Plénière

20 novembre 2017
AG/11977

Le Chef de l’exécutif afghan, M. Abdullah Abdullah, qui a défendu une approche contre les sanctuaires terroristes, a expliqué aujourd’hui à l’Assemblée générale la nouvelle stratégie de sécurité nationale visant à vaincre le terrorisme, à travailler avec les nations qui partagent cette perception de la menace et à protéger le peuple de la violence « politisée ».

20 novembre 2017
AG/11978

Le bras de fer entre l’Assemblée générale et le Conseil de sécurité pour pourvoir le dernier des cinq sièges vacants à la Cour internationale de Justice (CIJ) s’est achevé, cet après-midi, après que le juge britannique, M. Christopher Greenwood, a retiré sa candidature.  Un seul tour de scrutin, le douzième depuis le 9 novembre dernier, et le juge indien Dalveer Bhandari était réélu sous les applaudissements de l’Assemblée, avec 183 voix pour, zéro contre et 10 abstentions, sur une majorité absolue de 97 voix. 

17 novembre 2017
AG/11976

L’Assemblée générale a adopté aujourd’hui une résolution sur le rôle du Centre régional des Nations Unies pour la diplomatie préventive en Asie centrale qui fête, cette année, son dixième anniversaire.  L’Assemblée a également adopté deux autres textes sur les rapports du Comité des commissaires aux comptes et la planification des programmes, et pourvu des sièges vacants dans certains organes subsidiaires.  

14 novembre 2017
AG/11975

L’espoir est permis.  C’est ce qui ressort du débat que l’Assemblée générale a achevé aujourd’hui sur la revitalisation de ses travaux; le Coprésident de son Groupe de travail spécial estimant que les progrès enregistrés jusqu’ici ne peuvent que convaincre de la possibilité d’avancer encore.*

13 novembre 2017
AG/11974

Assemblée générale, Inde; Conseil de sécurité, Royaume-Uni.  Après avoir ajouté aujourd’hui cinq tours de scrutin aux six qu’il avait tenus jeudi dernier*, l’Assemblée générale a confirmé son choix sur le juge indien, M. Dalveer Bhandari, alors que le juge britannique, M. Christopher Greenwood, gardait les faveurs du Conseil de sécurité pour occuper, à partir du 6 février 2018, le dernier des cinq sièges vacants à la Cour internationale de Justice (CIJ).  L’Assemblée et le Conseil se réuniront à une date à déterminer pour parvenir à un accord.

13 novembre 2017
AG/11973

« Montrons une nouvelle fois que le pouvoir du sport peut nous rassembler et nous aider à surmonter nos différences politiques, culturelles et historiques », a encouragé, ce matin, le Président de l’Assemblée générale, en pensant aux XXIIIe Jeux olympiques et aux XIIe Jeux paralympiques d’hiver qui seront lancés en février 2018 à Pyeongchang en République de Corée.

10 novembre 2017
AG/11972

Aujourd’hui à l’Assemblée générale, le Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), qui présentait son rapport annuel, s’est voulu clair: « Les engagements pris par l’Iran sont mis en œuvre ».  M. Yukiya Amano, dont le mandat vient d’être prorogé pour une troisième période de quatre ans, n’a en revanche pas caché sa « profonde préoccupation » face au programme nucléaire de la République populaire démocratique de Corée (RPDC). 

9 novembre 2017
AG/11971

L’Assemblée générale a réélu ou élu aujourd’hui, au cinquième tour de scrutin, les juges français, brésilien, libanais et somalien, à la Cour internationale de Justice (CIJ), pour un mandat de neuf ans, à compter du 6 février 2018.  Elle a prévu un autre tour pour les juges britannique et indien.

8 novembre 2017
AG/11970

L’Assemblée générale, qui a entamé hier son débat sur la réforme du Conseil de sécurité, y a mis fin aujourd’hui avec une mise en garde du cofacilitateur des négociations intergouvernementales: « ce processus vient de loin et il serait naïf d’en sous-estimer la complexité ».  Vingt-cinq ans après le début des discussions, les délégations en sont toujours à peser l’opportunité ou pas de mettre sur la table un texte de négociations sur une réforme qui porte sur cinq points: catégories de membres, représentation géographique, relation entre le Conseil et l’Assemblée générale, taille d’un Conseil élargi et méthodes de travail, et question du droit de veto; ces deux derniers étant les principaux points d’achoppement.

7 novembre 2017
AG/11969

Le temps des essais est passé, celui de l’action a sonné, a pressé le Président de l’Assemblée générale, M. Miroslav Lajčák, ce matin à l’ouverture de la séance consacrée à la réforme du Conseil de sécurité.  Une nouvelle fois, les tenants des négociations immédiates sur un texte et ceux des discussions préalables sur les principes de la réforme se sont opposés.