Le Secrétaire général salue la pause humanitaire à Gaza et espère qu’elle pourra se traduire par un cessez-le-feu durable

17 Juillet 2014
SG/SM/16034

Le Secrétaire général salue la pause humanitaire à Gaza et espère qu’elle pourra se traduire par un cessez-le-feu durable

17/7/2014
Secrétaire général
SG/SM/16034
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL SALUE LA PAUSE HUMANITAIRE À GAZA ET ESPÈRE

QU’ELLE POURRA SE TRADUIRE PAR UN CESSEZ-LE-FEU DURABLE


La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général se félicite de la pause humanitaire obtenue à Gaza aujourd’hui et apprécie qu’elle ait été respectée pratiquement par toutes les parties.  Ce cessez-le-feu temporaire, négocié par son Coordonnateur spécial, M. Robert Serry, a permis aux civils à Gaza de reprendre une routine quotidienne et de commencer à réparer les installations essentielles pour l’électricité et l’eau.  En Israël, les civils ont bénéficié d’un répit après la suspension de tirs de roquettes.  Les Nations Unies ont continué de fournir l’aide humanitaire essentielle.


La pause montre qu’une cessation des hostilités est possible si toutes les parties font preuve de volonté nécessaire et accordent la priorité aux civils, qui ont subi les conséquences les plus lourdes de cette escalade.  Encouragé par les discussions du Caire, le Secrétaire général espère que la pause humanitaire pourra conduire à un calme plus durable et exprime une fois encore son soutien aux efforts internationaux, conduits par l’Égypte, pour parvenir à un cessez-le-feu durable.  À cet égard, il sera crucial de s’attaquer aux causes sous-jacentes qui ont conduit à la récente escalade, notamment les questions de gouvernance, la nécessité de ramener Gaza sous l’autorité d’un gouvernement palestinien légitime adhérant aux engagements de l’OLP, l’ouverture complète de tous les points de passage légaux, et d’autres éléments clefs non encore mis en œuvre de la résolution 1860 du Conseil de sécurité.


Le Secrétaire général réitère que les Nations Unies sont prêtes à aider à faciliter tous les efforts à cette fin.  Il a dépêché son Coordonnateur spécial à Gaza afin d’aider à diffuser encore les tensions et réaliser un cessez-le-feu durable qui permettra d’éviter de tels cycles de violence à l’avenir aux Palestiniens et Israéliens.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.