Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 21 mai 2014

21 mai 2014
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 21 mai 2014

21/5/2014
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE

GÉNÉRAL DE L’ONU: 21 MAI 2014

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas

un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Mali

Le Secrétaire général est profondément préoccupé par la détérioration rapide de la situation à Kidal.  Il appelle à la cessation immédiate des combats et à la mise en place d’un cessez-le-feu.

Le Secrétaire général souligne en particulier sa préoccupation pour la sécurité des populations civiles, et rappelle que la protection des civils est une obligation qui s’impose à toutes les parties.  Il condamne le meurtre des civils et appelle à ce que tous les auteurs de ces crimes soient traduits en justice.

Le Secrétaire général réitère l’appel lancé par le Conseil de sécurité des Nations Unies pour la reprise du processus de cantonnement et celle de pourparlers de paix sincères entre les signataires et adhérents à l’Accord préliminaire de Ouagadougou, et ce urgemment.

Au cours des derniers jours, le Vice-Secrétaire général de l’ONU a fait le point de la situation avec le Président Boubacar Keita du Mali, ainsi qu’avec la Secrétaire d’État française chargée du développement et de la francophonie et, aujourd’hui, avec le Secrétaire général exécutif du Service d’action extérieure de l’Union européenne, M. Pierre Vimont, qui partage les mêmes préoccupations.

Voyage du Secrétaire général

Le Secrétaire général est intervenu, aujourd’hui à Shanghai, en Chine, devant le quatrième Sommet de la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA), accueilli par le Président de la Chine, M. Xi Jinping.  Il a pris note de l’émergence de l’Asie, qualifiant le continent de « foyer de dynamisme économique, d’innovation et de potentiel ».

Mais le Secrétaire général a déclaré qu’elle était aussi le théâtre de certaines des tensions les plus préoccupantes dans le monde d’aujourd’hui, évoquant la situation en Syrie et la croissance des conflits territoriaux dans la zone représentée par les États membres de la CICA, entre autres.

Il a appelé à combler les failles et à guérir les blessures historiques de la région grâce à la coopération, en évitant les conflits, et en prenant en compte les intérêts communs, sans actions unilatérales.

Le Secrétaire général a eu des entretiens séparés avec les Présidents du Sri Lanka, de l’Afghanistan et de la République islamique d’Iran, ainsi qu’avec M. Yang Jiechi, le Conseiller d’État de la Chine.

Ukraine

Le Sous-Secrétaire général aux droits de l’homme, M. Ivan Šimonović, fait ce matin un exposé au Conseil de sécurité en consultations privées.

M. Šimonović, qui était en Ukraine du 14 au 19 mai, doit faire part de ses observations sur la situation des droits de l’homme dans le pays et sur une partie des points soulevés dans le deuxième rapport de la Mission de surveillance des droits de l’homme de l’ONU.

Le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, M. Oscar Fernandez-Taranco, doit également faire un exposé sur les récents développements politiques, en particulier dans le contexte de la prochaine élection présidentielle en Ukraine, prévue le 25 mai.

Syrie

Concernant la Syrie, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, a condamné le mépris flagrant des droits de l’homme et du droit international humanitaire, dont font preuve à la fois le Gouvernement syrien et certains groupes armés, et qui a conduit à d’énormes souffrances pour les civils dans le Gouvernorat d’Alep.

Elle a indiqué que les habitants d’Alep ont vécu dans des conditions terribles, sous d’intenses bombardements et des attaques aériennes qui, au cours des six derniers mois, ont même fait un usage généralisé de barils d’explosifs.  À cela s’ajoute le fait que les infrastructures essentielles de ces communautés, y compris les systèmes d’alimentation en eau, ont été endommagées de manière répétée.

Mme Pillay a averti que le droit international humanitaire interdisait d’attaquer, de détruire, d’enlever, ou de mettre hors d’usage des structures indispensables à la survie de la population civile.

Soudan du Sud

Au sujet du Soudan du Sud, la Mission des Nations Unies dans le pays (MINUSS) reste préoccupée par les incidents, y compris les agressions, la détention et le harcèlement de son personnel, qui ont récemment eu lieu et ont exposé les membres de son personnel à des risques de sécurité graves.

La Mission déplore le comportement d’éléments présumés des forces de sécurité, qui ont agressé et détenu illégalement deux de ses membres dans des incidents séparés survenus à Juba ces derniers jours.  Ces actes sont illégaux et représentent des violations flagrantes de l’accord sur le statut des forces qui régit les relations entre la MINUSS et le Gouvernement du Soudan du Sud, et ce, malgré les assurances données publiquement par le Président Salva Kiir après sa rencontre avec le Secrétaire général au début du mois concernant l’engagement du Gouvernement à coopérer avec la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud.

La MINUSS a demandé au Gouvernement du Soudan du Sud d’enquêter immédiatement sur ces violations et d’en traduire les responsables en justice.  Elle exige aussi que toutes les parties garantissent une liberté de mouvement sans entrave à l’ONU, ainsi que la sécurité de son personnel et des travailleurs humanitaires.

Soudan du Sud/choléra

Selon les travailleurs humanitaires, le nombre de cas de choléra continue d’augmenter à Juba.  Au 20 mai, 266 cas de choléra ont été enregistrés, et 13 décès sont à déplorer, tandis que 179 cas (67%) ont été soignés au Centre de traitement du choléra de l’hôpital de Juba.

Des cas de choléra ont été signalés dans six endroits dans le comté de Juba.  Le traitement et le contrôle de la maladie, y compris la sensibilisation à la prévention du choléra à travers le porte-à-porte, des émissions de radio et d’autres activités sont en cours.

Des ingénieurs de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) et les partenaires humanitaires travaillent d’arrache-pied pour améliorer l’hygiène, l’eau et l’assainissement à l’intérieur des bases de l’ONU et traiter les systèmes de drainage.  Ils surveillent également la qualité de l’eau, son traitement de l’eau et veillent à la fourniture d’eau potable à l’hôpital universitaire de Juba.

La décongestion des bases de l’ONU surpeuplées, soit par la relocalisation des civils vers de nouveaux sites ou l’extension de ceux qui existent déjà, notamment à Bentiu, Bor et Malakal, demeure une priorité.

Une campagne de vaccination contre le choléra est en cours à Bentiu, dans l’État de l’Unité, avec 13 219 personnes déjà vaccinées depuis le 19 mai dans les sites de protection des civils.

Dans l’État de Jonglei, les mesures de préparation et d’intervention face au choléra sont également en place, y compris la mise en place d’un centre de traitement de la maladie.

Libye

En Libye, le Chef de la Mission d’appui des Nations Unies dans le pays (MANUL), M. Tarek Mitri, a rencontré hier le Premier Ministre par intérim, M. Abdullah Al-Thini, avec les ambassadeurs des pays de l’Union européenne et le Chargé d’affaires des États-Unis qui étaient également présents.

Les participants ont souligné l’importance, pour les parties, d’avoir recours au dialogue politique pour résoudre leurs différends, au lieu de recourir à la violence.

Ils ont insisté sur le respect de la souveraineté et de l’unité nationale de la Libye.

Inondations dans les Balkans

Au sujet des inondations dans les Balkans, le Vice-Secrétaire général a fait une série d’appels aux dirigeants des pays touchés, à savoir le Premier Ministre de la Serbie, M. Aleksander Vučić; le Président de la présidence de Bosnie-Herzégovine, M. Bakir Izetbegović; et le Président de la Croatie, M. Ivo Josipović.

M. Eliasson devrait exprimer ses plus sincères condoléances pour les victimes des inondations et les membres de leurs familles.  Il discutera également de l’appui de l’ONU à chacun des pays affectés et exprimera la solidarité de l’Organisation avec les gouvernements et les peuples de la région.

Le Président de la Serbie est attendu à New York la semaine prochaine, où il rencontrera le Secrétaire général.

Sur le terrain, l’équipe d’évaluation des catastrophes et de coordination des Nations Unies œuvre à soutenir le Gouvernement serbe dans la coordination de la réponse à apporter au désastre.  Ses six membres sont intégrés dans l’équipe d’intervention, et travaillent en collaboration avec l’équipe de protection civile de l’Union européenne en vue de coordonner l’aide offerte par la communauté internationale, y compris les hélicoptères, les unités de pompage de l’eau, des équipes de recherche et de sauvetage, et les bateaux et autres embarcations.  Environ 16 pays sont impliqués dans cette action.

L’ONU a organisé deux vols afin de livrer des fournitures humanitaires à Belgrade, ces envois provenaient de l’entrepôt de fournitures humanitaires des Nations Uniessitué à Brindisi, en Italie.  La valeur de ces cargaisons s’élève à environ 500 000 dollars.

En Bosnie, un avion a effectué un vol de Brindisi à Tuzla, chargé de toutes sortes d’équipements, y compris des unités de purification d’eau, la valeur de cette aide atteignant 280 000 dollars.

UNRWA

Une note aux correspondants a été publiée sur une infographie de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) faisant état d’une forte augmentation du nombre de réfugiés palestiniens tués et blessés au cours des opérations de maintien de l’ordre menées par les Forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est.

Des réfugiés ont été gravement touchés par l’augmentation du recours à la force, comme en témoigne le grand nombre de morts et de blessés survenus dans et autour des camps de réfugiés densément peuplés.

Iran

Hier, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et la République islamique d’Iran ont convenu de cinq mesures concrètes supplémentaires à leur cadre de coopération.

Ces mesures doivent être mises en œuvre par l’Iran d’ici au 25 août 2014.  Elles comprennent l’échange d’informations avec l’AIEA, y compris sur les allégations relatives à la conduite à grande échelle d’expérimentations d’explosifs en Iran.

L’Iran a également convenu d’organiser une visite technique dans un centre de recherche et de développement de centrifugeuses.

Conférences de presse

Demain à 11 h 30, aura lieu une conférence de presse sur l’Année internationale de la diversité biologique.

Parmi les orateurs figureront le Représentant permanent de la République des Palaos auprès de l’ONU et Vice-Président du « Global Island Partnership Steering Committee », M. Caleb Otto; le Représentant permanent de la Grenade et membre du « Global Island Partnership Steering Committee », M. Denis G. Antoine; et M. David Ainsworth, du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique.

À 13 heures, aura lieu une conférence de presse sur la Conférence des donateurs de haut niveau visant à appuyer les unités de lutte contre la criminalité transnationale dans le cadre de l’Initiative côte de l’Afrique de l’Ouest.  Parmi les intervenants figurera le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), M. Yury Fedotov.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique de l’Ouest, M. Said Djinnit, doit également s’exprimer sur ce sujet, et, nous essayons également de l’amener à prendre part à une autre conférence de presse pour qu’il puisse parler de la situation au Nigéria.

À 14 heures, aura lieu une conférence de presse sur la clôture de la session de l’Instance permanente sur les questions autochtones.

*  ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.