Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur l’attaque contre les soldats de la paix de la MONUSCO en République démocratique du Congo

SC/12999-PKO/671
21 septembre 2017

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur l’attaque contre les soldats de la paix de la MONUSCO en République démocratique du Congo

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, M. Tekeda Alemu (Éthiopie):

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus forts l’attaque perpétrée le 17 septembre 2017 à Mamundioma, dans la province du Nord-Kivu, dans laquelle un soldat de la paix tanzanien de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) a trouvé la mort, et qui a fait également un blessé parmi les Casques bleus. 

Les membres du Conseil ont adressé leurs sincères condoléances et leur sympathie à la famille du soldat de la paix qui a été tué, ainsi qu’au Gouvernement de la République-Unie de Tanzanie et à la MONUSCO. Ils ont souhaité un prompt rétablissement au soldat de la paix qui a été blessé.

Les membres du Conseil ont condamné dans les termes les plus forts toutes les attaques et tous les actes de provocation des groupes armés à l’encontre de la MONUSCO.

Les membres du Conseil ont appelé le Gouvernement de la République démocratique du Congo à enquêter rapidement sur ces attaques et à traduire les coupables en justice.  Ils ont souligné que les attaques visant des soldats de la paix pouvaient constituer des crimes de guerre au regard du droit international.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur entier soutien au Représentant spécial du Secrétaire général en République démocratique du Congo et à la MONUSCO dans la pleine exécution de leur mandat.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.