Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 14 mai 2014

14 mai 2014
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 14 mai 2014

14/5/2014
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE

GÉNÉRAL DE L’ONU: 14 MAI 2014

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas

un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Suède

Le Secrétaire général est aujourd’hui en Suède pour le Forum mondial sur la migration et le développement.  Lors de la cérémonie d’ouverture, il a dit que plus d’un habitant de la planète sur 30 est un migrant et que les communautés ont beaucoup à gagner de la migration quand elle est bien gérée, mais beaucoup à perdre quand elle ne l’est pas.  Il a souligné combien il est important de donner une base solide à toutes les politiques migratoires en les fondant sur le respect des droits fondamentaux.

Le Secrétaire général a déclaré qu’il était toujours profondément préoccupé par les crises qui se déroulent en Méditerranée et ailleurs, ajoutant que la perte en vies humaines est inacceptable.  La migration devrait être un voyage de l’espoir, et non pas une entreprise périlleuse, a-t-il ajouté.  Le texte intégral de sa déclaration est disponible en ligne.

Avant l’ouverture du Forum mondial, le Secrétaire général a rencontré le Roi Carl XVI Gustaf de Suède, ainsi que la Princesse héritière Victoria.  Il a également rencontré le Premier Ministre de la Suède.  Le Secrétaire général devrait être de retour à New York demain après-midi.

Le Secrétaire général en Chine

Samedi, le 17 mai, le Secrétaire général se rendra en Chine pour une visite officielle à Beijing et à Shanghai.  Il rencontrera le Président Xi Jinping, le Premier Ministre du Conseil des affaires d’État, M. Li Keqiang, le Ministre des affaires étrangères, et le Conseiller d’État.

À Shanghai, le Secrétaire général participera au quatrième Sommet de la Conférence sur l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA).  Il tiendra plusieurs réunions bilatérales avec les dirigeants du monde qui seront présents à cet événement.  Le Secrétaire général s’entretiendra également avec des représentants de la Banque de développement de la Chine et avec ceux de la China Investment Corporation pour discuter des changements climatiques.

Il assistera à un événement organisé dans le cadre de son initiative Toutes les femmes, tous les enfants, dont l’objectif est de sauver la vie de 16 millions de femmes et d’enfants et d’améliorer la vie de millions d’autres.  Le Secrétaire général doit également s’adresser à des étudiants à l’Université Fudan de Shanghai.  Il sera de retour à New York en fin de semaine prochaine.

Turquie

Le Secrétaire général va envoyer une lettre au Président de la Turquie à propos de la tragédie minière qui s’est produite dans ce pays.  Il adressera ses condoléances aux familles affectées et au Gouvernement de la Turquie.

Conseil de sécurité

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Burundi, M. Parfait Onanga-Anyanga, s’est adressé ce matin au Conseil de sécurité par vidéoconférence.  Il a dit que le Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB) avait entamé un processus de transition en vue de devenir une équipe de pays des Nations Unies.  M. Onanga-Anyanga a indiqué que la situation politique restait tendue dans le pays, des restrictions limitant l’espace politique.  Il a ajouté qu’il était essentiel que le peuple burundais reste calme.  Même si l’horizon n’est pas clair, a dit le Représentant spécial, le Burundi a un avenir prometteur.  Le texte des remarques de M. Onanga-Anyanga est disponible au Bureau du Porte-parole.

Le Président de la formation Burundi de la Commission de consolidation de la paix (CCP), l’Ambassadeur Paul Seger, de la Suisse, a également présenté des informations au Conseil au cours d’une réunion publique qui a été suivie de consultations.

Soudan du Sud

Concernant le Soudan du Sud, la Mission des Nations Unies dans ce pays (MINUSS) indique que, malgré que des tirs d’armes à feu aient eu lieu, ce matin, à Bentiu et à Rubkona dans l’État de l’Unité, entraînant la fermeture de l’aéroport pendant plusieurs heures, la situation est restée calme.  La Mission signale également le large déploiement de forces gouvernementales et progouvernementales dans ces deux zones.

Une patrouille de la Mission qui opérait hier à Bentiu a récupéré cinq civils avant de les ramener sur le site de protection de l’ONU.  Actuellement, plus de 23 000 civils sont protégés dans l’enceinte des Nations Unies à Bentiu.  La patrouille a également escorté le personnel des agences des Nations Unies et leurs partenaires à l’hôpital de Bentiu.  Au moment où elle est entrée à l’hôpital, ses soldats ont vu des éléments progouvernementaux armés qui pillaient l’hôpital, ainsi que trois militaires, qui s’emparaient de véhicules chargés de médicaments, stationnés à proximité.

La MINUSS condamne fermement le pillage des fournitures et des matériels médicaux et appelle les parties à respecter et à protéger les installations hospitalières et le personnel médical, ainsi que les personnes malades ou blessées.  Les actes de pillage violent la Convention de Genève, a déclaré la Mission.

Parmi les autres tensions signalées sur le site de protection de Bentiu, des menaces ont été proférées lundi et mardi, suivies par des actes d’agressions physiques contre les entrepreneurs qui gardent les installations de l’ONU.  La Mission a indiqué que les Casques bleus ont été appelés pour désamorcer la situation.

Soudan du Sud – Humanitaire

Toujours au Soudan du Sud, une mise à jour sur la situation prévalant dans les bases de l’ONU à Juba s’impose.  Les agences des Nations Unies et leurs partenaires continuent à travailler à l’amélioration de ces installations pour fournir de meilleures conditions de vie aux personnes qui y sont réfugiées.  Deux nouvelles zones d’accueil sont en cours d’installation pour répondre aux préoccupations relatives à la surpopulation des camps et au risque d’épidémies et de maladies.

Un nouveau site, en cours de construction à proximité de la Maison des Nations Unies, devrait accueillir environ 13 000 personnes déplacées.  Un nouvel espace situé dans la base de l’ONU à Tomping est quant à lui autorisé à accueillir quelque 2 000 personnes qui se trouvent encore dans des parties surpeuplées de la base. 

Il y a environ 32 000 civils cherchant une protection sur les bases installées par l’ONU dans la capitale, Juba.

Nigéria

Depuis le Nigéria, le Haut Représentant du Secrétaire général auprès du Nigéria, M. Said Djinnit, a rencontré aujourd’hui le Président Goodluck Jonathan.  Hier, M. Djinnit a rencontré le Ministre des affaires étrangères, le Ministre de la défense, et le Ministre de la justice du Nigéria.  Lors de ces réunions, M. Djinnit a parlé avec les autorités nigérianes du rôle de l’ONU, qui consiste à soutenir les efforts du Nigéria en vue de la libération en toute sécurité des jeunes filles enlevées par Boko Haram.  Il a expliqué que l’ONU prépare un ensemble de mesures pour soutenir les familles et les jeunes filles kidnappées après leur libération.

En ce qui concerne la sécurité en général, M. Djinnit a réaffirmé le soutien de l’ONU au Nigéria dans le cadre de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies.

Iraq

En Iraq, M. Nickolay Mladenov, Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq, a visité aujourd’hui la région d’Abou Ghraib et a dénoncé ce qu’il a appelé « une inondation délibérée de la région ».  Les inondations en Abou Ghraib ont provoqué le déplacement de plus de 12 000 familles et des centaines de maisons ont été submergées, dont au moins quatre écoles.

M. Mladenov a également réaffirmé la détermination de l’ONU à continuer à travailler avec le Ministère des déplacements de population et des migrations, ainsi qu’avec les autorités locales, pour répondre aux besoins humanitaires urgents qui se posent à Abou Ghraib, notamment l’accès à l’eau potable.

M. Mladenov a appelé le Gouvernement, les Forces de sécurité iraquiennes, les autorités locales et les chefs tribaux à travailler ensemble et rapidement pour rétablir un contrôle adéquat et nécessaire des eaux de l’Euphrate.  Il a dit que ceux qui contrôlent actuellement le barrage de Falloujah devraient se rendre compte des conséquences de leurs actes sur la vie de dizaines de milliers d’Iraquiens.  Un communiqué de presse est disponible sur cette question.

Armes

La Réunion d’experts sur les systèmes d’armes létaux autonomes, qui s’inscrit dans le cadre de la Convention sur l’interdiction ou la limitation de l’emploi de certaines armes classiques, se déroule actuellement à Genève.  Ces systèmes d’armes létaux autonomes devraient sans doute être simplement appelés « robots tueurs ».

Hier, M. Michael Møller, Directeur général par intérim de l’Office des Nations Unies à Genève, a déclaré que la réunion n’est qu’une première étape dans le traitement de la question des armes létales autonomes.  Il a exhorté les délégués à prendre des mesures audacieuses, notant que trop souvent le droit international ne répond aux atrocités et à la souffrance qu’une fois qu’elles sont survenues.  M. Møller a dit aux participants qu’ils ont la possibilité de prendre des mesures préventives et de s’assurer que la décision ultime de mettre fin à une vie reste fermement sous contrôle humain.

Mégadonnées

Aujourd’hui, nous sommes heureux d’annoncer le lancement du « Big Data Climat Challenge » (Défi Big Data sur le climat), relatif à la collecte de données prouvant le rôle que jouent les changements climatiques dans les impacts environnementaux actuels.  L’initiative « Global Pulse » et l’Équipe du Secrétaire général sur les changements climatiques invitent des scientifiques de renommée mondiale, des technologues et des citoyens du monde entier à présenter les meilleures idées pour fournir des données prouvant les impacts et les conséquences des changements climatiques sur l’environnement mondial.  Le Défi Big Data sur le climat incitera à lancer à travers le monde des projets qui utilisent Big Data et d’autres méthodes analytiques pour aborder les impacts réels des changements climatiques sur le monde.

Un conseil consultatif de haut niveau constitué d’experts sur le climat et sur la collecte et l’analyse des données a été convoqué pour évaluer les projets qui seront soumis.  Les projets lauréats seront présentés lors du Sommet climatique de 2014, que le Secrétaire général a convoqué au Siège des Nations Unies au moment où a lieu la session de l’Assemblée générale.  Cette initiative permettra de renforcer la compréhension du public sur la façon dont Big Data peut fournir des renseignements cruciaux pour renforcer la résilience et réduire les émissions.

Les candidatures peuvent être déposées à la fois sur le site Internet du Sommet sur le climat et sur celui de Global Pulse (http://www.unglobalpulse.org/bigdataclimate/).  Nous acceptons les candidatures et des collègues de l’Initiative Global Pulse sont ici présents pour répondre à vos questions.

Hélicoptères/Ukraine

Hier, nous avons reçu quelques questions au sujet d’hélicoptères marqués du sigle de l’ONU qui ont été vus dans l’est de l’Ukraine.  Nous tenons juste à répéter ce que nous avons dit à certains représentants des médias: les Départements des opérations de maintien de la paix et de l’appui aux missions sont en contact avec les autorités ukrainiennes sur cette affaire.

Il appartient aux pays contributeurs de troupes qui fournissent du matériel militaire aux missions de maintien de la paix d’enlever de ces équipements tous les logos et signes portant le nom ou le symbole de l’ONU une fois que ces matériels ont été rapatriés dans leur pays d’origine ou lorsqu’ils ne sont plus utilisés à des fins officielles par l’ONU.  De plus, chaque lettre d’attribution qui est signée entre l’ONU et les pays contributeurs de troupes énonce clairement que « le Gouvernement ne peut utiliser des aéronefs peints aux couleurs de l’ONU et marqués de ses sigles que pour les vols qui ont été dument décidés par les Nations Unies ».  Il est clairement évident que la présence des hélicoptères dont il est question dans l’est de l’Ukraine n’a pas été mandatée par les Nations Unies.

EZTV

Une question relevant de choses internes a été soulevée ici à plusieurs reprises concernant EZTV.  Nous allons lire là-dessus quelque chose que, encore une fois, nous ne sommes pas sûrs de bien comprendre.

Le problème semble être lié à l’utilisation élevée du processeur du pare-feu du WiFi, qui couvre aussi les utilisateurs du Media Guest LAN.  Le fournisseur de pare-feu nous a expliqué que le CPU de haut niveau pourrait être lié à un bogue informatique et il nous a recommandé de mettre à jour la version du logiciel.  Sachez que nous sommes en train de préparer cette mise à jour et que nous vous informerons dès que nous aurons plus de détails.  Nous adoptons une approche à multiples facettes pour résoudre ce problème et nous espérons le résoudre d’ici à ce soir.  J’espère que vous avez compris.

Conférence de presse aujourd’hui

Immédiatement après le Point de presse, à 12 h 30, aura lieu une conférence de presse sur la seizième session plénière du Groupe de contact sur la piraterie au large des côtes de la Somalie (CGPCS), présidée par l’Union européenne.

Conférence de presse demain

Demain à 13 h 30, le Forum permanent des Nations Unies sur les questions autochtones donnera une conférence de presse dont le thème sera lié à la région de l’Asie.  Les intervenants seront Raja Devashish Roy, Chef du Cercle administratif Chakma et qui est le Raja traditionnel des peuples chakmas, et Mme Victoria Tauli-Corpuz, une Igorot de la région de la Cordillera, aux Philippines.

*  ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.