Désarmement: la Première Commission élit son Président et adopte son programme de travail

AG/DSI/3569
28 septembre 2017
Soixante-douzième session,      1re séance – après-midi

Désarmement: la Première Commission élit son Président et adopte son programme de travail

La Première Commission chargée des questions de désarmement et de sécurité internationale a approuvé, aujourd’hui, son programme de travail pour la soixante-douzième session de l’Assemblée générale, après avoir procédé à l’élection de son Président, M. Mohamed Hussein Bahr Aluloom, Représentant permanent de l’Iraq.  

M. Aluloom, qui a été élu par acclamation à l’entame de cette séance, remplace son compatriote, M. Mouayed Saleh.  Suite à l’élection de ce dernier, le 31 mai 2017, le Gouvernement iraquien avait en effet notifié l’ONU par courrier qu’il était dans l’incapacité d’exercer son mandat.

Pour examiner les 21 points à son ordre du jour cette année, la Commission prévoit la tenue de 26 réunions, du 2 octobre au 2 novembre, tout en se réservant la possibilité de parachever ses travaux un jour plus tôt, le 1er novembre.

Comme chaque année, les travaux de la Première Commission s’organiseront selon trois phases distinctes: le débat général, les discussions thématiques et les prises de décisions sur la base des propositions de la Commission.

Le débat général se tiendra du 2 au 10 octobre, et sera notamment marqué par l’intervention du Président de l’Assemblée générale, M. Miroslav Lajčák, qui s’exprimera lors de la première journée.  Pour clôturer ces sept séances, la Commission organisera le dernier jour, comme c’est d’usage, un échange avec la Haut-Représentante du désarmement, Mme Izumi Nakamitsu, sur le suivi des résolutions prises durant les sessions précédentes. 

La phase des discussions thématiques se déroulera ensuite du 11 octobre au 25 octobre.  Au cours de ces 12 séances, la Commission se penchera sur les sept grands sujets qu’elle a l’habitude de couvrir à savoir les armes nucléaires, les autres armes de destruction massive, les aspects du désarmement dans l’espace extra-atmosphérique, les armes classiques, les autres mesures de désarmement et de sécurité internationale, le désarmement régional, et enfin les mécanismes de désarmement de l’ONU.

Le 11 octobre, la Commission échangera de nouveau avec la Haut- Représentante du désarmement, ainsi qu’avec d’autres professionnels du contrôle des armes sur le thème, à l’occasion d’une table ronde qui leur permettra de dresser un état des lieux dans le domaine du contrôle des armes et du désarmement et le rôle des organisations internationales mandatées.

Plus d’une dizaine de délégations du Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes ont pris la parole pour demander que le Secrétaire général de l’Organisme pour l'interdiction des armes nucléaires en Amérique latine et dans les Caraïbes (OPANAL) soit également convié à s’exprimer lors de cette discussion. 

« C’est la quatrième année que nous demandons sa présence », a notamment expliqué la représentante du Brésil qui a estimé que cette intervention serait d’autant plus opportune à l’occasion du cinquantième anniversaire du Traité de Tlatelolco, qui a fait de l’Amérique du Sud la première zone densément peuplée exempte d’armes nucléaires.

La Première Commission achèvera sa session avec une troisième phase de travaux qui se déroulera du 26 octobre au 2 novembre et qui consistera en l’adoption des projets de résolution et de décisions portées par les États Membres.

Outre le Président M. Mohamed Hussein Bahr Aluloom, le Bureau de la Première Commission est constitué de Mme Terje Raadik de l’Estonie, de M. Georg Sparber du Liechtenstein, ainsi que du Rapporteur, M. Martin Eric Sipho Ngundze, de l’Afrique du Sud.

La Première Commission tiendra sa prochaine séance plénière, lundi 2 octobre, à partir de 10 heures.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.