La Deuxième Commission adopte son ordre du jour et aborde un « saut technologique » pour améliorer la qualité de ses travaux

AG/EF/3471
25 septembre 2017
Soixante-douzième session, 1re séance – après-midi

La Deuxième Commission adopte son ordre du jour et aborde un « saut technologique » pour améliorer la qualité de ses travaux

La Deuxième Commission (questions économiques et financières) a approuvé, cet après-midi, l’ordre du jour et l’organisation des travaux* de sa soixante-douzième session, en prenant connaissance d’une série d’innovations technologiques destinées à améliorer la gestion des réunions, dont la dernière devrait avoir lieu au plus tard le 22 novembre 2017. 

Le Président de la Commission, M. Sven Jürgenson, de l’Estonie, a parlé de « saut technologique » en présentant les différents services électroniques qui seront désormais accessibles aux délégués de la Deuxième Commission sur la plateforme intitulée « Second Committee place ».  Les délégations pourront notamment s’inscrire sur la liste des orateurs (« e-List of participants »), ou encore parrainer un projet de résolution en cliquant tout simplement sur le lien « e-Sponsorship ».  

La technologie sera également à l’honneur dans les débats de la Commission et, en particulier, le mercredi 11 octobre, au cours de la traditionnelle réunion conjointe avec le Conseil économique et social (ECOSOC) qui sera placée sous le thème « L’avenir de tout: le développement durable à l’ère des changements technologiques rapides ».

De même, une des trois réunions parallèles prévues au programme de la session, le jeudi 12 octobre, aura pour thème « La science, la technologie et l’innovation au service des objectifs de développement durable: tirer parti de l’innovation inclusive pour ne laisser personne de côté ».

Les deux autres manifestations parallèles auront lieu le mercredi 4 octobre sur le thème « L’avenir du travail: faire du travail décent une réalité », et le mercredi 18 octobre pour discuter de la question suivante: « Assurer un avenir à toutes les femmes et les filles: lutter contre la pauvreté et promouvoir l’égalité des sexes (données et orientations) ».  Les services d’interprétation ne seront pas forcément assurés pour ces évènements.

Cette session sera marquée par l’examen de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et du Programme d’action d’Addis-Abeba issu de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement, a rappelé le Président de la Commission, avant d’appeler ses collègues à une certaine discipline pour, notamment, respecter les dates limites de soumission des projets de résolution.  Cela obligera à bien utiliser le temps laissé entre les séances plénières pour mener les négociations informelles sur les projets de textes, a-t-il précisé.

La Deuxième Commission entamera son débat général lundi prochain en écoutant un exposé de M. Arvind Panangariya, professeur d’économie à l’Université Columbia de New York.  Il parlera des principaux défis, des contraintes structurelles et des déséquilibres économiques à combattre, en faisant le point sur des progrès technologiques et des autres moyens pouvant servir à réaliser le Programme 2030.

En plus du nouveau Président, élu le 31 mai dernier, la Deuxième Commission compte trois Vice-Présidents: M. Manelaos Menelaou de Chypre; Mme Kimberly Louis, de Sainte-Lucie; et Mme Cristiana Mele, de l’Italie, élue ce jour pour combler le poste laissé vacant par Mme Valérie Bruell-Melchior, de Monaco.  Le Rapporteur de la Commission est Mme Theresah Chipulu Luswili Chanda, de la Zambie.

La Commission a également été informée de l’état de la documentation** pour la soixante-douzième session.

La prochaine réunion de la Deuxième Commission aura lieu lundi 2 octobre, à partir de 10 heures.

*A/C.2/72/L.1

**A/C.2/72/L.1/Add.1

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.