Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 août 2014

11 août 2014
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 août 2014

11/8/2014
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 11 AOÛT 2014

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas

undocument officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Iraq

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq, M. Nickolay Mladenov, a salué aujourd’hui la décision prise par le Président de l’Iraq, M. Fouad Massoum, d’accepter la nomination par le bloc parlementaire le plus large de M. Haider al-Abadi en tant que Premier Ministre désigné, pour qu’il procède à la formation d’un nouveau gouvernement.  M. Mladenov a déclaré que le Président Massoum avait rempli son rôle en conformité avec les dispositions de la Constitution en demandant au candidat du plus grand bloc politique de former un gouvernement.  Il est maintenant important, pour tous les groupes politiques du Parlement de coopérer à la formation d’un gouvernement inclusif qui reflète les souhaits du peuple iraquien en termes de sécurité, de prospérité et de démocratie.

Il a exhorté tous les dirigeants politiques à œuvrer dans le cadre de la Constitution et à faire preuve de modération dans leurs déclarations et dans leurs actes.  Les Forces de sécurité iraquiennes devraient s’abstenir d’agir d’une manière qui pourrait être perçue comme étant une ingérence dans les questions liées au transfert démocratique du pouvoir politique.

Dans un communiqué publié samedi, le Secrétaire général a appelé tous les partis politiques iraquiens à respecter le calendrier constitutionnel qui régit la nomination du Premier Ministre.  Il a également demandé que la raison et la sagesse l’emportent, et a exhorté tous les dirigeants de l’Iraq à former un gouvernement sur une base élargie qui soit acceptable pour toutes les composantes de la société iraquienne.

Gaza

Nous avons publié hier une déclaration dans laquelle le Secrétaire général se félicite du cessez-le-feu entre Israéliens et Palestiniens.  Le Secrétaire général exprime son solide espoir que cela donnera aux deux parties, sous les auspices de l’Égypte, une autre chance de s’accorder sur un cessez-le-feu durable au bénéfice de la population civile et comme point de départ pour répondre aux doléances sous-jacentes exprimées des deux côtés.  Le texte intégral de la déclaration est disponible au Bureau du Porte-parole.

Toujours à Gaza, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que, à la date d’hier, il y avait plus de 230 000 personnes déplacées ayant trouvé refuge dans 90 écoles dirigées par l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) à Gaza.  Près de 40 000 autres personnes sont accueillies par 23 écoles publiques ou privées et dans des lieux publics, et 25 000 familles sont enregistrées par le Ministère des affaires sociales comme étant à la charge de familles d’accueil.

Les gens ont besoin d’eau, de nourriture d’urgence et autres formes d’assistance de base.  La plupart des foyers de Gaza ne seraient pas approvisionnés en eau ou recevraient de l’eau pendant seulement quelques heures tous les cinq jours.  Le carburant est nécessaire pour faire fonctionner les installations cruciales d’eau et d’assainissement jusqu’à ce que les réparations du réseau d’électricité permettent de revenir au précédent niveau d’approvisionnement.  Il faut également fournir des services de santé préventifs pour les personnes déplacées vivant dans des abris, afin de prévenir l’apparition de maladies transmissibles.

Avant les hostilités actuelles, l’UNRWA et le Programme alimentaire mondial (PAM) fournissaient déjà régulièrement une aide alimentaire de base à plus d’un million de Palestiniens dans la bande de Gaza.  Maintenant les deux organismes fournissent en outre chaque jour des rations alimentaires à toutes les personnes déplacées réfugiées dans les écoles de l’ONU ou dans les écoles publiques, et continuent à fournir une aide alimentaire aux personnes vivant avec leurs parents, ainsi qu’aux patients et au personnel hospitalier.

Virus Ebola

Nos collègues de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) indiquent que des experts en déontologie médicale se sont réunis aujourd’hui, à Genève, pour évaluer le rôle des thérapies expérimentales dans la réponse à l’épidémie d’Ebola.  Le traitement récent par la médecine expérimentale de deux travailleurs de la santé infectés par le virus Ebola a soulevé des questions sur le fait de savoir si des médicaments qui n’ont jamais été testés sur des personnes et dont on n’a pas démontré qu’ils soient sûrs peuvent être utilisés dans le cadre de cette épidémie.

Le groupe d’experts a discuté de savoir s’il était possible, sur le plan éthique, de pratiquer des interventions faisant appel à des procédures ou produits non encore reconnus ou déposés dont les effets secondaires sont inconnus, dans le cadre d’un éventuel traitement ou de la prophylaxie, et les experts se sont interrogés sur les critères qui devraient guider le choix de l’intervention.

Les activités menées sur le terrain sous la direction de l’OMS dans les quatre pays touchés par l’épidémie à virus Ebola comprennent la prévention et le contrôle des infections, la mobilisation communautaire et le suivi des personnes qui ont été en contact avec les patients infectés par l’Ebola.

MINUAD

Le Représentant spécial conjoint Union africaine-ONU pour le Darfour (MINUAD), M. Mohamed Ibn Chambas, a déclaré aujourd’hui que les combats entre les forces gouvernementales et les mouvements armés avaient considérablement diminué au cours des derniers mois.  Mais il a ajouté que les violences intercommunautaires et des actes de banditisme et autres actions criminelles continuaient d’être un défi pesant sur la population civile du Darfour, la MINUAD et le personnel humanitaire.

S’adressant à des journalistes à Khartoum, M. Chambas a également déclaré que les troupes et la police de la MINUAD devenaient de plus en plus proactives et adoptaient une posture plus robuste pour protéger les civils.

En ce qui concerne les récents efforts de médiation, il a dit qu’il avait intensifié la coordination avec le Groupe de mise en œuvre de haut niveau de l’Union africaine et l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Soudan et le Soudan du Sud.  M. Chambas a ajouté qu’ils avaient convenu de se pencher sur l’organisation d’une réunion préparatoire, dès que possible, avec les représentants des mouvements armés et le Gouvernement du Soudan.  Cette réunion permettrait d’étudier les moyens de remédier à la situation humanitaire et sécuritaire au Darfour; de décider de la façon dont les parties peuvent surmonter leurs divergences, et de progresser vers un règlement global du conflit au Darfour.

*  ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.