Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 22 juillet 2014

22 Juillet 2014
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 22 juillet 2014

22/7/2014
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE

GÉNÉRAL DE L’ONU: 22 JUILLET 2014

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas

un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par Farhan Haq, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Conférence de presse

L’Ambassadrice de bonne volonté du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), Mme Mia Farrow, actrice de cinéma, est aujourd’hui l’invitée du Point de presse à midi.  Elle fera une présentation pour fournir à la presse des informations sur la visite qu’elle vient d’effectuer en République centrafricaine.

Conseil de sécurité

Par visioconférence depuis Ramallah, le Secrétaire général a fait une présentation de la situation au Moyen-Orient aux membres du Conseil de sécurité.  Ramallah est la cinquième étape de la visite qu’il effectue dans la région et qui comprend des arrêts au Qatar, au Koweït, en Égypte et en Israël.  Le Secrétaire général poursuivra son voyage en se rendant en Jordanie, en Arabie saoudite et dans d’autres pays si nécessaire.  Il a parlé des discussions qu’il a eues avec ses interlocuteurs sur la manière dont on pourrait faire évoluer la situation actuelle, et il a exprimé l’espoir qu’il a de voir ces pourparlers permettre l’obtention de résultats et l’arrêt des combats entre le Hamas et Israël très rapidement.  Le Secrétaire général a d’autre part dit qu’il était fier de ses collègues de l’ONU, qui sont menés sur le terrain par l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).  Il s’est félicité qu’ils aient, avec courage, assisté la population de Gaza dans les circonstances actuelles, qui sont extrêmement difficiles.

Le Secrétaire général a mis en garde contre l’escalade de la violence, qui est en train d’affecter durement les opérations ordinaires et régulières de l’UNRWA.  Vingt-trois installations de cette agence sont actuellement closes du fait de l’impact du conflit.  Soixante-dix-sept sites et infrastructures de l’UNRWA ont été endommagés depuis la date du 1er juin, du fait des combats.  Des sites et locaux de l’agence ont été utilisés pour le stockage d’armes, a regretté M. Ban Ki-moon en qualifiant ces actes d’inacceptables.  Environ 100 000 personnes -soit plus de 5% de la population de Gaza- cherchent refuge auprès de l’UNRWA, a indiqué le Secrétaire général.  Il a dit au Conseil de sécurité que les parties en conflit doivent écouter et respecter l’appel que leur a lancé le Conseil en les exhortant à retourner à la table des négociations en vue de trouver une solution à ce conflit à travers une solution à deux États viable.

Déplacements du Secrétaire général

Avant de se rendre à Ramallah, le Secrétaire général était à Tel Aviv où il a rencontré tôt ce matin le Premier Ministre israélien, M. Benyamin Netanyahu.  Au cours d’un point de presse conjoint, le Secrétaire général a déclaré que les Nations Unies condamnent fermement les attaques à la roquette lancées contre Israël, et il a mis en garde contre l’utilisation de sites civils à des fins militaires.  Il a dit qu’il partage entièrement le droit d’Israël de se défendre et de défendre ses citoyens, mais a de nouveau lancé un appel à la retenue.  Il a dit que le message qu’il lance aux israéliens et aux Palestiniens reste le même: « Mettez fin aux combats et à la violence, engagez-vous dans le dialogue et trouvez une solution aux causes profondes et aux racines du conflit ».  

Au cours de leur rencontre, le Secrétaire général a mis au courant le Premier Ministre Netanyahu des contacts qu’il a récemment eus dans la région, y compris avec le Président égyptien Al-Sissi.  Le Secrétaire général a réitéré son appel à l’instauration, immédiate et sans conditions, d’un cessez-le-feu.  Il a souligné le besoin de soulager la population de Gaza des souffrances qu’elle endure, et qui sont dues à la difficile situation humanitaire dans laquelle elle se trouve.  Le Secrétaire général a souligné qu’il est indispensable de traiter les causes sous-jacentes du conflit aussitôt qu’un cessez-le-feu sera en place.  Le Secrétaire général et le Premier Ministre israélien ont convenu de rester étroitement en contact et, éventuellement, de se revoir demain, avant que le Secrétaire général ne parte pour la Jordanie.

Ce matin, avant de quitter le Caire, en Égypte, le Secrétaire général a rencontré le Président de l’Égypte, M. Abdel Fattah Al-Sissi.  M. Ban a remercié le dirigeant égyptien pour le leadership dont il fait preuve en menant des efforts pour l’obtention d’un cessez-le-feu à Gaza.  Ils ont été unanimes à reconnaître le besoin d’efforts internationaux pour mettre fin de manière urgente aux combats et faire face à la difficile situation humanitaire dans laquelle se trouve Gaza. 

Nous avons d’autre part publié les remarques qu’a faites le Secrétaire général au cours des rencontres qu’il a eues avec le Secrétaire d’État des États-Unis, M. John Kerry, et le Ministre des affaires étrangères de l’Égypte.

Iraq

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) rapporte que plus de 450 familles chrétiennes venant de Mossoul sont désormais à Dohuk.  La majorité des 100 familles chrétiennes récemment arrivées dans le district de Telkef n’ont aucune ressource, et elles sont hébergées dans des églises.  Le HCR poursuit son évaluation de la situation et fournit des biens de premier secours aux familles qui sont dans le besoin.

Au cours d’une séance d’information de l’ONU à Genève aujourd’hui, l’UNICEF et l’OMS ont présenté un nouveau rapport portant sur la conclusion de la première phase de la plus grande campagne de vaccination jamais menée au Moyen-Orient, y compris en Iraq et en Syrie.  Malgré les difficultés rencontrées, notamment du fait des crises en Syrie et en Iraq, environ 25 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans ont été vaccinés contre la poliomyélite dans sept pays de la région.  La polio a fait une réapparition en Syrie du fait de l’interruption des campagnes de vaccination, des dégâts causés aux infrastructures du système de santé syrien, et de l’exode hors du pays des personnels de santé formés et compétents.  Les déplacements massifs de populations ont aussi causé la dégradation des conditions de vie, et le surpeuplement, accompagné d’un manque d’hygiène, de certains lieux.  Tout cela a augmenté les risques de maladies chez les enfants.

Liban

Le Commandant de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), le général de division Paolo Serra, a pris congé des autorités libanaises aujourd’hui à Beyrouth.  Il a déclaré qu’il remercie les autorités libanaises du soutien sans faille qu’elles ont apporté au travail de la FINUL.  Le général de division Serra a introduit son remplaçant, le général de division Luciano Portolano, de l’Italie, aux autorités libanaises.   Le général de division Portolano prendra les fonctions de Chef de la FINUL et de Commandant de la Force de la FINUL ce jeudi.

Programme alimentaire mondial (PAM)

Le PAM indique qu’une montée des conflits au cours des six premiers mois de l’année a provoqué la multiplication, par 50, des quantités de nourriture et de biens d’assistance d’urgence qu’il a transportées par voie aérienne pour pouvoir sauver des vies, comparé à la même période l’an dernier.  De janvier à juin 2014, l’aviation du PAM a transporté 8700 tonnes métriques de cargaisons, c’est-à-dire 56 fois la quantité transportée au cours de la même période en 2013.  Quatre-vingt-dix pour cent des cargaisons ont été livrées en République centrafricaine, au Soudan du Sud et en Syrie.  En temps d’insécurité et de fortes pluies, les livraisons ne peuvent pas se faire par la route.

UNICEF

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Gouvernement du Royaume-Uni accueillent le premier Sommet pour les filles, afin d’accélérer les progrès en vue de combattre les pratiques de mutilations génitales féminines (MGF) et de mariages d’enfants, qui affectent des millions de fillettes et de filles à travers le monde. 

Le Directeur exécutif de l’UNICEF, Tony Lake, a dit que les MGF et les mariages d’enfants font profondément et de manière permanente du mal aux filles en leur niant le droit de prendre des décisions cruciales pour leur vie et en les empêchant de réaliser leur plein potentiel.  Les fillettes et les filles ne sont pas des biens ou des objets, et elles ont le droit de choisir elles-mêmes leur destin et leur avenir, a dit M. Lake.  Selon l’UNICEF, plus de 130 millions de femmes et de filles ont été victimes de mutilations génitales, essentiellement dans 29 pays d’Afrique et du Moyen-Orient où ces pratiques existent.  Les mariages d’enfants sont plus communs.  Sept cent millions de femmes à travers le monde ont été mariées alors qu’elles étaient encore mineures.

Invité du Point de presse demain

Demain, M. John Ging, Directeur des opérations du Bureau des affaires humanitaires et des secours d’urgence (OCHA) sera l’invité du Point de presse à midi.  Il parlera de son récent voyage en Éthiopie.

*  ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.