Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 27 mai 2014

27 mai 2014
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 27 mai 2014

27/5/2014
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE

GÉNÉRAL DE L’ONU: 27 MAI 2014


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas

un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général à l’ECOSOC


Le Secrétaire général a fait, ce matin, une déclaration au cours du débat consacré aux questions d’intégration du Conseil économique et social (ECOSOC).  C’est un effort en vue d’intégrer les piliers économiques, sociaux et environnementaux du développement durable.


Le Secrétaire général a déclaré que mobiliser le pouvoir de l’urbanisation en faveur du développement durable est essentiel à la réalisation de trois priorités interdépendantes des Nations Unies à l’horizon: la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), l’élaboration d’une vision de développement à long terme, et la conclusion d’un nouvel accord mondial sur le climat.


Le texte complet de la déclaration du Secrétaire général est disponible au Bureau du Porte-parole.


Le Secrétaire général en visite à Toronto


Le Secrétaire général se rendra à Toronto (Canada) le jeudi 29 mai pour assister à un sommet mondial organisé en appui à l’initiative « Every Woman, Every child », sur la santé maternelle, néonatale et infantile.


Le Sommet offrira aux dirigeants mondiaux et aux experts l’opportunité de parvenir à un consensus sur la mise au point de futurs efforts internationaux en matière de santé maternelle, néonatale et infantile.


Plus précisément, le Sommet se focalisera sur les questions essentielles du renforcement des systèmes de santé et de la mise en place de système d’état civil et de statistiques vitales; de réduction du fardeau que font peser les maladies sur les enfants dans les pays en développement; du renforcement de la nutrition comme base pour une vie saine; et de l’établissement de nouveaux partenariats avec le secteur privé.


Le Secrétaire général s’entretiendra également avec le Premier Ministre du Canada, M. Stephen Harper et d’autres dirigeants présents au Sommet.


Il sera de retour à New York vendredi.


Déclarations du Secrétaire général


Le Secrétaire général a également exprimé sa préoccupation face au développement de la situation en Libye, en particulier en ce qui concerne la mobilisation militaire croissante dans et autour de la capitale Tripoli.


Concernant les élections au Malawi, le Secrétaire général a réitéré son appel aux candidats et leurs partisans à respecter le processus de dépouillement en cours, à suivre les procédures légales existantes pour résoudre les problèmes ou les plaintes électorales et à respecter l’esprit de la Déclaration de paix de Lilongwe du 10 mai. 


Le Secrétaire général a également exprimé sa stupéfaction concernant la fusillade survenue le 24 mai au Musée juif de Bruxelles, qui aurait coûté la vie à deux Israéliens et à un citoyen français. 


Le Secrétaire général a également fait des déclarations sur la crise en Somalie, sur la mort de Diego Cordovez, et le meurtre d’un Casque bleu de la MINUAD.  Toutes ces déclarations ont été publiées.


Liban


Au Liban, M. Derek Plumbly, Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, a rencontré hier les membres du Groupe international de soutien pour le Liban, et a ensuite publié une déclaration en leur nom.  Dans cette déclaration, il rend, entre autres, hommage au leadership qu’a exercé le Président, M. Michel Sleiman, au cours de ses six années critiques à ce poste et à l’engagement dont il fait preuve en faveur de l’unité et la stabilité du Liban.


Le Groupe international de soutien a appelé les dirigeants libanais à s’assurer que le Gouvernement soit capable, dans les circonstances actuelles, d’agir avec efficacité, comme il l’a toujours fait, pour répondre aux défis économiques, sécuritaires et humanitaires du pays et respecter les obligations internationales du Liban.


Dans un communiqué publié dimanche, le Secrétaire général a regretté que le Parlement libanais n’ait pas pu élire un nouveau Président dans le délai prévu par la Constitution.  Il a appelé les dirigeants du pays à s’engager activement pour assurer l’élection d’un nouveau Président sans délai.


Les textes des déclarations du Secrétaire général et M. Plumbly sont disponibles au Bureau du Porte-parole.


Syrie


Concernant la Syrie, la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Mme Valerie Amos, a exprimé son indignation après l’attaque délibérée lancée samedi contre un entrepôt humanitaire à Douma.  Cette attaque a eu lieu alors que des travailleurs humanitaires se préparent à distribuer de manière urgente des biens indispensables provenant d’un convoi d’aide destinée à des centaines de familles se trouvant dans la ville syrienne assiégée.


Mme Amos a déclaré que le ciblage de l’entrepôt, qui a tué plusieurs personnes et aurait blessé un membre bénévole du Croissant-Rouge arabe syrien, est la preuve d’un mépris flagrant envers le droit international humanitaire.


Le texte intégral de la déclaration de Mme Amos est également disponible au Bureau du Porte-parole.


Soudan du Sud


La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a déclaré aujourd’hui dans une conférence de presse que, depuis qu’elle a ouvert ses portes le 15 décembre, entre 75 000 et 80 000 civils ont cherché refuge dans 9 des sites principaux de protection qu’elle a créés.


La Mission a toujours été claire sur le fait que l’espace d’accueil offert aux civils ne devait pas être perçu comme étant une solution durable.


Avec l’arrivée des pluies, les eaux stagnantes, les caniveaux bouchés et la congestion ont transformé ces sites en aires propices à la propagation des maladies d’origine hydrique, comme le choléra.


Le 15 mai, le Ministère de la santé du Soudan du Sud a déclaré une épidémie de choléra après qu’un laboratoire a confirmé un cas de cette maladie dans la capitale, Juba.  Plus de 514 cas ont été signalés à ce jour.


L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ses partenaires travaillent en étroite collaboration avec le Ministère pour faire face à l’épidémie et prévenir la propagation de la maladie.


Pour sa part, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), a souligné la nécessité de la participation de tous les membres des différentes communautés, ainsi que des fonds supplémentaires, pour faire face au choléra.


Trois semaines après la conclusion d’une trêve au Soudan du Sud, la poursuite des combats a contraint près de 70 000 personnes à fuir leur foyer et chercher refuge ailleurs dans le pays, selon le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).


Le nombre de personnes déplacées dans le pays a dépassé un million, a indiqué le HCR.


Mali


Au Mali, où le cessez-le-feu est respecté dans le Nord, un accord de cessez-le-feu a été signé vendredi dernier entre les autorités maliennes et trois groupes impliqués dans les combats survenus à Kidal (MNLA, HCUA et MAA) ceci, après une médiation menée par le Représentant spécial du Secrétaire général au Mali, M. Albert Koenders, et le Président de la Mauritanie et actuel Président de l’Union africaine, M. Mohamed Ould Abdel Aziz.


Par cet accord, les parties signataires ont accepté de revenir à l’accord préliminaire de Ouagadougou et à entamer des négociations dès que possible.


Le cessez-le-feu comprend également des éléments importants tels que la libération des prisonniers, la facilitation de l’accès humanitaire et le lancement d’une commission internationale d’enquête sur les incidents qui ont eu lieu dans la région de Kidal.


Au cours des derniers jours, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), a considérablement augmenté le nombre des patrouilles de la police et de l’armée.


Sur le plan humanitaire, il est rapporté que les organisations ont commencé à redéployer leur personnel et les fournitures humanitaires dans le nord du Mali.


L’aéroport de Kidal a rouvert, et neuf camions du PAM transportant 194 tonnes de nourriture sont aussi en route vers la ville.


Les récents combats ont déplacé environ 4 000 personnes dans les régions du nord de Kidal et Gao, et la population de Kidal a besoin d’urgence d’avoir accès à la nourriture, à l’eau et à l’électricité.


Somalie


En Somalie, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a affirmé aujourd’hui que sans un financement d’urgence, il lui faudra suspendre les services de santé vitaux essentiels pour trois millions de personnes se trouvant dans le centre et le sud de la Somalie dans un mois.


L’UNICEF fournit 70% des services de santé dans le pays, y compris les médicaments, les vaccins et la formation des travailleurs de la santé.


Il vaccine gratuitement 620 000 enfants de moins de cinq ans, et fournit des consultations prénatales à environ 280 000 femmes enceintes.


200 000 enfants de moins de 5 ans risquent de mourir d’ici à la fin de cette année de malnutrition sévère s’ils ne reçoivent pas d’aide.


République démocratique du Congo


Des hauts fonctionnaires des Nations Unies ont exhorté le Gouvernement de la République du Congo à mettre fin immédiatement aux expulsions des ressortissants de la République démocratique du Congo (RDC). 


D’après la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République du Congo (MONUSCO), depuis avril, plus de 130 000 ressortissants de la RDC ont été expulsés de Brazzaville vers Kinshasa, directement à travers le fleuve Congo.


Le Chef de la Mission, M. Martin Kobler, a dit qu’il a été choqué après avoir visité le camp de transit de Maluku et avoir entendu des témoignages de victimes de violations flagrantes des droits de l’homme et de traitements cruels.


Mme Zainab Hawa Bangura, Représentante spéciale du Secrétaire général sur la violence sexuelle dans les conflits armés, a également appelé à une enquête sur les allégations de violences sexuelles et d’autres violations des droits de l’homme.


Le texte intégral de leur communiqué de presse commun est disponible au Bureau du Porte-parole.


Organisation internationale du Travail


L’Organisation internationale du Travail a publié aujourd’hui son rapport phare, appelé « Rapport sur le travail dans le monde 2014: assurer un développement riche en emplois ».


Le rapport fournit une analyse en profondeur de 140 pays en développement et émergents.  Il montre pour la première fois qu’investir dans la création d’emplois de qualité et réduire les emplois vulnérables et la pauvreté de gens qui pourtant travaillent mènent à une croissance économique plus forte et réduisent les inégalités de revenu.


Ce rapport est disponible en ligne.


*  ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.