Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 mai 2014

8 mai 2014
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 8 mai 2014

8/5/2014
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE

GÉNÉRAL DE L’ONU: 8 MAI 2014

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas

un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Nigéria

Le Secrétaire général était à Rome, où il a eu un entretien téléphonique aujourd’hui avec le Président Goodluck Jonathan du Nigéria, qu’il a appelé pour lui exprimer personnellement sa profonde préoccupation face au sort des écolières qui viennent d’être enlevées dans l’État de Borno, et pour manifester sa solidarité avec le peuple nigérian, en particulier avec les familles des jeunes filles.

Le Président Jonathan a informé le Secrétaire général de l’état actuel des recherches pour retrouver les filles enlevées.  Il a accepté l’offre de M. Ban de dépêcher au Nigéria un représentant de haut niveau pour discuter de la manière dont les Nations Unies pourraient épauler au mieux les efforts du Gouvernement pour faire face aux défis internes.

Une déclaration a également été publiée ce matin dans laquelle le Secrétaire général partage l’angoisse des familles des jeunes filles et du peuple nigérian en cette période de traumatisme. 

À Rome, le Secrétaire général a présidé aujourd’hui la réunion du Conseil des chefs de secrétariat.  Avec certains de ses membres, il sera reçu demain en audience par le pape François.

Afrique du Sud

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Secrétaire général félicite le peuple et le Gouvernement de l’Afrique du Sud pour le déroulement des élections législatives et provinciales. 

Soudan du Sud

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a publié, aujourd’hui, un rapport sur les violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire, qui ont été commises depuis le début du conflit à la moitié du mois de décembre 2013. 

Après une recherche et une enquête approfondies, la MINUSS indique qu’il est raisonnable de penser que de graves violations ont bien été commises par les deux parties au conflit, telles que des exécutions extrajudiciaires, des disparitions forcées, des viols et autres formes de violence sexuelle, des arrestations et détentions arbitraires et des attaques ciblées contre des civils, des hôpitaux et contre les installations et le personnel des Nations Unies.

Le rapport ajoute que le caractère systématique et généralisé de nombreuses attaques et les informations suggérant un certain degré de coordination et de planification dans certains cas, laissent également penser que des crimes contre l’humanité auraient été commis.

Le rapport appelle à d’autres enquêtes et souligne qu’elles doivent être lancées au plus vite et aboutir à des arrestations et des poursuites contre les responsables.  Ces enquêtes doivent également être menées de manière indépendante, transparente et conforme aux normes et principes internationaux.

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour le Soudan du Sud, Mme Hilde Johnson, a déclaré que l’établissement des responsabilités est indispensable pour mettre fin à la tradition de l’impunité dans le pays.  Sans cela, il ne peut y avoir de réconciliation.

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a eu ce matin des consultations sur le programme d’armes chimiques de la Syrie.  La Coordonnatrice spéciale de la Mission conjointe ONU-OIAC, Mme Sigrid Kaag, a fait un exposé sur le démantèlement des armes chimiques.  Elle a ensuite parlé aux journalistes à la sortie du Conseil.

Cette après-midi, le Conseil de sécurité a tenu des consultations sur le Soudan du Sud.  Les membres du Conseil ont été informés de l’évolution de la situation par le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous.  La Représentante spéciale du Secrétaire général pour le Soudan du Sud, Mme Hilde Johnson, est également intervenue par visioconférence.

Dans la matinée, le Conseil de sécurité a adopté une résolution sur la création de la « médaille capitaine Mbaye Diagne pour acte de courage exceptionnel ». 

Secrétaire général en Suède

Mardi 13 mai, le Secrétaire général sera à Stockholm pour assister à la cérémonie d’ouverture du Forum mondial sur la migration et le développement (FMMD).

Le Forum est un processus gouvernemental informel, ouvert à tous les États Membres ou observateurs auprès des Nations Unies.  La Suède l’accueille cette année, en sa qualité de Présidente.

Le Secrétaire général prononcera une allocution à la séance d’ouverture le mercredi 14 mai.

Il sera ensuite reçu au Palais royal par le Roi et la Reine de Suède.  Il aura aussi un entretien sur le Forum avec la Princesse héritière et des discussions avec le Premier Ministre, M. Fredrik Reinfeldt, entre autres.

Le Secrétaire général sera de retour à New York dans l’après-midi du jeudi 15 mai.

Pakistan

La Sous-Secrétaire générale aux affaires humanitaires, Mme Kyung-wha Kang a achevé sa visite au Pakistan.

Elle a souligné la nécessité d’un appui plus ferme aux millions de personnes dans le pays qui sont affectées par l’insécurité, les catastrophes naturelles et la malnutrition chronique.

Elle a visité le camp de Jalozai qui abrite quelque 32 000 déplacées à Khyber Pakhtunkhwa et y a rencontré des familles déracinées depuis des années.  Mme Kang a qualifié de « déchirantes » les souffrances endurées depuis bien longtemps par un million de personnes déplacées à Khyber Pakhtunkhwa et dans leszones tribales sous administration fédérale.

Au cours de cette mission de trois jours, la Sous-Secrétaire générale a eu des entretiens avec de hauts responsables du Gouvernement à Islamabad et à Peshawar, sur les moyens de renforcer la coopération d’ores et déjà étroite entre les autorités et la communauté humanitaire internationale pour aider ceux qui sont dans le besoin.

Philippines

Il y a six mois, le Typhon Haiyan balayait le centre des Philippines, touchant 14 millions de personnes dans 9 provinces et déracinant 4 millions de personnes.

La communauté humanitaire dans le pays souligne que la situation s’est stabilisée dans les régions touchées, mais que les progrès demeurent fragiles car des millions de personnes ont encore besoin d’une assistance pour refaire leurs vies.

Le Coordonnateur résident et humanitaire par intérim a indiqué que des millions de personnes dont les maisons ont été détruites ou endommagées, vivent actuellement dans des abris inadéquats, ce qui les rend extrêmement vulnérables.

Il a ajouté que les fonds sont attendus de toute urgence pour maintenir les progrès dans la prévention et le contrôle des maladies.

Nomination

Le Secrétaire général a annoncé, aujourd’hui, la nomination de M. Marco Carmignani, du Brésil, en tant que son Représentant spécial adjoint chargé des affaires politiques au Bureau d’appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BANUGBIS). 

Eau

Un rapport publié aujourd’hui par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), révèle que les inégalités dans l’accès à l’eau potable et à l’assainissement persistent dans le monde.

Le rapport note quelques progrès et par exemple, qu’en 1990, seulement 62% de personnes avaient accès à l’eau potable dans les zones rurales contre 82% en 2012.

Toutefois, outre les inégalités entre les milieux urbain et rural, il y a aussi bien souvent des disparités criantes au sein des villes.  La situation des gens qui gagnent peu d’argent, qui vivent dans des constructions informelles ou illégales ou les banlieues des petites villes est particulièrement inquiétante.

Le rapport révèle qu’en 2012, 116 pays avaient atteint l’objectif du Millénaire pour le développement relatif à l’accès à l’eau potable, 77, l’objectif lié à l’accès à l’assainissement et 56, les deux objectifs.

L’objectif est de réduire de moitié d’ici à 2015, la proportion des personnes qui n’ont pas un accès assuré à l’eau potable et à l’assainissement de base.

Conférence de presse 

La Mission permanente de l’Ukraine auprès des Nations Unies et l’Organisation américano-ukrainienne des droits de l’homme (RAZOM) ont donné aujourd’hui une conférence de presse intitulée « La crise en Ukraine et ses aspects juridiques ».

Demain à 12 h 30, dans la salle de presse, ce sera au tour du Représentant permanent du Pérou auprès des Nations Unies, M. Enrique Roman-Morey, de parler à la presse de la Commission préparatoire de la Conférence d’examen en 2015 du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.

*  ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.