DEV/3230

Des responsables de haut niveau du monde entier se réunissent à partir d’aujourd’hui à Antalya, dans le sud de la Turquie, pour évaluer les progrès des pays les moins avancés (PMA) sur la voie du développement durable.

13 mai 2011
DEV/2895

Prenant acte de l’émergence de la « manifestation de solidarité entre peuples et pays du Sud », le Programme d’action d’Istanbul souligne qu’elle peut faire la différence dans le renforcement des capacités humaines et productives, l’assistance technique et l’échange de pratiques optimales, une disposition dont le Secrétaire général de la Conférence, Cheikh Sidi Diarra, s’est félicité.

12 mai 2011
DEV/2894

Les intervenants ont mis l’accent sur l’importance de promouvoir l’éducation pour parvenir à l’égalité entre les sexes. Ils ont aussi souligné que l’accès des femmes au marché du travail était un préalable incontournable pour réaliser leur autonomisation.

12 mai 2011
DEV/2893

TURQUIE, 12 mai – Avant l’adoption du programme d’action d’Istanbul pour les pays les moins avancés (PMA), qui doit intervenir avant la clôture des travaux de la quatrième Conférence des Nations Unies sur les PMA, les participants au débat général ont aujourd’hui réitéré leurs attentes quant aux engagements à prendre par tous les acteurs du développement, en particulier par les donateurs et les PMA eux-mêmes.

11 mai 2011
DEV/2890

TURQUIE, 11 mai – Au troisième jour des travaux de la quatrième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés, à Istanbul, plusieurs délégations représentant des pays en développement ont insisté sur l’importance de voir les PMA s’assurer une appropriation nationale des programmes de développement, alors que l’accent a beaucoup été, jusqu’à présent, mis sur l’aide que peuvent recevoir ces mêmes pays de la part de la communauté internationale.

11 mai 2011
DEV/2891

TURQUIE, 11 mai – La bonne gouvernance à tous les niveaux, « véritable fil rouge » du programme d’action pour les pays les moins avancés (PMA), est une condition fondamentale du développement durable de ces pays et d’une croissance à long terme profitant à tous, a estimé ce matin Mme Marie-Josée Jacobs, Ministre de la coopération et de l’action humanitaire du Luxembourg.

11 mai 2011
DEV/2892

TURQUIE, 11 mai – Alors qu’à travers le monde, 925 millions de personnes souffrent de l’insécurité alimentaire, plusieurs experts et délégations, dont M. Malam Bacai Sanhá, Président de la Guinée-Bissau, ont débattu cet après-midi de la nécessité de réduire les vulnérabilités des pays les moins avancés (PMA) et des moyens par lesquels ceci pourrait être fait.

10 mai 2011
DEV/2886

TURQUIE, 10 mai – « Le monde aura fait de vrais progrès lorsque sera inversé le processus de marginalisation dont souffrent les 880 millions d’habitants des pays les moins avancés », a déclaré ce matin Mme Sheikh Hasina, Première Ministre du Bangladesh, au cours de la deuxième journée de débat de la quatrième Conférence des Nations Unies sur les PMA, durant laquelle plusieurs chefs d’État et de gouvernement et une vingtaine de ministres des pays présents à Istanbul ont pris la parole.

10 mai 2011
DEV/2888

TURQUIE, 10 mai – Les promesses concernant le rôle que devrait jouer le commerce dans la dynamisation des processus de développement n’ont pas été tenues.

10 mai 2011
DEV/2887

TURQUIE, 10 mai – « La mobilisation des ressources pour le développement des pays les moins avancés et le partenariat mondial » était ce matin le thème de la première table ronde tenue ce jour dans le cadre des travaux de la quatrième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés (Conférence PMA IV).

9 mai 2011
DEV/2883

L’ensemble des intervenants ont présenté la promotion des capacités de production comme une étape incontournable pour un développement et une croissance durable, ainsi que la réalisation d’un développement social. Ils ont souligné l’importance du développement de politiques macroéconomiques saines et de la primauté du droit pour favoriser un investissement privé qui stimulera la productivité.

9 mai 2011
DEV/2882

Les pays les moins avancés sont une catégorie de pays créée en 1971 par l’ONU et qui regroupe des pays présentant les indices de développement humain (IDH) les plus faibles de la planète et, à ce titre, requièrent qu’une attention particulière leur soit accordée par la communauté internationale en matière économique, financière et de développement.

9 mai 2011
DEV/2880

TURQUIE, 9 mai – Ce matin, ouvrant les travaux de la quatrième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés (PMA), M. Abdullah Gül, Président de la République de Turquie a vivement encouragé la communauté internationale à investir dans ces pays qui, avec leur population nombreuse et jeune, et leurs immenses ressources naturelles, offrent des opportunités dont la mise en valeur ne peut être que bénéfique pour tous.