Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 17 novembre 2017

Dbf171117
17 novembre 2017

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 17 novembre 2017

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Méditerranée

Le Secrétaire général devait intervenir devant le Conseil de sécurité cet après-midi dans le cadre d’une réunion sur les problèmes de sécurité en Méditerranée.  Il devait indiquer au Conseil que cette région fait face à de sérieux défis sur des fronts multiples, incluant le trafic illicite de stupéfiants, d’armes et de produits pétroliers, d’importants mouvements de réfugiés et de migrants, la piraterie maritime et des violations des droits de l’homme.

À ce jour, au moins 2 800 réfugiés et migrants ont péri cette année en Méditerranée, et de nombreux autres ont trouvé la mort en traversant le désert.  Le Secrétaire général doit souligner le besoin d’une coopération plus efficace pour sévir contre les trafiquants et les passeurs, tout en protégeant leurs victimes et créer des opportunités de migration régulière.

Les membres du Conseil de sécurité ont par ailleurs tenu, en début de journée, des consultations concernant le Mécanisme d’enquête conjoint de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques et des Nations Unies.

Bangladesh - Myanmar

Les agences humanitaires indiquent qu’environ 620 000 réfugiés rohingya ont fui le Myanmar pour se rendre au Bangladesh depuis le 25 août.  Les réfugiés vivent majoritairement dans des campements de fortune sans infrastructures ni services adéquats.

À ce jour, le Plan de gestion des répercussions de la crise des réfugiés rohingya a reçu environ 140 millions de dollars, soit un peu moins d’un tiers du financement dont il a besoin.  Les donateurs se sont engagés à verser un total de 360 millions de dollars pour faire face à la crise et doivent débourser ces fonds aussi vite que possible.

Pour sa part, le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) indique avoir été informé qu’au cours des 10 derniers jours, quelque 30 radeaux improvisés étaient arrivés au Bangladesh en provenance du Myanmar avec à leur bord plus de 1 000 personnes. 

Depuis le début de la crise, plus de 100 réfugiés rohingya se sont noyés lors de naufrages et autres incidents maritimes.  Les personnes récemment arrivées ont témoigné au HCR qu’elles ont patienté plus d’un mois sur les côtes du Myanmar dans des conditions désespérées.

Par ailleurs, la Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Mme Pramila Patten, vient d’achever une visite au Bangladesh.  Elle a indiqué que ses observations pointent des atrocités récurrentes et répandues, incluant des viols en réunion et l’esclavage sexuel.

Mme Patten a indiqué que son bureau a obtenu un accord pour développer un cadre de coopération avec le Gouvernement afin de renforcer les services et les programmes de lutte contre les violences sexuelles et sexistes.

Yémen

Alors que le blocus de l’aéroport de Sanaa et des ports de Al Hudaydah et Saleef, imposé par la coalition menée par l’Arabie saoudite, dure depuis maintenant 12 jours, les agences humanitaires indiquent que des millions de Yéménites ont toujours besoin d’une assistance humanitaire urgente pour échapper à la famine et aux maladies.

Les parties belligérantes sont contraintes en vertu du droit international humanitaire d’autoriser et de faciliter le passage sécurisé, rapide et sans entrave de l’aide à destination de toutes les personnes dans le besoin, ce qui inclue tous les ports maritimes, aéroports et routes du pays.

Afin de prévenir une catastrophe sanitaire, du matériel médical doit être acheminé pour contenir une nouvelle irruption de diphtérie qui mettrait en danger la vie d’environ un million d’enfants.

Parallèlement, alors que le carburant est nécessaire pour assurer la distribution de l’eau, des informations indiquent que les pénuries de carburant ont contraint trois villes à fermer leurs systèmes d’eau potable et d’égouts.  Dans 10 jours, il n’y aura plus de réserve de pétrole dans les régions au nord du Yémen.

Iraq

Les agences humanitaires indiquent que les conclusions préliminaires de la mission d’évaluation humanitaire à Tal Usquf, dans la province de Ninive, en Iraq, ont dénombré un total de 250 maisons partiellement ou totalement endommagées à la suite du réalignement militaire qui s’est déroulé dans le nord de l’Iraq à la mi-octobre.  Parmi les besoins les plus urgents dans cette région, on compte la réhabilitation des écoles, de l’équipement médical ainsi que du matériel de préparation à l’hiver comme du combustible de chauffage.  Les travailleurs humanitaires continuent de se démener pour obtenir un accès effectif à Tal Usquf en raison de la fermeture de certains points de contrôle clefs dans la région.

Entre temps, les quelque 4 800 personnes qui avaient fui à cause du contexte de réalignement militaire sont désormais de retour.

Pour ce qui est du tremblement de terre qui a frappé à la frontière entre l’Iraq et l’Iran, la livraison des services et de l’assistance humanitaires continue, ainsi que les évaluations dans les zones touchées.

À la suite du séisme, l’usine de traitement des eaux du Darbandikhan n’est opérationnelle qu’à 20% de ses capacités.  Il est prévu de distribuer des purificateurs et des pastilles de purification d’eau pour éviter que les populations ne soient exposées à des maladies hydriques.

Climat

À Bonn, la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP23) touche à sa fin.  Dans la soirée, les pays devraient adopter une série de décisions qui permettront de faire avancer la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Certaines des annonces faites aujourd’hui incluent la création, par plus de 20 pays, d’une nouvelle alliance mondiale pour éliminer le charbon, le lancement d’une initiative pour favoriser les biocarburants propres, l’élargissement d’une initiative du G7 pour accroître la couverture des catastrophes climatiques, un engagement de 59 millions de dollars de l’Allemagne pour aider les pays en développement à mener leurs efforts d’adaptation, et la promesse faite par l’Union européenne de compenser tout déficit de financement du Groupe d’experts intergouvernemental pour l’étude des changements climatiques.

Afin d’aller plus loin, les pays discuteront des progrès obtenus au travers du nouveau Dialogue de Talanoa, un mécanisme destiné à faciliter le dialogue entre les parties.

Cameroun

Le Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale a déclaré, hier, être préoccupé par l’augmentation du nombre d’incidents touchant à la sécurité dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun.  Les Nations Unies condamnent l’utilisation de toutes formes de violence par quelque partie que ce soit et réitèrent leurs appels au calme et à la retenue.

L’ONU a continuellement déclaré que la meilleure manière de régler la situation dans ces deux régions passe par un dialogue inclusif et sincère.

Le Secrétaire général rappelle que son Représentant spécial, M. François Louncény Fall, est disponible pour accompagner tout effort de recherche d’une solution pacifique à cette crise.

Colombie

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) a constaté une recrudescence des meurtres et des menaces à l’encontre de défenseurs des droits de l’homme et de dirigeants communautaires dans la région de la côte pacifique de la Colombie.  Dans la plupart des cas, les victimes proviennent de communautés autochtones et afro-colombiennes.

El Salvador

M. Zeid Ra’ad Al Hussein a conclu, aujourd’hui, une visite à El Salvador, la toute première dans le pays de la part d’un Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

À cette occasion, M. Zeid a souligné que, 25 ans après la fin de la guerre civile, El Salvador s’est avéré être une démocratie fonctionnelle qui honore la liberté d’expression et se démarque par le dynamisme de son débat politique.

En outre, le Haut-Commissaire a déclaré que, durant son mandat de Président du Conseil des droits de l’homme, El Salvador avait démontré sa volonté de jouer un rôle de chef de file au niveau international, tout en assumant ses responsabilités en tant que membre du Conseil, ce qui est fort apprécié.

Le Haut-Commissaire a très fortement condamné la violence perpétrée par les gangs et le crime organisé dans le pays.  Il a pris note du plan du Gouvernement salvadorien visant à réduire et à prévenir la violence, soulignant que ce plan devait être mis en œuvre de manière globale et conformément aux normes internationales relatives aux droits de l’homme.

Cambodge

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, M. Zeid Ra’ad Al Hussein, a fait part de sa profonde préoccupation quant à la tenue d’élections crédibles, libres et équitables au Cambodge l’an prochain, suite à la décision de la Cour suprême du pays de dissoudre le principal parti d’opposition.

FAO

L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont rendu publique, aujourd’hui, une enquête selon laquelle les pays ont intensifié leurs efforts pour combattre la résistance aux antimicrobiens dans les fermes et dans les systèmes alimentaires.

Cette enquête révèle que plus de 6,5 milliards de personnes, soit plus de 90% de la population mondiale, vivent désormais dans un pays qui a déjà adopté ou est en train d’élaborer un plan d’action national pour s’attaquer au problème.  La quasi-intégralité de ces plans recoupe à la fois la santé humaine et animale, conformément à l’approche multisectorielle « Un monde, une santé » préconisée par l’ONU.

Conférence internationale sur le financement du développement

Dans le courant du week-end, une conférence de haut niveau aura lieu à Doha, au Qatar, pour entamer les discussions de 2018 sur le financement des objectifs de développement durable.

Organisé par le Qatar, avec l’appui du Département des affaires économiques et sociales de l’ONU (DAES), cet événement abordera les défis actuels en matière de financement des objectifs de développement durable et de mise en œuvre du Programme d’action d’Addis-Abeba sur le financement du développement.  Les résultats de la conférence seront présentés lors du Forum politique de haut niveau, qui se tiendra l’an prochain au Siège de l'ONU, à New York.

Journée mondiale de l’enfance

Lundi 20 novembre, l’UNICEF organisera un événement au Siège de l’ONU, à New York, à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance.

Le Secrétaire général sera présent à l’évènement, en compagnie de personnalités renommées, d’invités spéciaux et de 150 enfants représentant certaines des communautés d’enfants les plus vulnérables du monde, pour sensibiliser l’opinion publique internationale aux thèmes qui les préoccupent.

Au nombre des participants, figureront notamment les chanteuses, auteurs-compositrices et musiciennes Chloe and Halle, qui entonneront un morceau spécialement composé pour marquer la Journée; l’actrice Isabela Moner, connue pour ses rôles dans Transformers: The Last Knight et Nickelodeon; l’actrice Dafne Keen, connue pour rôle dans Logan; l’acteur Jaden Michael, la star de Wonderstruck; et Zari, la star de la version afghane de Sesame Street.

Une séance de photo de groupe est prévue à partir de 9 heures.

Journée mondiale des toilettes

L’ONU célèbrera, dimanche 19 novembre, la Journée mondiale des toilettes.  Le thème de l’édition de cette année, « les eaux usées », cherche à inspirer des initiatives pour faire face à la crise mondiale de l’assainissement.  À l’heure actuelle, plus de 4,5 milliards de personnes vivent sans accès à des toilettes à leur domicile pour éliminer leurs déchets.

Tout comme les années précédentes, des toilettes gonflables géantes seront installées devant le Secrétariat de l’ONU, le lundi 20 novembre, de 8 heures à 14 heures.  Ces toilettes seront installées par les Nations Unies pour l’eau, avec le soutien de la Mission de Singapour.

Conférences de presse

Lundi 20 novembre, le Représentant permanent d’Israël, M. Danny Danon, interviendra devant la presse, à 9 h 45, à l’entrée de la salle du Conseil de sécurité.

À 11 heures, un point de presse sera organisé sur la conférence d’annonces de contributions de haut niveau organisée conjointement par la Communauté des Caraïbes (CARICOM) et les Nations Unies pour promouvoir la résilience des communautés face au climat, suite aux terribles ouragans qui ont récemment frappé la région.

Le Porte-parole du Président de l’Assemblée générale, M. Brenden Varma, interviendra ensuite à l’issue du Point de presse.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.