Comité des ONG: l’observatrice de la Suisse regrette que 160 organisations seulement aient accédé au statut consultatif spécial

ECOSOC/6702-ONG/815
12 juin 2015
Comité des organisations non gouvernementales, Reprise de la session de 2015, 29e séance – matin

Comité des ONG: l’observatrice de la Suisse regrette que 160 organisations seulement aient accédé au statut consultatif spécial

Le Comité chargé des ONG a adopté aujourd’hui le rapport* de la session qu’il avait entamée le 26 mai dernier et clôturée le 3 juin, au cours de laquelle il avait recommandé au Conseil économique et social (ECOSOC) d’accorder le statut consultatif spécial à 160 organisations sur les 388 qui en avaient fait la demande.  L’observatrice de la Suisse a regretté cette situation.

Ce rapport, « fruit de consultations informelles sur un certain nombre de questions sensibles », comme l’a indiqué le Rapporteur du Comité, M. Farid Jabrayilov, de l’Azerbaïdjan, contient la liste complète des 160 organisations désormais reconnues comme travaillant dans certains domaines d’activité de l’ECOSOC et, en conséquence, habilitées à soumettre à l’ECOSOC des communications écrites et des pétitions.  L’ONG française « Perfect Union » a été la seule à obtenir le statut consultatif général, un statut octroyé aux organisations qui poursuivent des activités couvrant la plupart des domaines d’activité du Conseil économique et social.  En plus des communications et des pétitions, elles peuvent proposer à l’ECOSOC et à ses organes subsidiaires l’inscription de points à l’ordre du jour.

La représentante de la Suisse, dont le pays participait à la séance du Comité en tant qu’observateur, a déploré que le Comité n’ait accordé le statut consultatif spécial qu’à 160 ONG.  « Certaines ONG qui patientent depuis 8 ans n’ont toujours pas obtenu ce statut », a-t-elle dénoncé, ajoutant que l’efficacité du Comité, et partant, la crédibilité des Nations Unies, pouvaient être questionnées.  Elle a aussi déploré le retrait de deux ONG africaines de la Liste, indiquant qu’il s’agissait d’un mauvais signal à la société civile. 

Le Comité chargé des ONG, qui avait repris la session qu’elle avait tenue du 26 janvier au 4 février 2015, a retiré l’ONG zambienne African Technical Association et la guinéenne African Technology Development Link de la « Liste », à savoir les ONG considérées par l’ECOSOC ou le Secrétaire général comme capables de contribuer de façon fructueuse et occasionnelle au travail du Conseil, et habilitées à lui soumettre des pétitions.

Il a refusé d’accorder à l’ONG américaine Freedom Now le statut consultatif spécial et mis un terme à l’examen de la demande de statut consultatif spécial faite par 27 ONG, après que celles-ci ont échoué à répondre aux questions qui leur avaient été posées au cours de deux sessions consécutives.

Le Comité a reporté sa décision sur 200 autres demandes de statut et pris note des rapports quadriennaux de 168 ONG dotées du statut consultatif spécial et approuvé le changement de noms de plusieurs ONG.

Le Comité est composé des 19 membres suivants: Afrique du Sud, Azerbaïdjan, Burundi, Chine, Cuba, États-Unis, Fédération de Russie, Grèce, Guinée, Inde, Israël, Iran, Mauritanie, Nicaragua, Pakistan, Soudan, Turquie, Uruguay et Venezuela.

Les prochains travaux du Comité des ONG se tiendront du 25 janvier au 3 février 2016, puis le 16 février et ensuite, du 23 mai au 3 juin 2016, et enfin le 10 juin. 

 

 

*E/2014/32

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.