Le Secrétaire général est alarmé par la découverte de roquettes entreposées dans une école de l’UNRWA, à Gaza

23 Juillet 2014
SG/SM/16045

Le Secrétaire général est alarmé par la découverte de roquettes entreposées dans une école de l’UNRWA, à Gaza

23/7/2014
Secrétaire général
SG/SM/16045
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EST ALARMÉ PAR LA DÉCOUVERTE DE ROQUETTES ENTREPOSÉES DANS UNE ÉCOLE DE L’UNRWA, À GAZA

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Le Secrétaire général est alarmé d’apprendre que des roquettes ont été entreposées dans une école de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), à Gaza, et que ces armes ont par la suite disparu.  Il fait part de son indignation et de son regret concernant le fait que des armes ont été placées dans une école administrée par l’ONU.  En agissant de la sorte, les personnes responsables transforment les écoles en de potentielles cibles militaires et mettent en danger les vies d’enfants innocents, des employés de l’ONU qui travaillent dans de tels locaux, et de tout autres personnes qui ont recours aux écoles de l’ONU comme abris.

Le Secrétaire général note que cet acte contrevient aux termes de la résolution 1860 (2009) du Conseil de sécurité qui appelle à la prévention du trafic d’armes.  Il exige que les groupes militants responsables cessent immédiatement de conduire ce genre d’actions et soient tenus responsables d’avoir ainsi mis en danger la vie de personnes civiles.

Le Secrétaire général a demandé un examen complet de tels incidents, ainsi que de la manière dont l’ONU réagit en pareille circonstance.  Les Nations Unies prennent des mesures concertées pour augmenter leur vigilance afin d’empêcher que de tels incidents ne se reproduisent à l’avenir.  À cette fin, le Secrétaire général a demandé au Département de la sûreté et de la sécurité et au Service de la lutte antimines (SLAM) de créer et de mettre immédiatement en œuvre un plan de sécurité effectif pour assurer le maniement sûr et sécurisé de toute arme découverte dans des locaux appartenant à l’ONU.  Il a également demandé au SLAM de déployer immédiatement sur place des membres de son personnel ayant l’expertise nécessaire pour gérer la situation.

Le Secrétaire général appelle toutes les parties exerçant une influence sur les groupes militants à envoyer un message indiquant sans aucune équivoque qu’une telle situation est inacceptable.

Enfin, le Secrétaire général fait part de son plein appui au travail remarquable effectué par le personnel de l’UNRWA, qui continue d’opérer dans des circonstances extrêmement difficiles.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.