Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 22 septembre 2017

dbf170922
22 septembre 2017

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 22 septembre 2017

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Myanmar-Bangladesh

Le mouvement actuel des réfugiés rohingya du Myanmar au Bangladesh est devenu le mouvement de réfugiés le plus massif que la région ait jamais connu depuis plusieurs décennies.  Au total, plus de 700 000 réfugiés rohingya seraient au Bangladesh.  Le dernier chiffre des arrivées depuis le mois d’août est toujours, d’après les informations, de 429 000.  

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué aujourd’hui qu’il accélère l’acheminement d’une aide vitale aux réfugiés rohingya qui ont besoin d’abris près de deux camps officiels dans le sud-est du Bangladesh.

Le HCR répond au Gouvernement qui demande que l’on distribue des bâches au plus grand nombre de personnes pour les protéger contre les pluies et les vents qui viennent avec les moussons.

Le personnel du HCR travaille à l’installation d’un camp de 2 000 ares pour les nouveaux arrivants, lequel sera près d’un autre camp du HCR qui accueille des réfugiés rohigya arrivés au cours des décennies précédentes. 

La priorité du HCR est d’installer autant de nouveaux arrivants que possible dans le nouveau camp, et ce, le plus vite possible pour aider le Gouvernement et les autres partenaires à les protéger et à les aider.

Le Haut-Commissaire, M. Filippo Grandi, sera au Bangladesh demain pour évaluer l’ampleur de la crise et rencontrer les réfugies.

Pour sa part, le Programme alimentaire mondial (PAM) a distribué une aide alimentaire à 385 000 personnes au moins.  Avec ses partenaires, le PAM fournit une aide alimentaire à 5 000 personnes par jour.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est préoccupée par la situation sanitaire à la frontière du Myanmar et du Bangladesh, notant les obstacles à la mise en place d’une réponse d’urgence en raison d’un terrain difficile, des lourdes pluies et du fait que les réfugiés sont dispersés.  L’OMS indique que le principal risque est lié à l’eau et à l’assainissement, les mauvaises conditions augmentant le risque de maladies hydriques.

Ouragans

Les Nations Unies continuent d’apporter leur aide pour répondre aux besoins immédiats et assister aux efforts de reconstruction après le passage des ouragans Irma et Maria.

Les Nations Unies ont réussi à jeter un pont aérien avec Antigua et attendent, aujourd’hui dans l’île de la Dominique, une cargaison de bâches et autres articles essentiels transportés par bateau à partir de l’entrepôt de Panama City. 

Le Programme alimentaire mondial (PAM), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) envoient des équipes à la Dominique pour évaluer la situation et lancer les opérations.  D’autres agences devraient suivre. 

À Barbuda, plus 90% des bâtiments ont été détruits par l’ouragan Irma, y compris tous les bâtiments officiels.  La population vit provisoirement dans l’île voisine d’Antigua. 

Le Gouvernement a commencé le ramassage des débris à Barbuda avec l’appui technique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), pour pouvoir reconstruire mieux, conformément à la stratégie humanitaire-développement du système des Nations Unies.  L’appui du PNUD comprend la gestion des déchets médicaux dangereux mais aussi la protection de l’environnement comme le recyclage et l’enfouissement des déchets.  Les initiatives « argent contre travail » commenceront bientôt pour injecter immédiatement l’argent liquide nécessaire dans les communautés affectées.

À Cuba, dans le cadre du Plan national de reconstruction mis en place par le Gouvernement, le PNUD appuie la réhabilitation de 215 000 habitations gravement endommagées par l’ouragan Irma.

Darfour

L’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) a indiqué, aujourd’hui, qu’elle est profondément préoccupée par les affrontements entre les forces gouvernementales et les personnes déplacées dans le camp de Kalma, au Sud-Darfour, lesquels ont causé la mort d’au moins trois personnes et blessé 26 autres.

La Mission exhorte toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue.  Elle fait tout son possible pour désamorcer la situation.  Une de ses équipes médicales est dans le camp de Kalma pour aider les autorités locales à soigner les blessés.  La Mission est en contact avec le Gouvernement local et les leaders des personnes déplacées pour résoudre pacifiquement cette question.

Réfugiés

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCR) a signé, aujourd’hui, un accord avec la Ligue des États arabes sur les défis auxquels font face les réfugiés dans la région arabe.

L’accord a été signé, ici, à New York, en marge de l’Assemblée générale pour renforcer la coopération dans la réponse aux besoins des réfugiés, en facilitant l’accès humanitaire et les efforts de secours. 

Le HCR estime que la région arabe abrite plus de la moitié des réfugiés et 40% des déplacés dans le monde. 

Tétanos

Les Amériques ont éradiqué le tétanos maternel et néonatal, une maladie qui causait la mort de plus de 10 000 nouveau-nés par an dans la région, indiquent l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

L’éradication de cette maladie a été déclarée cette année en Haïti, signant la réalisation de l’objectif régional.

Conférences de presse

Aujourd’hui à 13 heures, le Ministre russe des affaires étrangères, M. Sergey Lavrov, a donné une conférence de presse.

Il a été suivi, à 15 h 15, par le Commissaire général de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), M. Pierre Krähenbühl.

À 17 h 15, une table ronde de haut niveau sur le thème « La paix durable grâce au renforcement des droits de l’homme dans le droit international » aura comme intervenants principaux les Ministres des affaires étrangères de la Sierra Leone et des Pays-Bas, le Vice-Président du Costa Rica et le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

Tableau d’honneur

L’Uruguay est devenu le cent trente-deuxième pays à s’être acquitté de la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2017.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.