L’Instance permanente sur les questions autochtones ouvre sa session le 9 mai sur le thème « peuples autochtones: conflit, paix et règlement »

DH/5296
5 mai 2016

L’Instance permanente sur les questions autochtones ouvre sa session le 9 mai sur le thème « peuples autochtones: conflit, paix et règlement »

Plus de 1 000 autochtones originaires de toutes les régions du monde sont attendus à la quinzième session de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones qui ouvre ses portes du 9 mai 20 mai 2016, au Siège de l’ONU à New York.  L’Instance compte mettre en avant les questions de paix et de conflit, souvent liées aux droits des peuples autochtones à leur terre, leurs territoires, leurs ressources et leur identité.

Dès le mardi 10 mai, Sara Curruchich, une chanteuse maya du Guatemala, et SlinCraze, un rappeur sami de la Norvège, donneront un concert à 18 h 15 à l’entrée des visiteurs au Siège de l’ONU.

Les 17 et 18 mai, l’Instance a prévu deux tables rondes sur le thème « Peuples: conflit, paix et règlement » pour identifier des stratégies et des mesures concrètes de prévention des conflits et de maintien de la paix.  Il s’agira aussi de braquer les projecteurs sur la participation des peuples autochtones aux processus de paix, sur la contribution spéciale des femmes autochtones et sur l’importance de l’accès à la justice et aux institutions traditionnelles. 

Au cours de cette session, les questions de la jeunesse, de la santé, de l’éducation, des langues, des droits de l’homme, du développement économique et social, de l’environnement, de la culture, du suivi de la Conférence mondiale de 2014 sur les peuples autochtones seront naturellement débattues, sans oublier celle de l’impact du Programme de développement durable à l’horizon 2030 sur la vie de ces peuples. 

Créée en juillet 2000, après deux décennies de négociations, l’Instance permanente est le principal forum de sensibilisation à la situation des quelque 370 millions d’autochtones qui représentent dans environ 90 pays les segments les plus pauvres et les marginalisés de la population.

L’Instance est composée de 16 experts indépendants siégeant à titre personnel, et nommés par le Conseil économique et social (ECOSOC), sur proposition des gouvernements, pour huit de ses membres, et des représentants d’organisations autochtones de différentes régions du monde, pour les huit autres.

La session devrait se conclure par des décisions qui seront soumises à l’approbation de l’ECOSOC. 

La liste des 18 manifestations parallèles organisées durant ces deux semaines peut être consultée ici: http://bit.ly/1T0JAT7.

Des conférences de presse sont programmées les 9 et 12 mai à 13 h 15, et les 17 et 19 mai, à 11 h 15.  Elles pourront être suivies en direct sur le webtv.un.org tout comme les sessions plénières dont les déclarations seront disponibles sur le site: https://papersmart.unmeetings.org/ecosoc/unpfii/fifteenth-session/agenda.

Pour leur accréditation, les médias doivent s’adresser à Mme Martina Donlon du Département de l’information par tél.: +1 212-963-6816, ou par courriel: donlon@un.org.

Mme Julia Raavad du Département des affaires économiques sociales (DAES) assure le Secrétariat de l’Instance permanente par tél.: +1 212-963-5873, ou par courriel: raavad@un.org.

Pour davantage d’informations sur cette session, veuillez consulter le site http://bit.ly/1Q2oDTn.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.