Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 22 janvier 2018

dbf180122
22 janvier 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 22 janvier 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

République démocratique du Congo

Le Secrétaire général est préoccupé par les informations faisant état de la mort d’au moins six personnes lors de manifestations appelant à la mise en œuvre complète de l’accord politique du 31 décembre 2016 en République démocratique du Congo (RDC).  Au moins 63 personnes auraient également été blessées.  Il appelle les autorités congolaises à mener des enquêtes crédibles sur ces incidents et à traduire les responsables en justice.

Le Secrétaire général exhorte les forces de sécurité congolaises à faire preuve de retenue et à respecter les droits du peuple congolais à la liberté d’expression et de réunion pacifique.  Il appelle également toutes les parties concernées à assurer le plein respect des lieux de culte.

Le Secrétaire général appelle une nouvelle fois les acteurs politiques congolais à œuvrer pour la mise en œuvre complète de l’accord politique du 31 décembre, qui reste la seule voie viable pour la tenue des élections, le transfert pacifique du pouvoir et la consolidation de la stabilité en RDC.

Yémen

L’Envoyé spécial des Nations Unies pour le Yémen, M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, a informé le Secrétaire général qu’il n’a pas l’intention de continuer à exercer ses fonctions au-delà de son contrat actuel, qui se termine en février de cette année.

L’Envoyé spécial saisit cette occasion pour exprimer ses sincères remerciements au Secrétaire général pour son soutien ferme et déterminé à la recherche d’une solution politique au conflit qui frappe le pays.

En ce moment, les pensées d’Ismail Ould Cheikh Ahmed vont d’abord au peuple yéménite qui est épuisé par ce conflit et qui subit l’une des crises humanitaires les plus dévastatrices au monde.

Jusqu’à ce qu’un successeur soit nommé, l’Envoyé spécial demeure engagé à poursuivre par la diplomatie la fin de la violence et une solution politique qui répondent aux aspirations légitimes du peuple yéménite. 

L’Envoyé a conclu hier une visite de quatre jours en Arabie saoudite, où il a rencontré le Président yéménite et le Ministre des affaires étrangères, ainsi qu’un certain nombre de personnalités politiques et gouvernementales yéménites.

Iraq

Le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, M. Miroslav Jenča, effectue actuellement une visite de trois jours en Iraq.  Il a rencontré hier le Premier Ministre, M. Haider al-Abadi, le Vice-Président, M. al-Nujaifi, et le Président du Parlement, M. Salim al-Jubouri, ainsi que les commissaires du Conseil électoral récemment nommé.  Ils ont discuté, entre autres sujets, de la meilleure façon pour l’ONU de soutenir l’Iraq, en particulier lors des élections aux conseils nationaux et provinciaux prévues le 12 mai 2018.

Aujourd’hui, M. Jenča est en visite à Mossoul.  Il a pu constater par lui-même la résilience des habitants de la ville et leur détermination à s’en sortir et à rebâtir leur vie après plus de trois ans de souffrances sous le régime terroriste de Daech.

Demain, il rencontrera le Vice-Président, M. Nouri al-Maliki, le Ministre des affaires étrangères, M. Ibrahim al-Jaafari, le chef religieux et politique, M. Ammar al-Hakim, ainsi que des femmes et des dirigeants de groupes minoritaires.

Afghanistan

Une déclaration a été publiée hier dans laquelle le Secrétaire général a condamné l’attaque qui a eu lieu en Afghanistan, à l’hôtel Intercontinental de Kaboul. 

Libéria

Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), M. Mohammed Ibn Chambas, a représenté le Secrétaire général lors de l’inauguration de M. George Weah à la présidence du Libéria, la première passation pacifique du pouvoir dans ce pays depuis 1944.

La Sous-Secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix, Mme Bintou Keita, et le Chef de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL), M. Farid Zarif, étaient également présents à la cérémonie qui s’est déroulée à Monrovia.

L’ONU félicite le Gouvernement et le peuple du Libéria pour ce tournant historique pour la démocratie du pays et souhaite au Président Weah plein succès dans la mise en œuvre de sa vision pour le Libéria.

C’était un honneur pour l’ONU d’emprunter cette voie historique avec le peuple du Libéria.

Migration

La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina J. Mohammed, a fait une déclaration au quatrième symposium annuel sur le rôle de la religion et des organisations confessionnelles dans les relations internationales sur le thème de la migration.

Elle a mis en avant le travail des organisations confessionnelles dans le monde qui sont souvent sur la ligne de front des crises, fournissant des vivres, des abris, de l’éducation, de l’aide médicale et du support psychologique aux migrants et réfugiés.  Elle a souligné que leurs contributions sont essentielles pour mettre en place des processus pour créer une migration sûre pour tous.

La Vice-Secrétaire générale a aussi noté que le monde subit une crise de solidarité, les préjugés politiques, l’intolérance et la xénophobie contre les réfugiés et les migrants étant omniprésents dans toutes les régions.  Elle a souligné que les organisations confessionnelles pouvaient aider à raconter des histoires positives sur la migration et assurer une réponse responsable et proportionnée des médias et des décideurs aux défis de la migration.

Holocauste

Samedi dernier, le Secrétaire général a fait une déclaration lors de la cérémonie dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste qui s’est déroulée à la Park East Synagogue, à New York, dans laquelle il a parlé de l’antisémitisme et la menace continue causée par les extrémistes de droite.

Maintien de la paix

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Jean-Pierre Lacroix, fera cet après-midi un exposé au Comité spécial des opérations de maintien de la paix (C-34) portant sur le rapport sur les décès et blessures causés, au sein des missions de maintien de la paix, par des actes violents.  Il informera les membres du Comité sur le contenu du rapport et le plan d’action du Secrétariat pour répondre aux constats et recommandations contenus dans le rapport.  Il s’agit de la suite d’un exposé similaire qui a été fait jeudi dernier aux pays contributeurs de troupes et de police et au Conseil de sécurité.

Paix

Aujourd’hui, à 14 heures, dans le hall des visiteurs, le Secrétaire général fera une déclaration à la manifestation « Peace is… Acceptance ».  Il parlera de la nécessité de poursuivre la paix par différentes voies, y compris la médiation, la prévention, l’art et la culture.  Une artiste réfugiée afghane, Mme Sonita Alizadeh, devait chanter à cette occasion.

À 15 heures, il s’adressera au Conseil économique et social (ECOSOC) sur son plan de réforme du système de développement des Nations Unies.

Haut-Commissariat pour les réfugiés

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires ont publié aujourd’hui une étude qui met l’accent sur les 10 crises humanitaires les plus oubliées de 2017.

La première de la liste est la République populaire démocratique de Corée (RPDC).  Le HCR indique qu’alors que ce pays a fait la une en raison de son programme nucléaire, sa situation humanitaire a attiré moins d’attention de la part des médias internationaux.

Les autres crises qui ont rarement fait la une sont l’Érythrée, le Burundi, le Soudan, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Mali, la région du bassin du lac Tchad, qui comprend le Niger, le Cameroun et le Tchad, le Viet Nam et le Pérou.

Poliomyélite

Dans sa déclaration devant le Conseil d’administration de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), M. Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré qu’il était profondément attristé par les informations choquantes selon lesquelles deux travailleuses sanitaires participant à un programme de lutte contre la polio, une mère et une fille, avaient été abattues au Pakistan. 

Il est scandaleux qu’une mère et sa fille de 16 ans puissent être assassinées alors qu’elles tentent de protéger la santé des enfants, a-t-il dit, rappelant qu’au cours des trois premiers trimestres de l’année dernière, 44 travailleurs de la santé ont été tués, en essayant de sauver et de protéger la vie des autres.  Cela ne nous empêchera pas d’éradiquer la polio, ni les services que nous offrons pour sauver des vies, a-t-il déclaré.

Tableau d’honneur

Le Canada et le Luxembourg ont payé la totalité de leur contribution au budget ordinaire, ce qui porte à 13 le nombre d’États Membres à jour de leur cotisation.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.