Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 10 juillet 2014

10 Juillet 2014
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 10 juillet 2014

10/7/2014
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE

GÉNÉRAL DE L’ONU: 10 JUILLET 2014


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas

un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Conseil de sécurité


Le Secrétaire général a informé le Conseil de sécurité, ce matin, sur la situation récente en Israël et à Gaza, où plus de 550 roquettes et mortiers ont été tirés depuis Gaza sur Israël, alors que les Forces de défense israéliennes ont lancé plus de 500 frappes aériennes sur la bande de Gaza.  Il a indiqué que 88 Palestiniens, dont de nombreux civils, auraient été tués.


Le Secrétaire général a mis en garde contre le risque d’une escalade en Israël et à Gaza, avec la menace d’une offensive terrestre encore palpable, qui peut être évitée si le Hamas cesse ses tirs de roquettes.  Il a déclaré qu’il avait toujours condamné les tirs aveugles de roquettes depuis Gaza sur Israël. 


Dans le même temps, l’utilisation excessive de la force et la mise en danger de la vie des civils sont également intolérables.  Il est inacceptable pour les citoyens des deux côtés de vivre en permanence dans la peur de la prochaine attaque aérienne. 


En outre, à 15 heures, le Conseil de sécurité tient des consultations à huis clos sur le Burundi, pour entendre un exposé du Sous-Secrétaire général aux droits de l’homme, M. Ivan Šimonović. 


Liban


Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies et Coordonnateur spécial adjoint pour le Liban, M. Ross Mountain, s’est rendu aujourd’hui à Hermel et Arsal, dans le nord-est du pays, pour examiner les conditions des Syriens déplacés et des communautés libanaises qui les accueillent.  Plus de 376 000 Syriens enregistrés auprès du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) se trouvent partout dans la Bekaa.


M. Mountain a rencontré les autorités locales à Hermel et dans la ville frontalière d’Arsal, qui l’ont informé des besoins humanitaires et des conditions économiques et sociales et de certaines des difficultés de ces communautés, lesquelles sont confrontées à l’afflux de personnes déplacées en provenance de Syrie.


M. Mountain a salué la générosité du Gouvernement et du peuple libanais à l’égard des personnes déplacées de Syrie au cours de ces trois dernières années.  Il a assuré que les Nations Unies continueraient à encourager une assistance internationale supplémentaire pour aider à partager ce fardeau avec le Liban.


Mali


Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, est dans la région de Gao, au Mali, où il effectue une visite dans les installations de la Mission de l’ONU, dans la partie nord du pays.


M. Ladsous est arrivé, hier, au Mali où il a tenu des réunions avec les autorités du pays et avec le personnel de la Mission.  Il a déclaré que ces réunions avaient été l’occasion de discuter de la mise en œuvre du renouvellement du mandat du Conseil de sécurité pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).  Il s’adressera à la presse à Bamako, demain.


Arabie saoudite


La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, s’est dite, aujourd’hui, préoccupée par l’arrestation arbitraire, le procès et la détention de défenseurs des droits de l’homme en Arabie saoudite, en particulier la condamnation sévère prononcée récemment contre le défenseur des droits de l’homme Waleed Abu Al-Khair.


Mme Pillay s’est dite profondément consternée par la condamnation d’Abu Al-Khair, le 6 juillet, à 15 ans de prison.  Son cas, a-t-elle dit, illustre clairement la tendance persistante de harcèlement des défenseurs saoudiens des droits de l’homme, dont plusieurs ont été condamnés pour la promotion pacifique de ces droits.


Elle a exhorté les autorités saoudiennes à libérer immédiatement tous les défenseurs des droits de l’homme détenus dans le cadre de leurs activités de plaidoyer pacifique des droits de l’homme. 


*  ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.