La Commission du développement social appelle l’ECOSOC à intégrer le NEPAD ainsi que les questions du vieillissement, du handicap et de la famille au programme de développement pour l’après-2015

21 février 2014
SOC/4816

La Commission du développement social appelle l’ECOSOC à intégrer le NEPAD ainsi que les questions du vieillissement, du handicap et de la famille au programme de développement pour l’après-2015

21/02/2014
Conseil économique et social
SOC/4816
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Commission du développement social                         

Cinquante-deuxième session                                 

10e séance – après-midi                  

LA COMMISSION DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL APPELLE L’ECOSOC À INTÉGRER LE NEPAD AINSI QUE LES QUESTIONS DU VIEILLISSEMENT, DU HANDICAP ET DE LA FAMILLE AU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT POUR L’APRÈS-2015

«  Repenser et renforcer le développement dans le monde contemporain » sera le thème de son prochain cycle biennal 2015-2016

La Commission du développement social a achevé, cet après-midi, les travaux de sa cinquante-deuxième session en adoptant sans mise aux voix 7 projets de résolution portant sur le vieillissement, la famille, les personnes handicapées et la santé oculaire, ainsi que sur la dimension sociale du NEPAD et l’autonomisation des personnes.

Les propositions formulées aujourd’hui seront examinées par le Forum politique de haut niveau du Conseil économique et social (ECOSOC), en vue de donner les grandes orientations sociales qui devraient sous-tendre le futur programme de développement pour l’après-2015.

« Il faut faire du programme de développement de l’après-2015 un agenda véritablement centré sur la personne », a souligné, dans ses remarques de clôture, la Présidente de la Commission du développement social, Mme Sewa Lamsal Adhikari, du Népal, qui a souhaité que des synergies soient créées entre les politiques d’autonomisation et les travaux en cours mettant l’accent sur la dimension sociale du développement durable.

La Présidente a également relevé, que tout au long de cette session, les délégations avaient constamment souligné qu’une protection sociale effective, l’accès à une éducation de qualité et un travail décent étaient essentiels pour assurer l’autonomisation des personnes.

Les travaux de cette session directive du cycle biennal 2013-2014 de la Commission du développement social avaient démarré, le 11 février, avec pour thème prioritaire la « Promotion de l’autonomisation dans les domaines de l’élimination de la pauvreté, de l’intégration sociale, du plein emploi et du travail décent pour tous ».

Les projets de résolution que la Commission a adoptés portent, respectivement, sur la promotion des droits des personnes handicapées1, le vingtième anniversaire de l’Année internationale de la famille2 et la mise en œuvre du Plan d’action de Madrid sur le vieillissement3.

En vertu de ces textes, le Conseil économique et social soulignerait notamment qu’il importe de travailler en étroite concertation avec les personnes handicapées et les organisations qui les représentent et de les faire participer activement à l’élaboration du nouveau programme de développement des Nations Unies pour l’après-2015.  L’ECOSOC engagerait également les États Membres à accorder toute l’attention voulue à la promotion des politiques familiales et, par ailleurs, à tenir dûment compte de la situation des personnes âgées lors de l’élaboration du programme de développement pour l’après-2015.

Il exhorterait aussi les États Membres à réduire l’écart entre la théorie et la pratique dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action de Madrid de 2002 sur le vieillissement.

L’ECOSOC noterait en outre que le mandat du Rapporteur spécial chargé d’étudier la situation des handicapés expirera le 31 décembre 2014 et déciderait donc de réfléchir, à sa cinquante-troisième session, à la possibilité de créer un autre mécanisme de suivi afin que les questions de handicap soient mieux prises en compte dans le développement social.

À cet égard, le représentant des États-Unis a fait savoir que sa délégation aurait préféré que la Commission recommande de proroger jusqu’au mois de février 2015 le mandat du Rapporteur spécial chargé d’étudier la situation des handicapés.

Rappelant qu’il existait plusieurs structures familiales, il a regretté que le texte pertinent ne mentionne pas cette diversité.

Aux termes d’un autre texte intitulé « Les dimensions sociales du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) »4, l’ECOSOC soulignerait par ailleurs qu’il est important que les besoins spécifiques des pays africains soient pris en compte dans le programme de développement pour l’après-2015.  Il reconnaîtrait également, a expliqué la représentante de la Bolivie, au nom du G-77 et de la Chine, que les investissements axés sur les ressources humaines étaient cruciaux pour réduire la pauvreté.

Avant l’adoption de ce texte, le représentant des États-Unis a souligné que la notion de droit au développement ne fait pas l’objet de consensus international, et a indiqué que sa délégation entendait promouvoir le respect de tous les droits de l’homme dans leur ensemble.

La Commission a également adopté, tel qu’amendé oralement, un projet de résolution sur la « Promotion de l’autonomisation dans les domaines de l’élimination de la pauvreté, de l’intégration sociale, du plein emploi et du travail décent pour tous »5 qui, a expliqué Mme Adhikari, souligne le rôle central que joue l’autonomisation dans le cadre de la promotion du développement social.  La traduction officielle de ces deux textes sera disponible la semaine prochaine.

La Commission a aussi adopté un texte sur la santé oculaire au service de l’autonomisation6, tel qu’oralement amendé, aux termes duquel l’ECOSOC inviterait tous les États Membres à envisager de ratifier le « Traité de Marrakech visant à faciliter l’accès des aveugles, des déficients visuels et des personnes ayant d’autres difficultés de lecture des textes imprimés aux œuvres publiées », traité de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle signé le 27 juin 2013 au Maroc.

Le dispositif de ce texte précise que le Traité de Marrakech est le « premier traité international à prévoir des dérogations au droit d’auteur pour permettre la création de versions adaptées aux personnes handicapées de livres et d’autres œuvres protégées par des droits d’auteur ».

Tout en se félicitant de l’adoption de ce texte, le représentant des États-Unis s’est néanmoins demandé pourquoi la Commission accordait une attention particulière sur une seule forme de handicap, au lieu de privilégier un texte qui aurait englobé tous les types de handicap. 

Enfin, par le projet de résolution sur l’organisation future et les méthodes de travail de la Commission du développement social7, l’ECOSOC déciderait que le thème prioritaire du cycle 2015-2016 sera intitulé « Repenser et renforcer le développement dans le monde contemporain ».  Avant l’adoption de ce texte, le représentant des États-Unis a salué la biennalisation des thèmes prioritaires de la Commission du développement social, une approche qui, a-t-il noté, permet de mener des débats approfondis sur le thème retenu.

La Commission a également adopté le programme de travail provisoire de sa cinquante-troisième session8, ainsi que le projet de rapport de sa cinquante-deuxième session9 qui était présenté par son Rapporteur, Mme Larysa Balskaya, du Bélarus.

Après avoir clos les travaux de sa présente session, la Commission a brièvement ouvert sa cinquante-troisième session en élisant à sa présidence Mme Simona Mirela Miculescu, de la Roumanie.  Elle a également élu Mmes Amina Smaila, du Nigéria; Ana Peña, du Pérou; et Janina Hasse-Mohsine, de l’Allemagne; aux postes de vice-président.  Les membres du Bureau assumeront leurs fonctions pendant la durée du cycle biennal 2015-2016.

1    E/CN.5/2014/L.7

2  E/CN.5/2014/L.5

3  E/CN.5/2014/L.3

4    E/CN.5/2014/L.9

5    E/CN.5/2014/L.8

6    E/CN.5/2014/L.6

7    E/CN.5/2014/L.4

8    E/CN.5/2014/L.2

9    E/CN.5/2014/L.1

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.