Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 novembre 2017

Dbf171108
8 novembre 2017

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 novembre 2017

(La version française du Point de presse quotidien  n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 novembre 2017

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Conseil des chefs de secrétariat

Le Secrétaire général présidera, aujourd’hui et demain, la réunion semestrielle du Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies pour la coordination (CCS), qui rassemble, sous sa direction, les chefs de secrétariat de 31 organismes du système des Nations Unies. 

Conformément à la vision du Secrétaire général d’un système des Nations Unies cohérent, agile et stratégique, le Conseil se réunit dans le cadre d’une retraite, afin de permettre la tenue de discussions franches et prospectives dans trois domaines distincts.

Sur la question de l’état du monde et du multilatéralisme, les membres du CCS débattront des tendances et des opportunités émergentes ainsi que des défis dans l’état actuel des affaires internationales et leur impact sur le système des Nations Unies.

En second lieu, les membres du CCS discuteront des questions transfrontalières et des défis émanant des mégatendances mondiales et des avancées technologiques dans quatre domaines, à savoir l’intelligence artificielle, le cyberespace, la biotechnologie et l’impact des applications technologiques sur la paix et la sécurité, afin d’identifier des points de départ spécifiques pour l’engagement de l’ONU et de déterminer les domaines d’intervention dans lesquels le système onusien peut apporter sa contribution.

La vision du Secrétaire général est de rassembler les gouvernements, le secteur privé, la communauté scientifique, des organisations internationales et la société civile, « afin de s’assurer que le pouvoir de la science, le pouvoir de la technologie et le pouvoir de l’innovation sont une force pour le bien en vue de rendre le monde meilleur et pour le bénéfice de tous ».

Enfin, le Secrétaire général présentera au Conseil ses propositions de réforme de l’ONU dans les domaines de la gestion, de la paix et de la sécurité et du repositionnement du système de développement des Nations Unies.

Yémen

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, prendra la parole cet après-midi, à 15 heures, lors des consultations du Conseil de sécurité sur la situation humanitaire au Yémen.  Il sera ensuite disponible pour faire le point avec la presse.

La situation reste très préoccupante au Yémen, où sept millions de personnes sont menacées par la famine.  Elle risque d’empirer si les ports et les points d’entrée ne sont pas ouverts au trafic humanitaire et commercial.

Ukraine

Le Coordonnateur résident et Coordonnateur de l’action humanitaire en Ukraine, M. Neal Walker, s’est dit aujourd’hui profondément préoccupé par l’impact de l’intensification des affrontements dans l’est de l’Ukraine, à proximité des infrastructures d’eau, d’électricité et de gaz, à l’approche de l’hiver.

Il a averti que toute perturbation des services essentiels pourrait avoir des conséquences graves pour des millions d’Ukrainiens, qui pourraient être contraints de fuir leur maison à la recherche de chaleur et d’abris.

M. Walker a rappelé à toutes les parties au conflit leur obligation de respecter les infrastructures civiles et de protéger les civils, soulignant que toute perturbation intentionnelle de l’accès à l’approvisionnement en eau potable ou à des systèmes de chauffage essentiels constitue une violation manifeste du droit international humanitaire.

Changements climatiques

Les négociations ont commencé à la Conférence des Nations Unies sur le climat à Bonn et se sont concentrées sur le manuel opérationnel qui guidera la mise en œuvre de l’Accord de Paris et sur la manière dont se déroulera le dialogue lors de la Conférence d’évaluation des progrès prévue l’an prochain, en Pologne.

Le pays hôte, l’Allemagne, a annoncé une contribution de 58 millions de dollars au Fonds pour l’adaptation, qui soutient les communautés vulnérables des pays en développement afin qu’elles puissent s’adapter aux changements climatiques.  Le Fonds vise à mobiliser 80 millions de dollars cette année.

Burundi

L’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Burundi, M. Michel Kafando, a visité Bujumbura la semaine dernière, où il a rencontré des représentants du Gouvernement, le Médiateur, les archevêques de Bujumbura et Gitega ainsi que le corps diplomatique du pays.

Il a discuté du dialogue interburundais, conduit par la Communauté d’Afrique de l’Est, de la situation humanitaire et socioéconomique du pays, ainsi que des propositions d’amendements constitutionnels récemment approuvées par le Conseil des ministres.

M. Kafando s’est également rendu à Dar es-Salaam, en République-Unie de Tanzanie, et a consulté le Facilitateur du dialogue interburundais, M. Benjamin Mkapa, sur la voie à suivre.

Le mois dernier, il avait également rencontré, à Bruxelles, des dirigeants de l’opposition en exil.

M. Kafando devrait être présent au Siège de l’ONU le 20 novembre prochain pour faire un exposé au Conseil de sécurité.

Mozambique

Une initiative novatrice d’échange de dettes entre la Fédération de Russie et le Mozambique a permis de débloquer 40 millions de dollars.

Ces fonds seront utilisés par le Programme alimentaire mondial (PAM) et ils permettront au Mozambique de fournir des repas scolaires à 150 000 enfants au cours des cinq prochaines années.

Cet échange de dettes est le plus important de l’histoire du PAM.  En plus d’alléger la dette du Mozambique, il libérera de nouvelles ressources pour le développement et appuiera l’expansion du programme national d’alimentation scolaire.

Bien que le Mozambique ait atteint l’objectif du Millénaire pour le développement (OMD) consistant à réduire de moitié le nombre de personnes souffrant de la faim dans le pays, près d’un quart de la population reste confronté à l’insécurité alimentaire chronique ou à la malnutrition.

Afghanistan

La Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a condamné aujourd’hui le meurtre d’un employé de la chaîne de télévision Shamshad, lors d’une attaque armée contre ses bureaux, à Kaboul, le 7 novembre.

Mme Bokova a également présenté ses condoléances et son soutien au personnel de Shamshad Television, qui a repris la diffusion rapidement après l’attaque.

Antibiotiques

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande que les éleveurs et l’industrie alimentaire cessent d’utiliser régulièrement des antibiotiques pour favoriser la croissance des animaux et prévenir les maladies.

Les nouvelles recommandations de l’OMS visent à préserver l’efficacité des antibiotiques qui sont importants pour la médecine humaine, en réduisant leur utilisation inutile chez les animaux.

Dans certains pays, environ 80% de la consommation totale d’antibiotiques est concentrée dans le secteur animalier, en grande partie pour promouvoir la croissance d’animaux en bonne santé.

Banane

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Gouvernement de l’Équateur ont présenté un manuel destiné à améliorer la sécurité des travailleurs du secteur de la culture de la banane.

Plus d’informations sont disponibles sur le site fao.org/home/fr/.

Soudan du Sud

Mme Jan Beagle, Secrétaire générale adjointe à la gestion, s’est rendue au Soudan du Sud la semaine dernière pour voir avec les gestionnaires et le personnel sur le terrain dans quelle mesure le Siège pourrait mieux aider les missions des Nations Unies à remplir leurs mandats dans des environnements difficiles.

Mme Beagle a engagé un dialogue direct avec la direction et le personnel à tous les niveaux, y compris lors de réunions-débats, en mettant l’accent sur les politiques et les systèmes orientés sur le terrain, dans le cadre de la stratégie de réforme du Secrétaire général pour rendre l’Organisation plus souple, réactive et responsable.

Rencontres avec la presse

Demain à 10 h 30, à l’ECOSOC, il y aura un événement intitulé « Du désespoir à l’inspiration: le 70e anniversaire du Journal d’Anne Frank ».

L’événement est coorganisé par le Département de l’information (DPI) et l’Anne Frank Center for mutual respect and Facing History and Ourselves, de New York, en soutien à l’initiative Together.

Mme Alison Smale, Secrétaire générale adjointe du DPI, Mme Lise Gregoire-Van-Haaren, Représentante permanente des Pays-Bas, et Mme Kimberly Mann, Chef de la section de l’action éducative de DPI, feront partie des intervenants.

L’invité du Point de presse de demain sera Mme Najat Rochdi, Représentante spéciale adjointe pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) et Coordonnatrice humanitaire pour le pays.

Tableau d’honneur

La République arabe syrienne est à ce jour, le cent-quarantième État Membre à avoir payé la totalité de sa contribution au budget ordinaire des Nations Unies.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.