Le Groupe d’experts sur les noms géographiques débat des avantages de la normalisation des noms géographiques à sa vingt-huitième session, ouverte au Siège de l’ONU à New York

28 avril 2014
STAT/450

Le Groupe d’experts sur les noms géographiques débat des avantages de la normalisation des noms géographiques à sa vingt-huitième session, ouverte au Siège de l’ONU à New York

28/04/2014
Communiqué de presse
STAT/450
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE GROUPE D’EXPERTS POUR LES NOMS GÉOGRAPHIQUES DÉBAT DES AVANTAGES DE LA NORMALISATION DES NOMS GÉOGRAPHIQUES À SA VINGT-HUITIÈME SESSION, OUVERTE AU SIÈGE DE L’ONU À NEW YORK

(Adapté de l’anglais)

NEW YORK, 28 avril (Service d’information des Nations Unies) -- Du 28 avril au 3 mai, la vingt-deuxième Session du Groupe d’experts des Nations Unies pour les noms géographiques se tient au Siège de l’ONU avec la participation d’environ 140 experts de toutes les régions du monde.

Organisée par la Division de statistique du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies, la réunion offre aux experts un forum pour discuter des voies et moyens par lesquels ils peuvent faire progresser la normalisation des noms géographiques au bénéfice des individus, des gouvernements et des organisations non gouvernementales.

Le Groupe d’experts pour les noms géographiques, qui est l’un des sept groupes d’experts permanents du Conseil économique et social et comprend plus de 400 membres originaires de plus de 100 pays, s’attache à faire avancer les travaux essentiels concernant la normalisation des noms géographiques, entamés à il y a une cinquantaine d’années, en 1960, lorsque le premier Groupe d’experts pour la question s’était réuni à New York en vue de promouvoir une communication plus efficace en la matière à travers le monde.

Entre les Conférences des Nations Unies sur la normalisation des noms géographiques, qui ont lieu tous les cinq ans, le Groupe d’experts organise ses propres sessions et étend ses travaux, notamment grâce aux activités menées par 24 divisions linguistiques/géographiques et 12 groupes de travail, ainsi que par des équipes spéciales de travail.

En offrant un cadre de travail commun aux experts en noms géographiques des États Membres de l’ONU et en encourageant la collecte, le stockage et l’autorisation de l’usage des noms géographiques, le Groupe est en mesure de faciliter le développement et la diffusion de principes, de politiques et de méthodes de travail appropriées pour assurer cohérence et consistance dans l’utilisation des noms géographiques.

La disponibilité de noms géographiques précis, clairs, sans ambiguïté et acceptés au niveau national est essentielle à la communication nationale et internationale, en particulier dans l’univers numérique moderne, où les noms géographiques constituent désormais un élément central de géolocalisation à travers des ensembles de données géoréférencées.  Les noms géographiques sont importants dans quasiment tous les aspects de la vie d’une nation, qu’il s’agisse de la création d’infrastructures nationales de données en appui à la planification du développement économique, et de l’établissement de systèmes de communication, ou de la prévision des risques naturels et de la coordination des services d’urgence.  Cette importance est également avérée en ce qui concerne la construction de la cohésion et de l’unité nationale d’un pays, afin de donner une voix « spatiale » aux minorités linguistiques.

En plus de la présentation de près de 80 documents de travail sur les questions techniques et culturelles toponymiques, la vingt-huitième session des travaux du Groupe d’experts discutera des normes internationales, et elle apportera une aide au processus visant à promouvoir une prise de conscience des questions relatives aux noms géographiques et aux travaux du Groupe, en particulier dans les pays d’Afrique.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.