Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 13 mars 2014

13 mars 2014
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 13 mars 2014

13/3/2014
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE

GÉNÉRAL DE L’ONU: 13 MARS 2014

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas

un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Conseil de sécurité

Lakhdar Brahimi, Représentant spécial conjoint pour la Syrie, présente ce matin, dans le cadre de consultations du Conseil de sécurité, un exposé sur les efforts diplomatiques en cours impliquant les parties syriennes.  Il a l’intention de s’adresser aux journalistes au point de rencontre avec la presse, situé à l’entrée du Conseil à la fin de la réunion, et nous vous ferons signe dès que cela commencera, de façon à ce que ceux d’entre vous qui souhaitent directement l’entendre lui-même, au lieu de nous, puisse avoir cette option.

Demain matin, le Secrétaire général et M. Brahimi s’adresseront à nouveaux aux États Membres, au sujet de la Syrie.  Ce sera dans le cadre d’une session plénière informelle de l’Assemblée générale qui devrait commencer à 10 heures dans la salle du Conseil de tutelle.  Le Secrétaire général devrait ensuite arranger un échange entre lui et la presse, à l’extérieur de la salle du Conseil de tutelle, au cours de la matinée, afin de répondre à quelques questions.  Nous vous en informerons.

À 16 heures aujourd’hui, le Secrétaire général rencontrera des dirigeants religieux de la République centrafricaine (RCA).  Ces dirigeants sont l’Archevêque catholique de Bangui, le Président du conseil islamique de la République centrafricaine et le Président de l’Alliance évangélique de la RCA.  Au début de la réunion, le Secrétaire général dira quelques mots en français mais il ne répondra à aucune question.  Une photo sera prise à 16 heures cet après-midi au 38e étage du Siège.

Stupéfiants

Le Vice-Secrétaire général, M. Jan Eliasson est intervenu aujourd’hui dans le cadre de l’examen de haut niveau de la cinquante-septième session de la Commission des stupéfiants, à Vienne.

M. Eliasson a noté qu’il y a des différences significatives entre les pays sur la manière de s’attaquer aux problèmes posés par les stupéfiants, avant de les exhorter à un échange exhaustif et ouvert sur les idées et actions qui ont fonctionné, et sur ce qui n’a pas marché dans l’approche de la lutte contre le fléau de la drogue.

Il a dit que la communauté internationale ne doit pas avoir peur d’aborder et examiner des perspectives et idées innovantes.  Il a ajouté qu’une réponse intégrée et équilibrée au problème des stupéfiants devrait comprendre des alternatives à l’incarcération des consommateurs de ces drogues.  Il a dit que les vrais criminels sont les trafiquants et les organisations qui les contrôlent.

Ukraine

Concernant l’Ukraine, le Sous-Secrétaire général aux droits de l’homme, M. Ivan Šimonović poursuit sa mission dans ce pays aujourd’hui.

Comme nous l’avons indiqué hier, il était ce jour à Lviv, ville de l’ouest de l’Ukraine, où il a rencontré le chef du Conseil régional, avec qui il a discuté de la question de l’accueil des personnes déplacées originaires de Crimée et qui vivent dans la région de Lviv.  Il s’est aussi entretenu avec le médiateur de la région.  

M. Šimonović a ensuite rencontré les représentants d’organisations non gouvernementales (ONG) locales, dont les Tatars de Crimée, avec lesquels il a discuté de la situation des droits de l’homme en Ukraine.

Il a aussi eu une réunion avec les initiateurs d’une campagne communautaire invitant à soutenir la pratique et l’usage de la langue russe à Lviv pendant une journée en solidarité avec les russophones d’Ukraine qui sont inquiets en raison de la décision du Parlement de Kiev d’interdire cette langue à travers l’adoption d’une loi.

Mr. Šimonović est retourné à Kiev aujourd’hui.  Il y rencontrera des ministres et d’autres officiels.

Il est prévu qu’il tienne une conférence de presse à Kiev demain, et nous espérons obtenir le texte de ses remarques afin de le rendre accessible aussi vite que nous pourrons.

Soudan du Sud

En ce qui concerne le Soudan du Sud, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) fait état de combats ininterrompus dans les États de Jonglei, de l’Unity et du Haut-Nil qui forcent de plus en plus de gens à quitter leur domicile et rend difficile toute possibilité de répondre aux besoins humanitaires des gens. 

Nos collègues humanitaires continuent de négocier avec toutes les parties afin de faciliter les opérations humanitaires, de récupérer des biens pillés et d’assurer la sureté des travailleurs humanitaires nationaux et internationaux.

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud et nos collègues humanitaires indiquent que les lourdes pluies qui tombent à Juba continuent de causer des problèmes à la base de la MINUSS à Tomping.  Les transferts de personnes déplacées depuis cette base ont débuté lentement hier.

République démocratique du Congo

Depuis le Congo, notre bureau humanitaire signale aussi un retour croissant de résidents dans plusieurs villages du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo, suite aux récentes opérations menées contre des groupes rebelles.

Comme annoncé précédemment, la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) soutient et est directement engagée aux côtés de l’armée congolaise dans des opérations contre des groupes armés dans le pays.

Les groupes visés incluent les Forces démocratiques alliées (ADF) et les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).  La Mission souligne que toutes les mesures nécessaires seront prises afin de protéger les civils et restaurer l’autorité de l’État à travers toute la RDC, principalement dans la partie est. 

Au cours d’une conférence de presse hier, le Chef de la Mission à Goma, M. Ray Torres, a dit que les groupes armés ne doivent se voir reconnaître aucune légitimité et ne doivent pas être considérés comme représentants d’un quelconque groupe ethnique ou d’une quelconque tribu.

La Mission réitère ses appels à tous les groupes afin qu’ils désarment et se rendent sans délai.

Nomination

Nous avons une nomination de haut responsable aujourd’hui.  Le Secrétaire général a nommé aujourd’hui le général José Luiz Jaborandy Jr, du Brésil, en tant que Commandant des forces de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti, également connue sous l’acronyme MINUSTAH.  Le général Jaborandy Jr remplacera, le 15 mars prochain, son compatriote, le général Edson Leal Pujol. 

Nous avons plus d’information au sujet de cette nomination dans notre Bureau.

Israël

Dans une déclaration que nous avons publiée hier après-midi, le Secrétaire général a fermement condamné les attaques multiples à la roquette lancées contre Israël depuis Gaza, et revendiquées par le Jihad islamique.  Le Secrétaire général a déploré la grave escalade de violence et exhorté tous les acteurs à faire preuve d’un maximum de retenue afin de prévenir d’autres incidents qui peuvent être de nature à entraîner une plus grande escalade et déstabilisation de la région.

Conférence de presse demain

Demain, aura lieu une conférence de presse ici, à 10 heures, qui verra le Représentant permanent de l’Ukraine, M. Yuriy Sergeyev, conjointement avec les dirigeants de groupes minoritaires d’Ukraine, parler des évènements en cours en Crimée.

*  ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.