Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 janvier 2014

24 janvier 2014
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 janvier 2014

24/1/2014
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE

GÉNÉRAL DE L’ONU: 24 JANVIER 2014

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas

un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint par intérim, du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Syrie

Le Représentant spécial conjoint de l’ONU et de la Ligue des États arabes pour la Syrie, M. Lakhdar Brahimi, a tenu des réunions séparées aujourd’hui, d’abord avec la délégation de la République arabe syrienne, puis avec celle de l’opposition syrienne, au Palais des Nations à Genève, Suisse.

M. Brahimi a ensuite fait un compte-rendu à la presse au cours duquel il a indiqué que les parties avaient convenu de se rencontrer de nouveau demain.  Il a dit qu’il était conscient que le processus ne serait pas facile, mais il a ajouté que les discussions qu’il a eues avec les parties étaient encourageantes.  Le Représentant spécial a également déclaré que le Communiqué de Genève était la base des discussions, et que les parties en négociation en étaient conscientes.

Défi Faim zéro

Hier soir, au cours d’un événement organisé par le Programme alimentaire mondial (PAM) à Davos, en Suisse, le Secrétaire général de l’ONU a invité les dirigeants du monde à se joindre à lui en signant la Déclaration Faim zéro.  Ceux qui signent la Déclaration s’engagent à prendre des mesures pour éliminer la faim au cours de cette génération, et ceci par l’adoption de systèmes alimentaires durables et prenant en compte la réalité des changements climatiques.

Égypte

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Secrétaire général condamne les attaques terroristes qui ont frappé aujourd’hui le Grand Caire et qui auraient fait au moins six morts et un grand nombre de blessés.  Rien ne saurait justifier de tels actes de terrorisme.  Le Secrétaire général a présenté ses condoléances aux familles des victimes ainsi qu’au Gouvernement et au peuple de l’Égypte et a lancé un appel pour que les auteurs de ces attaques soient traduits en justice.

Dans une déclaration publiée hier soir, le Secrétaire général a encouragé le peuple égyptien à renouveler son engagement en faveur d’un dialogue pacifique et de la non-violence.  Il a réitéré l’engagement des Nations Unies à appuyer l’Égypte pour assurer à tous les Égyptiens un avenir de dignité, de liberté, de gouvernance responsable et de développement qui a inspiré le soulèvement de 2011.

Les révolutions et les transitions politiques sont des phénomènes complexes qui peuvent prendre des années à se réaliser, a aussi souligné M. Ban.  Une Égypte pacifique et démocratique est ce que mérite le peuple égyptien, et c’est essentiel pour toute l’Afrique du Nord, la région du Moyen-Orient et au-delà, a-t-il relevé.

Voyage du Secrétaire général

Le Secrétaire général est sur le chemin du retour à New York, en provenance de Davos où il a assisté à un certain nombre d’événements liés aux changements climatiques et l’agriculture.

Dans son discours à une session majeure du Forum économique mondial, le Secrétaire général a déclaré que le monde était confronté à une menace existentielle, mais il a ajouté que la lutte contre les changements climatiques offrait aussi une excellente opportunité de soutenir les efforts mondiaux en faveur du développement durable.

Le Secrétaire général a dit que c’est la raison pour laquelle il organise un Sommet sur le climat à New York en septembre prochain avec deux objectifs: encourager une action ambitieuse afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et renforcer la résilience aux changements climatiques, et aussi de mobiliser la volonté politique pour un accord mondial significatif sur le climat qui soit juridiquement contraignant d’ici à 2015.  Il a déclaré que les deux prochaines années seront critiques.

Le Secrétaire général a également pris la parole lors d’une session sur l’« investissement vert », et il a indiqué que les énergies propres, la production et la consommation durables, et des méthodes de transport respectueuses de l’environnement ainsi que la planification urbaine sont des éléments appréciables à la fois pour la planète, pour les hommes et pour les affaires.  Ces éléments, a-t-il expliqué, permettent de créer des emplois et de nouveaux marchés, ainsi que de stimuler l’économie.

Hier soir, au cours d’un événement organisé par le Programme alimentaire mondial (PAM) à Davos, Suisse, le Secrétaire général de l’ONU a invité les dirigeants du monde à se joindre à lui en signant la Déclaration Faim zéro.  Ceux qui signent la Déclaration s’engagent à prendre des mesures pour éliminer la faim au cours de cette génération, et ceci par l’adoption de systèmes alimentaires durables et prenant en compte la réalité des changements climatiques.

Futurs voyages du Secrétaire général

Le dimanche 26 janvier, le Secrétaire général quittera New York pour La Havane, Cuba, où il participera au Sommet de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC).

À Cuba, le Secrétaire général aura des réunions bilatérales avec un large éventail de représentants du Gouvernement et avec des dirigeants régionaux.

Le mercredi 29 janvier, le Secrétaire général se rendra en Allemagne.  À Berlin, il rencontrera de hauts responsables gouvernementaux, y compris le Président fédéral, M. Joachim Gauck; la Chancelière, Mme Angela Merkel; et le Ministre des affaires étrangères, M. Frank-Walter Steinmeier; entre autres.

Toujours à Berlin, le Secrétaire général va également présider la réunion inaugurale de son Conseil consultatif pour les questions scientifiques qu’il avait mis en place l’an dernier.  Le Conseil qui comprend 26 éminents scientifiques vise à s’assurer que la science rigoureuse puisse se refléter dans les discussions politiques de haut niveau au sein du système des Nations Unies.

Le Secrétaire général se rendra à Bonn le vendredi 31 janvier, et il va y rencontrer les membres du personnel des Nations Unies ainsi que des autorités locales.

La dernière étape de son voyage sera Munich, où le Secrétaire général participera à la cinquantième Conférence de Munich sur la sécurité.  En marge de la Conférence, il va avoir des entretiens avec un certain nombre de personnalités présentes.

Le Secrétaire général sera de retour à New York le samedi 1er février.

Soudan du Sud

Dans une déclaration publiée hier soir, le Secrétaire général salue l’Accord de cessation des hostilités signé à Addis-Abeba entre le Gouvernement de la République du Soudan du Sud et l’opposition, le Mouvement/Armée populaire de libération du Soudan (M/APLS).  Il appelle les parties à mettre immédiatement en œuvre cet Accord. 

M. Ban félicite l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) pour la médiation réussie de cet Accord et souligne la nécessité de poursuivre sans tarder un dialogue politique national afin de parvenir à un accord global de paix avec la participation de tous les représentants de la vie politique et de la société civile du Soudan du Sud, notamment les détenus du Mouvement populaire de libération du Soudan.

Les Nations Unies se tiennent aux côtés du peuple du Soudan du Sud et continueront de faire tout leur possible pour protéger les civils en danger et fournir la nécessaire aide humanitaire, promet le Secrétaire général.

La déclaration complète est disponible en ligne et au Bureau du Porte-parole.

La Représentante spéciale du Secrétaire général au Soudan du Sud et Chef de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), Mme Hilde Johnson, s’est également félicitée de cet accord.

Elle a appelé toutes les parties à entamer un dialogue politique inclusif et global pour résoudre les causes sous-jacentes du conflit, œuvrer à la réconciliation nationale et construire des institutions publiques efficaces pour que le peuple du Soudan du Sud puisse jouir de la paix tant méritée.

Le Conseil de sécurité a également publié une déclaration hier soir au sujet de cet accord.

MINUSS

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a mené 205 patrouilles militaires et 37 patrouilles de police dans diverses parties du pays hier, y compris dans les États de l’Équatoria central, de Jonglei, de l’Unité et du Haut-Nil.

Dans la localité de Bor, située dans l’État de Jonglei, la Mission protège quelque 10 300 civils.  À Juba, 1 800 soldats et policiers protègent actuellement environ 35 000 civils dans deux bases.  Dans l’ensemble, la Mission continue de protéger 76 000 civils dans huit de ses bases à travers le pays.

Situation humanitaire au Soudan du Sud

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que la communauté humanitaire se félicite également de l’Accord intervenu hier, et que le Bureau espère que cet Accord conduira à un environnement où les gens se sentiraient assez en sécurité pour retourner chez eux et poursuivre leur vie quotidienne.

Dans la foulée de cet Accord sur le Soudan du Sud, le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué qu’il était prêt à saisir toute opportunité pour livrer de la nourriture dans les zones qui étaient difficilement accessibles.

Le PAM note que l’accès humanitaire et le pillage des stocks de denrées alimentaires restent des préoccupations majeures.  Ses entrepôts de la localité de Malakal ont été presque entièrement vidés par des pillages répétés, et le PAM s’emploie en urgence à faire parvenir davantage de nourriture dans la ville pour aider les dizaines de milliers de personnes déplacées à cause des conflits.

Pour sa part, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires ont entamé une large campagne de vaccination contre la rougeole dans le nord de l’Ouganda pour prévenir la propagation de la maladie parmi les réfugiés sud-soudanais.

République centrafricaine

Le Coordonnateur de l’action humanitaire des Nations Unies en République centrafricaine, M. Abdou Dieng, indique que le pays continue de faire face à une crise de proportion majeure, avec près d’un million de personnes, soit un cinquième de la population, déplacées et 2,6 millions de personnes qui ont besoin d’une aide immédiatement.

M. Dieng a dit que la communauté humanitaire restait engagée à continuer de fournir de l’aide à ceux affectés par la crise.  Le principal objectif de la stratégie est de sauver des vies et de soulager les souffrances des gens.  Il a souligné que les problèmes sécuritaires, dont les pillages et assassinats, affectaient la distribution de l’aide.

Iraq

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) affirme qu’au cours de la semaine passée, plus de 65 000 personnes ont fui les combats dans les villes de Falloujah et de Ramadi, dans la province d’Al-Anbar, dans le centre de l’Iraq.

Depuis l’éruption des combats à la fin de 2013, plus de 140 000 personnes sont sans abri en raison des combats, selon le Ministère iraquien des déplacements et de la migration.  Il s’agit du plus important déplacement de population observé en Iraq depuis les violences sectaires de 2006-2008.

Les Nations Unies en Iraq ont demandé au Gouvernement iraquien d’autoriser l’ouverture d’un corridor humanitaire afin d’atteindre les familles déplacées et bloquées dans la province d’Al-Anbar.  Au cours des dernières semaines, plusieurs ponts conduisant vers les zones de combats et les communautés de personnes déplacées ont été détruits, rendant l’accès difficile.  Il est impossible en ce moment d’atteindre la zone depuis Bagdad, et les agences humanitaires utilisent les routes depuis le nord de l’Iraq.

AIEA

Le Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), M. Yukiya Amano, s’est adressé au Conseil des gouverneurs de l’organisation aujourd’hui.  M. Amano a qualifié l’accord conclu en novembre dernier sur le programme nucléaire iranien de développement important et encourageant après plusieurs années de peu ou pas de progrès.

Il a espéré que le travail entrepris par l’Agence fournirait une importante contribution pour promouvoir la résolution de la question nucléaire iranienne et conduire à plus de développements positifs.

La semaine à venir aux Nations Unies

Samedi 25 janvier

Aucun événement majeur n’est prévu.

Dimanche 26 janvier

Aucun événement majeur n’est prévu.

Lundi 27 janvier

Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste

Le matin, le Conseil de sécurité devrait adopter une résolution sur la « menace contre la paix et la sécurité internationales ».

Le matin, le Conseil de sécurité entendra aussi un exposé sur l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (UNOCI), qui sera suivi de consultations.

À 11 heures, dans la salle de l’Assemblée générale du bâtiment temporaire de la pelouse nord (NLB), se tiendra une cérémonie commémorative sur le thème « Voyages à travers l’Holocauste », organisée par le Programme de communication des Nations Unies sur l’Holocauste, Division de la sensibilisation du public du Département de l’information.

À 13 h 15, en salle de conférence 3 du bâtiment des conférences, il y aura une discussion sur le thème « Une communauté sauvée: Le sauvetage des Juifs en Albanie », coorganisée par la Mission permanente de l’Albanie et le B’nai B’rith International.

À Genève, le Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’homme tiendra la dix-huitième session de l’examen périodique universel.  Elle prendra fin le 7 février.

Mardi 28 janvier

Le matin, le Conseil de sécurité devrait adopter des résolutions relatives au Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA), à la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre (UNFICYP) et aux sanctions qui frappent la République démocratique du Congo (RDC).

Le matin, le Conseil de sécurité entendra un exposé sur le Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB), suivi de consultations.

L’après-midi, le Conseil de sécurité tiendra des consultations sur le Moyen-Orient (Yémen).

À 11 heures, dans la salle du Conseil de tutelle, il y aura une table ronde sur le thème « Stratégies de l’eau en Méditerranée occidentale », coorganisée par les Missions permanentes de l’Algérie et de l’Espagne.

À Genève, il y aura une cérémonie commémorative de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

À Genève, à midi, il y aura une conférence de presse de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) sur les tendances et perspectives d’investissement mondiaux.

À Genève, à 14 h 30, il y aura une conférence de presse de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sur le lancement de l’Atlas mondial sur les soins palliatifs en fin de vie.

Mercredi 29 janvier

Le matin, le Conseil de sécurité aura un débat public sur le « maintien de la paix et de la sécurité internationales: la guerre, ses leçons, et la recherche d’une paix permanente ».

À 11 heures, dans la salle du Point de presse, il y aura une conférence de presse pour le lancement du Rapport mondial 2013-2014 de suivi sur l’éducation pour tous de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Jeudi 30 janvier

À 13 h 30, en salle de conférence 1, sera lancé le « Guide pratique sur les processus de transition, de justice, de vérité et réconciliation dans la zone francophone », à l’initiative de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en coopération avec la Mission permanente du Maroc et le Bureau du Conseiller spécial pour la prévention du génocide (Département des affaires politiques).

Vendredi 31 janvier

Aucun événement majeur n’est prévu.

*  ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.