Le Secrétaire général nomme Mme Kim Bolduc, du Canada, Représentante spéciale adjointe en République démocratique du Congo

SG/A/1768*-BIO/5040*-PKO/684*
1 novembre 2017

Le Secrétaire général nomme Mme Kim Bolduc, du Canada, Représentante spéciale adjointe en République démocratique du Congo

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Kim Bolduc, du Canada, comme sa Représentante spéciale adjointe auprès de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).  Elle assumera aussi les fonctions de Coordonnatrice résidente des Nations Unies et de Coordonnatrice humanitaire et Représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Mme Bolduc succède à M. Mamadou Diallo, de la Guinée, qui a terminé sa mission en octobre et à qui le Secrétaire général exprime sa gratitude pour le leadership et le dévouement dont il a fait preuve pendant son mandat.

Mme Bolduc arrive à ce poste avec plus de 30 années d’expérience dans les domaines du développement international et de l’humanitaire, étant aussi reconnue pour sa compétence en matière de gestion et de leadership.  Depuis 2014, elle était Représentante spéciale du Secrétaire général et Chef de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO).

Elle a été, auparavant, Coordonnatrice résidente des Nations Unies et Représentante résidente du PNUD au Panama, de 2010 à 2014, après avoir été Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, Coordonnatrice résidente et Coordonnatrice humanitaires de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), et Coordonnatrice résidente et Représentante résidente du PNUD au Brésil.

Depuis son entrée à l’Organisation en 1987, elle a occupé diverses fonctions sur le terrain au sein du système des Nations Unies, notamment au Honduras, en Iraq et au Mozambique.

Mme Bolduc est titulaire d’une maîtrise en développement et coopération internationale de l’Université d’Ottawa, au Canada.

Née en 1952, elle est mariée et a un fils.

________________

* Ce communiqué remplace celui du 12 mai 2014 publié sous la cote SG/A/1469-BIO/4591-PKO/400.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.