Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 10 février 2017

dbf170210
10 février 2017

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 10 février 2017

(La version française du point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Turquie

Le Secrétaire général est arrivé à Istanbul où il a eu une réunion avec le Premier Ministre, M. Binali Yildirim.  Le Secrétaire général et le Premier Ministre ont ensuite répondu aux questions de la presse.

Demain, le Secrétaire général devrait s’entretenir avec le Président, M. Recep Tayyip Erdoğan, et s’envoler après pour l’Arabie saoudite.

Dimanche, il a prévu un entretien avec le Roi Salman puis avec le Prince héritier et le deuxième Prince héritier ainsi que d’autres hauts responsables du Gouvernement. 

Le Secrétaire général partira pour Doubaï, dimanche dans la soirée.

Yémen

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme est extrêmement préoccupé par les informations suggérant que des civils ont été pris pour cibles ces deux dernières semaines dans le port de Mocha de la Province de Taëz au sud-ouest du pays.  L’intensité des combats a rendu impossible l’arrivée sur les lieux des observateurs du Bureau du Haut-Commissaire aux droits de l’homme pour vérifier le nombre de victimes civils.  Toutefois des informations crédibles indiquent que des civils sont piégés dans une situation intolérable entre des belligérants qui distribuent des ordres contradictoires.

Le Haut-Commissaire a fait part de réelles craintes de voir la situation se répéter dans le port de Hodeïda, au nord de Mocha, où les bombardements aériens s’intensifient déjà.  La situation humanitaire déjà catastrophique pourrait s’aggraver encore si le port de Hodeïda est sérieusement endommagé.

Le Haut-Commissaire a rappelé aux parties leur obligation de faire tout pour épargner les civils, en vertu du droit international humanitaire.  Toute attaque intentionnelle et directe contre des civils ou des cibles civiles est considérée comme une violation grave du droit international humanitaire.

De son côté, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déployé des équipes d’évaluation dans les sites de déplacés à Hodeïda, Ebb et Maqbanah à Taëz, où des gens viennent d’arriver.  Les équipes ont commencé à distribuer une aide humanitaire, dont des produits de première nécessité et des abris.

Trois agences de l’ONU, à savoir le Programme alimentaire mondial (PAM), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), ont indiqué que le nombre de personnes en insécurité alimentaire a augmenté de trois millions en sept mois, le pays comptant désormais 17,1 millions de personnes qui luttent pour se nourrir.

Afghanistan

La Mission d’appui des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a publié une déclaration dans laquelle elle se dit encouragée par la forte volonté politique du Président, M. Ashraf Ghani, du Premier Ministre, M. Abdullah Abdullah, et des autres leaders politiques de tenir des élections législatives crédibles, transparentes et selon le calendrier fixé.

La MANUA dit appuyer les efforts du Gouvernement visant à obtenir le consensus et à créer un processus inclusif.  Elle souligne la nécessité pour les organes électoraux de rétablir la confiance et d’appuyer tout le spectre politique.

Le Chef de la Mission, M. Tadamichi Yamamoto, a déclaré: « l’élan vers la tenue d’élections crédibles prend clairement forme.  Les Nations Unies comptent faire tout ce qu’elles peuvent pour veiller à ce que la réforme électorale et les élections soient perçues comme justes par le peuple afghan ».

Somalie

La nuit dernière, le Secrétaire général a publié une déclaration pour se féliciter de l’élection de Mohamed Abdullahi Mohamed « Farmajo » à la présidence de la Somalie.  (Voir communiqué de presse SG/SM/18432)

Soudan du Sud

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) se dit extrêmement alarmé par le rythme actuel des déplacements au Soudan du Sud où plus de 1,5 million de personnes ont été forcées de quitter le pays depuis le début du conflit en décembre 2013, sans compter les 2,1 millions qui ont pris la fuite vers d’autres endroits du pays.

Le HCR appelle toutes les parties à un règlement urgent et pacifique de la crise sans lequel des milliers de personnes continueront à arriver tous les jours dans les pays voisins du Soudan du Sud.

Le Soudan du Sud héberge désormais la plus grande crise des réfugiés en Afrique et il est, après la Syrie et l’Afghanistan, le troisième pays caractérisé par une malnutrition chronique, un fait souvent ignoré.  Plus de 60% des réfugiés sont des enfants.

République démocratique du Congo (RDC)

La communauté humanitaire en RDC et les autorités congolaises ont lancé aujourd’hui un appel de 748 millions de dollars pour assister 6,7 millions de personnes en 2017, première année d’un nouveau plan d’action de trois ans pour la RDC où les civils sont affectés par les crises humanitaires les plus aiguës et les plus longues.

L’appel de 2017 vise plus de 2,1 millions de déplacés, 500 000 enfants de moins de 5 ans qui souffrent d’une malnutrition aiguë et des centaines de milliers de personnes menacées par les maladies et les épidémies.

Avec une sécurité qui s’est détériorée cette dernière année, les groupes humanitaires estiment que les besoins devraient s’accroître encore plus ces prochains mois. 

Mali

Hier, les agences humanitaires ont lancé un Plan de réponse humanitaire pour le Mali visant à collecter la somme de 293 millions de dollars pour assister 1,4 millions de personnes.  Le Plan se concentre sur les régions affectées par le conflit dans les parties nord et centre du pays.

La Coordonnatrice humanitaire pour le Mali, Mme Mbarange Gasarabwe, a dit que l’insécurité qui prévaut dans certaines régions continue de limiter l’accès des gens aux services sociaux de base.  Malgré les progrès enregistrés depuis le début de la crise, les femmes, les hommes et les enfants demeurent vulnérables, a-t-elle souligné.  Sans appui, ils ne pourraient ni satisfaire leurs premiers besoins ni se relever.

Kenya

Le Gouvernement du Kenya a déclaré « catastrophe nationale » la sécheresse qui affecte en ce moment plus de 23 comtés du pays.

Une première évaluation montre que le nombre des gens en insécurité alimentaire a doublé, passant de 1,3 million en août 2016 à 2,7 millions, à cause d’un déficit pluviométrique allant jusqu’à 75% dans le nord-ouest et dans les régions côtières.

Les Nations Unies sont prêtes à appuyer le Gouvernement dans ses efforts d’assistance aux communautés affectées.

Israël

L’ONU condamne sans équivoque ceux qui ont inspiré, mis en œuvre et célébré l’idée des militants de Daech de tirer plusieurs roquettes sur Israël, à partir du Sinaï, mercredi dernier.  L’ONU salue les efforts en cours des Forces de sécurité égyptiennes pour empêcher que certaines parties du Sinaï ne soient utilisées comme base de la violence extrémiste.

L’ONU est profondément préoccupée par le fait qu’un assaillant palestinien ait, à l’aide d’une arme à feu et d’un couteau, blessé six Israéliens, hier, à Petah Tikva.  Il n’y a aucune justification au terrorisme ni à la glorification de ceux qui commettent de tels actes.  Seule la réalisation de la solution des deux États peut véritablement mettre fin à la violence et apporter paix et sécurité aux peuples d’Israël et de la Palestine.

Guatemala

L’ONU n’est pas au courant d’une quelconque demande visant à retirer M. Ivan Velázquez de la présidence de la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (CICIG), poste auquel il a été nommé en 2013.

À la demande du Président guatémaltèque, le Secrétaire général a accepté une prorogation anticipée du mandat de la CICIG jusqu’en septembre 2019, reconnaissant ainsi l’excellent travail de M. Velázquez. 

L’ONU appuie fermement la Commission et M. Velázquez, qui a fait preuve d’un grand engagement dans son travail et en faveur de la lutte contre l’impunité au Guatemala.  Il est largement reconnu pour son professionnalisme et pour son dévouement personnel à la justice et aux droits de l’homme.

Tableau d’honneur

Les Bahamas, le Kirghizistan et le Mali ont payé la totalité de leurs contributions au budget 2017 de l’ONU, portant le nombre des pays qui ont fait de même à 33.

Conférence de presse

Aujourd’hui à 14 h 15, la Directrice exécutive du Fonds international de l’Académie royale des sciences, la Princesse Nisreen El-Hashemite, et le Directeur de l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR), M. Nikhil Seth, signeront un mémorandum d’accord entre les deux organisations. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.