Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 2 janvier 2018

dbf180102
2 janvier 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 2 janvier 2018

 (La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

République démocratique du Congo (RDC)

Dans une déclaration publiée ce week-end, le Secrétaire général exprime sa préoccupation après la répression violente des manifestations par les forces de sécurité nationales à Kinshasa et dans un certain nombre de villes en RDC.  

République centrafricaine

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) indique que la situation en matière de sécurité à Paoua dans la province d’Ouham-Pendé, est toujours tendue après l’attaque des antibalaka contre la communauté musulmane, dimanche dernier.

Deux personnes ont été tuées et 800 civils se sont réfugiés autour du camp de la MINUSCA.  La Mission a dépêché des renforts à Paoua pour améliorer la protection des civils.  Les Casques bleus patrouillent aussi la zone pour atténuer les tensions.

Somalie

Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Coordonnateur résident et Coordonnateur de l’action humanitaire pour la Somalie, M. Peter de Clercq, a exprimé sa profonde préoccupation hier face aux informations faisant état de la démolition non annoncée des camps de personnes déplacées, et des infrastructures humanitaires à K13 dans le district de Kahda à Banadir, Mogadiscio.

Plus de 23 camps, abritant plus de 4 000 ménages de déplacés, ont été démolis.  Des biens personnels et des moyens de subsistance ont été perdus parce que l’on n’avait pas laissé le temps aux gens de rassembler leurs biens avant le début des démolitions. 

Une évaluation a été menée aujourd’hui pour déterminer les besoins immédiats des déplacés et les endroits où ils se sont réinstallés.  Quelques partenaires ont commencé à fournir de l’aide, comme de l’eau potable.  D’autres activités sont prévues comme la fourniture d’équipements temporaires d’assainissement et la distribution de kits d’hygiène. 

En Somalie, plus de deux millions de personnes sont déplacées par la sécheresse et le conflit, dont un million de nouveaux déplacés en 2017 seulement.  Les déplacés représentent un tiers des 6,2 millions de personnes qui ont besoin d’une aide humanitaire.

Iraq

Un total de 69 civils iraquiens (sans compter les policiers) ont été tués et 142 autres blessés dans des actes attribuables au terrorisme, à la violence et au conflit en décembre 2017, selon les chiffres fournis par la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI).  En novembre, on parlait de 63 morts parmi les civils et de 140 blessés.  Bagdad est la province la plus gravement affectée, avec 122 victimes civiles.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq, M. Ján Kubiš, a exprimé l’espoir, maintenant que nous entrons dans une nouvelle année, que ces chiffres chuteront rapidement, au fur et à mesure que la paix et la stabilité tant attendues se réinstalleront dans le pays.

Conférence de presse

La Représentante permanente des États-Unis, Mme Nikky R. Haley, a répondu aux questions de la presse à sa sortie du Conseil de sécurité.

À 15 heures, ce sera au tour du Représentant permanent du Kazakhstan et Président du Conseil de sécurité pour le mois de janvier de présenter à la presse le programme de travail mensuel du Conseil, approuvé plus tôt. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.