Décolonisation: la Quatrième Commission entamera son débat général le 2 octobre avec un record de 159 demandes d’audition de pétitionnaires

CSPD/631
28 septembre 2017
Soixante-douzième session, 1re séance – matin

Décolonisation: la Quatrième Commission entamera son débat général le 2 octobre avec un record de 159 demandes d’audition de pétitionnaires

La Quatrième Commission chargée des questions politiques spéciales et de la décolonisation a approuvé, aujourd’hui, son programme de travail* pour la soixante-douzième session de l’Assemblée générale.  Ses travaux de fond débuteront avec la tenue, du 2 au 10 octobre, d’un débat général sur tous les points relatifs à la décolonisation et dans ce cadre, un nombre record de 159 pétitionnaires a demandé à être entendu.

Parmi ces pétitionnaires, le Président de la Commission, M. Rafael Darío Ramírez Carreño, de la République bolivarienne du Venezuela, a notamment cité le Président de la Polynésie française, le Ministre de Gibraltar, le Président de la Nouvelle-Calédonie, et le Gouverneur de Guam.

Les pétitionnaires s’exprimeront sur ces territoires au cours du débat général, ainsi que sur les Îles Turques et Caïques et le Sahara occidental.  En tout, 17 territoires non autonomes figurent à l’ordre du jour de la Commission qui a, par ailleurs, décidé de rajouter un jour à son débat général afin de permettre à tous les pétitionnaires de s’exprimer.

La Commission a ensuite prévu d’examiner la question de la coopération internationale touchant les utilisations pacifiques de l’espace les 11, 12, 13 et 17 octobre. 

Après l’examen des questions relatives à l’information, les 18 et 19 octobre, la Commission se penchera sur l’Étude d’ensemble de toute la question des opérations de maintien de la paix sous tous leurs aspects les 25, 26, 27 et 30 octobre, puis sur celle des missions politiques spéciales le 31 octobre.  Elle examinera l’assistance à la lutte antimines le 1er novembre, un point inscrit à l’ordre du jour une année sur deux, et poursuivra avec l’examen des effets des rayonnements ionisants, le 2 novembre. 

Les 3 et 6 novembre, ce sera le moment, pour la Quatrième Commission, de se pencher sur l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).  La Commission examinera ensuite le rapport du Comité spécial chargé d’enquêter sur les pratiques israéliennes affectant les droits de l’homme du peuple palestinien et des autres Arabes des territoires occupés, les 7, 8, 9 et 10 novembre.

Commentant la nature sensible des questions examinées par la Commission, son Président a appelé les délégations à entamer leurs travaux dans un esprit constructif.

M. Ramírez Carreño a aussi rappelé que toutes les séances publiques de la Commission seront retransmises en direct sur le site de l’ONU et les communiqués de presse seront publiés en anglais et en français https://www.un.org/press/fr.  

Outre le Président, le Bureau de la Quatrième Commission est composé des Vice-Présidents M. Ahmed Abdelrahman Ahmed Almahmoud des Émirats arabes unis, Mme Ceren Hande özgür de la Turquie, M. Yasser Halfaoui du Maroc, et de son Rapporteur, M. Angel Angelov de la Bulgarie.

La Commission, qui devrait achever ses travaux le 10 novembre, tiendra sa prochaine séance plénière, lundi 2 octobre, à partir de 15 heures.

*A/C.4/72/1, A/C.4/72/L.1, A/C.4/72/INF/1

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.